Allemagne Articles d'actualité Conflits raciaux Europe Problèmes raciaux

Pour infiltrer des terroristes, l’État Islamique prévoyait de leur faire épouser des allemandes de papier

Selon les dirigeants des pays d’Europe de l’Ouest, la nationalité serait quelque chose de magique.

On prend un nègre, on lui fait passer une petite cérémonie bien républicaine, idéalement au Panthéon, et pouf, il devient un français « comvouzémoi »… Que dis-je ! Il ne devient pas autant français, mais même davantage !

Un coup de tampon administratif effacerait soudain toute différence ; prenant le dessus sur les différences de race, de langue, de coutumes…

Si vous ne considérez pas ces chances pour la France comme 100% françaises, vous êtes raciste !

Par ailleurs, nos dirigeants, si attachés à notre bonheur (il suffit de voir le succès époustouflant des politiques qu’ils promeuvent !) considèrent que n’importe qui doté de papiers de citoyenneté aurait toute légitimité a importer n’importe qui de n’importe où dans le monde afin d’en faire son épouse ou son époux.

Chaque année, les chances pour la France importe donc de nouvelles chances pour la France !

Et c’est aussi valable en Allemagne.

RT :

Comment un combattant de Daesh en Syrie peut-il envisager de pénétrer l’Allemagne afin d’y perpétrer des attentats sanglants ? Le groupe terroriste aurait envisagé la voie légale, plus fiable et plus efficace. La presse allemande a en effet révélé que l’organisation djihadiste avait planifié d’introduire certains de ses membres en les mariant à des femmes complices, de nationalité allemande et vivant sur le territoire.

Ces révélations ont été obtenues par le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung et la chaîne de télévision allemande NDR auprès d’un couple de djihadistes, Öguz G. et Marcia C., originaires d’Allemagne du nord, actuellement détenus dans le nord de la Syrie par les forces kurdes. Tous deux ont avoué avoir participé, en 2016 ou 2017, aux préparatifs d’un attentat de grande ampleur en Allemagne sur le modèle des attaques terroristes de Paris ou de Bruxelles. La police allemande, qui a laissé filtrer peu d’informations sur les lieux visés, a évoqué qu’un festival de musique était notamment ciblé.

A la manœuvre, on retrouve la cellule des « opérations extérieures » de Daesh. « On m’a demandé si je connaissais deux femmes prêtes à se marier en Allemagne, histoire de ne pas éveiller les soupçons… Ce n’est qu’ensuite que l’on m’a mis au courant », a confié aux journalistes Öguz G. depuis sa prison syrienne. Le djihadiste, qui a gagné la Syrie en 2015, joue aujourd’hui la carte de la repentance.
[…]
Marcia C. devait quant à elle sélectionner des jeunes femmes allemandes prêtes à se marier dans la sphère salafiste. Parmi les trois recrues figurait en réalité… une taupe qui a conduit les services secrets à placer le réseau sous surveillance dès le début de la manigance. « Nous avons été informés des plans de cette opération à un stade précoce, ce qui nous a permis d’engager une procédure pénale dès octobre 2016 », a précisé le procureur général allemand, Peter Frank.

Mais selon le Süddeutsche Zeitung, la situation en Syrie a joué contre les djihadistes. Les trois individus sommés de se marier et de commettre les attentats ont dû se rendre sur le front.
[…]
Le funeste projet s’est avéré de plus en plus difficile à monter au fil de la débâcle de Daesh.

Les renseignements de terrain et la défaite de l’État Islamique ont permis de prévenir le projet d’attentat.

Mais, la faille légale est elle toujours aussi béante.

Chaque année, des dizaines de milliers de bougnègres sont importés par ce biais du Tiers-Monde vers la France, l’Allemagne, et d’autres pays européens.

Et le remplacement racial qui en résulte est bien plus dangereux que la menace terroriste.

Dans les enfants nés de bougnègres importés aujourd’hui, on trouvera racailles, criminels et aussi terroristes.

2 Replies to “Pour infiltrer des terroristes, l’État Islamique prévoyait de leur faire épouser des allemandes de papier

  1. Ce qu’il y a de bien avec ces putes, c’est qu’elles sont déjà emballées dans un linceul.
    On n’aura qu’à les jeter directement dans une fosse. Pas besoin de pompes funèbres.

  2. Tout est lié, entretenu, décidé en (((haut lieu))).
    Ils ne se cachent plus et agissent au grand jour.
    Ceux qui refusent de savoir, de voir, se mettent eux-mêmes des œillères poussés par le (((dogme))) de l’antiracisme/shoah repentance/gauchisme humaniste et devront choisir leur camp.
    La valise ou le cercueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *