Présentation de la cryptomonnaie Monero

Aujourd’hui, nous vous présentons la monnaie virtuelle Monero, réputée pour son anonymat, ainsi que les moyens d’en acheter. Blanche Europe mettra bientôt en place un moyen de faire des dons via cette monnaie.

Nous mettons cela en œuvre, non pas pour nous, mais pour pérenniser le site, et le sécuriser. Puisque l’hébergement est payant, tout comme certains autres services, comme le HTTPS à la place du HTTP.

Si vous le désirez, sachez aussi que vous pouvez payez certains VPN via le Monero, ainsi que de plus en plus de services sur internet.

Nous présenterons ces moyens un peu plus loin.

Nous avons déjà reçu quelques dons (de personnes que nous remercions vivement) mais il peut paraître compliqué d’acheter du Monero, pour les non-initiés, donc peu de gens osent vraiment le faire.

Sans doute avez-vous déjà entendu parler du Bitcoin. Il s’agit d’une monnaie virtuelle ressemblant au Monero, mais en plus traçable.

Ces deux crypto-monnaies font partie de ce qu’on appelle la Blockchain, technologie initialement liée au Bitcoin, et dont le nombre de monnaies s’est élargie au fil du temps.

Le Monero (aussi appelé XMR) est open-source, ce qui signifie que tout un chacun peut aller vérifier son code source (sa « recette » en quelque sorte). C’est une chose d’une grande importance. Il est aussi très axé sur la vie privée.

Son achat n’est pas aussi complexe que lors de sa création il y a quelques années, et vous n’aurez absolument pas besoin d’écrire des lignes de code pour vous en procurer ou l’utiliser comme cela a été le cas par le passé.

Il existe deux façons d’acheter du Monero. La première est de se rendre sur un site qui en propose à la vente et en acheter directement.

L’autre est d’acheter d’abord du Bitcoin, puis du Monero.

La seconde méthode est plus longue, mais permet un plus grand choix de paiement beaucoup plus important.

Nous allons donc présenter de prime abord la première méthode.

Rendez-vous sur le site LocalBitcoins, pour acheter du Bitcoin.

Je vous conseille vivement d’utiliser Tor et un VPN voir Tails pour garantir votre anonymat.

Une adresse mail est demandée, créer en une bidon à cet effet.

Une fois inscrit sur le site, regardez les méthodes de paiement et la devise :

 

Si vous désirez être le plus discret possible, acheter un ticket ou une carte prépayée, généralement en bureau de tabac ou en maison de la presse. Pour un maximum de brouillage de piste n’hésitez pas à faire quelques kilomètres pour aller au bureau de tabac. Ne pas prendre le plus proche de chez vous géographiquement.

On peut citer Paysafecard, Skrill, Netteler, Neosurf mais il y en a d’autre.

Sachez que les tickets prépayés ne demandent pas de vérification via SMS, ce qui vous tracerait donc, ni aucune vérifications de pièce d’identité, contrairement à la plupart des cartes.

Une chose que vous devez également savoir : évitez Paypal pour acheter de la crypto-monnaie. En effet, il s’agit d’une méthode risquée pour acheter ou vendre des monnaies virtuelles, ce qui pourrait vous faire perdre votre argent ou bien vous faire identifier.

Vérifiez par ailleurs que la marque du ticket que vous avez acheté soit compatible avec ce que proposent les vendeurs de Bitcoin.

Ceci est la première étape.

Ensuite, une fois sur le site LocalBitcoin, choisissez un vendeur acceptant votre moyen de paiement. Choisissez en un avec un bon feedback (avis positif) et un certain nombre de transactions. Pour voir le feedback, cliquez sur le profil de votre choix et vous aurez quelques chose comme ceci à l’écran :

 

Ou vous avez des informations sur le feedback.

Le prix est également important. Il est indiqué en vert, sous « prix/BTC » :

 

Une fois que vous avez trouvé, cliquer sur Acheter, ou Buy. Indiquer ensuite le montant que vous désirez :

 

Lisez les notes du vendeur. Vous n’avez ensuite plus qu’a commencer à trader.

Essayez de lui échanger deux trois mots via le chat, demandez lui des détails si vous êtes perdu. Restez méfiants malgré tout et n’ouvrez pas de liens qu’un vendeur vous aurait envoyé, ou couper court si celui-ci vous demande des informations telles que l’adresse de votre portefeuille (nous reviendrons plus tard sur les portefeuilles).

Pour payer via  un ticket prépayé, donnez simplement le code qui y est écrit, via le chat.

Si vous utilisez une carte bancaire (prépayée ou non), le vendeur vous donnera des informations sur son compte pour que vous puissiez y transférer le montant que vous avez choisis.

Rassurez-vous, toute la transaction est protégée par ce qu’on appelle un escrow, c’est à dire une protection qui vous permettra de ne pas vous faire voler votre argent, et de faire opposition si quelque chose se passait mal.

Une fois que vous avez payé, cliquer sur » I have paid » :

 

Ensuite, ne classez la transaction comme close seulement lorsque vous aurez reçus vos sous. Ne cliquez donc pas sur « cancel trade« , et que vous les verrez apparaître en rouge, comme notification, en haut à droite de votre navigateur, ou dans votre « dashboard »

Sachez que vous pouvez par contre quitter votre compte et revenir plus tard : cela n’annulera pas la transaction.

Une fois tout cela fait, vous pouvez noter le vendeur et lui indiquer que tout s’est bien passé (si tel est le cas).


Maintenant, Nous allons voir comment acheter du Monero (XMR).

Sachez tout d’abord que si vous avez décidé d’acheter du Monero sans passer par le Bitcoin, le démarche est exactement la même que décrite plus haut, simplement, vous aurez moins de choix de paiement.

Pour acheter du XMR anonoymement, il y à quelques sites intéressantes. Citons Localmonero, ou le site d’achange Bisq, basé sur du P2P, et passant par Tor.

Si vous désirez choisir un site correspondant le mieux à vos besoins, rendez-vous ici.     

De nombreux sites y étant indiqués.

LocalMonero :

La démarche est presque la même que via LocalBitcoins, choisissez simplement « Cryptocurrency » dans la liste des méthode paiement proposé :

 

 

 

Si le portefeuille du vendeur est indiqué et que celui-ci ne demande pas de chatter avec vous pour vérifier votre présence dans ses notes, vous pouvez transférer les Bitcoins sur son portefeuille. Sinon, demandez lui simplement son portefeuille.

Pour transférer les sous, copiez l’adresse BTC du vendeur puis rendez-vous sur votre portefeuille LocalBitcoins. et, dans votre portefeuille, indiquer son adresse, dans sa totalité, ainsi que le montant à envoyer, en Bitcoin. Cliquez sur Sent lorsque vous êtes sur que tout est correct :

En somme, tout transfert d’argent est identique avec les crypto-monnaies.

Lorsque cette transaction sera effectuée, vous recevrez vos Monero.

Si vous voulez payer un service en XMR  disponible uniquement en Bitcoin, vous pouvez passer par le site xmr.to

Avec ce site, vous gardez l’avantage anonymisant du XMR tout en pouvant payer en Bitcoin.

Pour l’utiliser, copiez l’adresse en Bitcoin que vous voulez payer et collez là dans « Enter Bitcoin destination adress ». Indiquez ensuite le montant à payer en Bitcoin :

 

Ensuite, via votre portefeuille Monero, vous devrez payer à l’adresse donnée le montant demandé :

(L’adresse est juste en dessous du screen, je n’affiche pas l’adresse pour des raisons de sécurité).

Pour cela, vous devez simplement transférer l’argent comme vous l’avez appris plus tôt, à l’adresse indiqué.

SI cela ne marchait pas, essayez l’adresse juste en dessous :

Pour cela, dans Sent, indiquez l’adresse donnée par le site ainsi que la somme demandée (ici en Monero).

Et après, il n’y à plus rien à faire, votre paiement se fera tout seul.

Faites néanmoins attention à ne pas vous tromper d’adresse. Au cas ou vous vous seriez trompé, vous pouvez contacter le site.

Sachez également que si vous souhaitez dans le futur faire don à Blanche Europe, vous devrez indiquer, via votre portefeuille, l’adresse de notre portefeuille Monero dans « Sent », ainsi que le montant de votre choix.

Un portefeuille intéressant : XMR Wallet.

Si vous êtes prêt à nous envoyer un don, passez par la page Contact et nous vous communiquerons notre adresse.


Pour finir, voici une listes de services que vous pouvez payer en Bitcoin, donc en Monero, en utilisant la liste suivante : ici.

Vous pourrez notamment y trouver des VPN dans la partie lightning network.

Pour toute information complémentaire, toute question : nous sommes disponibles pour vous aider. Passez par la page Contact ou la section commentaire.

 

 

 

 

 

 

 

5 comments

  1. .
    Heil Kamerade,

    La (((presse allemande))) a tenté et tente de faire passer pour des nazis les miliers d’allemands qui défilent dans les rues en silence un drapeau à la maison après les assassinats de citoyens allemands tout au travers du pays par des *Refugees*

    (((ils))) ont besoin d’un acte antisémite pour confirmer leur propagande des MéchantsNazis et sans nul doute (((ils))) doivent monter de tels incidents pour museler la révolte populaire qui gronde partout en Allemangne et qui est parti de Chemnitz.

    De nouveaux assassinats de citoyens allemands comme par exemple à Offenburg, Köthen et dans bien d’autres villes allemandes font craindre le pire au gouvernement allemand.

    (((la presse allemande))) filtre et déforme la réalité. Le plus beau c’est que les allemands s’en rendent compte. Ceux qui viennent des Länders de l’ex-DDR sont habitués à la propagande d’Etat et savent que (((la presse))) n’est qu’un organe de propagande aux ordres de l’Etat. A l’Ouest la reprogrammation des populations à la propagande du « SixMillions » tient toujours et fait toujours effet. Personne n’ose parler. Les chiens de garde de la juiverie, (((les antifa blabla))) tiennent la rue en empêche toutes prises de parole publique au nouveau parti AfD – Alternative für Deutschland – Des vrais zombies mentaux envahissent les places pour empêcher les membres de l’AfD d’exposer leur programme.

    Ce qui est surprenant c’est la presence massive de policiers en civil. La dynamique de la Stasi de l’ex-DDR semble prendre le pas pour la répression des populations qui se rebellent à l’arrivée d’Afgans, Somaliens ou autres zombies dans leurs villes et villages.

    Au prochaines élections, l’Est de l’Allemagne (DDR) va faire exploser les équilibres politiques.

    La censure d’internet est massive, les vidéos youtube, les comptes FB, les Twitters sont systèmatiquement censurés s’ils attirent trop d’audience.

    Les (((SixMillions))) semblent commencer à s’inquiétés et (((ils))) ont besoin d’organiser des (((actes antisémites))) pour remprendre le contrôle de la situation dans les villes qui se rebellent.

    FAIT ETRANGE DONT PERSONNE NE PARLENT: Depuis quelques années, nous observons dans les villes allemandes une presence croissante de (((russophones))) qui n’ont de russe que la langue. La rumeur courre que les (((pseudo-russes))) peuvent s’établirent en Allemagne sans aucun problème et qu’ils bénéficient d’avantages fiscaux comme l’exemption de toute taxation. Les (((SixMillions))) sont en train de revenir de l’Est vers l’Allemagne, seul pays européen économiquement encore potable et à vampiriser. Les (((SixMillions))) sont belle et bien de retour, (((leur accent))) germano-yiddisch (((les))) trahi. (((Ces vampires))) ne se rendent même pas compte que les allemands les reconnaissent à leur accent bien distincte.

    Meine Ehre heißt Treue

    Pon Pizou t’Erika

    http://erika.bloger.by/
    .

    1. Très intéressant.
      La rumeur courre que les (((pseudo-russes))) peuvent s’établirent en Allemagne sans aucun problème et qu’ils bénéficient d’avantages fiscaux comme l’exemption de toute taxation.

      Des petites sources pour étayer la rumeur ou non ? Juste pour creuser un peu le sujet.

      Sinon pour les manifestations en Allemagne, elles prennent de l’ampleur. C’est très bien.

      1. .

        Des sources ?

        Tout simplement mon témoignage personel et celui de mes amis. L’important pour moi c’est que tu le saches.

        En fait ce n’est que par un concour de circonstance que nous nous en sommes rendu compte.

        Des serbes et des polonais qui travaillent en Allemagne nous ont fait à mainte preprise la remarque: Pourquoi y a-t-il autant de russes en Allemagne. Des russophones?

        Nous avons toujours pensé que les russophones qui vivent en Allemagne étaient les descendants des Allemands de la Volga qui étaient revenu en Allemagne il y a quelques années de cela.

        Le témoignage d’une femme russe travaillant pour une entreprise allemande nous a expliqué qu’il est pratiquement impossible comme russe de venir vivre en Allemagne. L’Allemagne ne donne aucun permis aux Russes pour s’établir en Allemagne et chercher un travail, mais comme elle travaillait déjà pour une entreprise allemande établie en Russie, elle a pu venir en Allemagne. Nous lui avons répondu qu’il y avait pourtant beaucoup de Russes en ville et sur les places des marchés le samedi.

        Comme nous sommes plusieurs à travailler sur les marchés et les foires, nous avons commencer à saluter en russe ces pseudo-russes avec leur traditionnelle salutation chrétienne: SLAVA ISUSU CHRISTU ! – Seulement moyens de savoir s’y on avait à faire premièrement à des vrais Russes qui sont toujours très croyants et chrétiens.

        Leur accents « germanique » les trahit quand ils demandent quelquechose avant d’acheter un produit et surtout qu’il marchande toujours pour tirer les prix vers le bas. Des radins sans nom. Nous avons ensuite commencer à imiter leur accent « germanique » en y mettant quelques mots russe dans la conversation. Comme (((ils))) sont certains d’être avec un des leur, (((ils))) se mettent tout naturellement à parler en russe avec nous et c’est là que nous leur disons: SLAVA ISUSU CHRISTU ! En entendant cette salutation chrétienne, ils tournent les talons comme s’ils avaient vu le diable et ils crachent parterre.

        Au tout début je n’y croyais pas trop losqu’un ami me racontait comment il faisait pour savoir si cela était vrai que tous ces russophones n’étaient pas des Russes mais bien des (((J))). J’ai donc passer plusieurs samedi avec lui sur les marchés, j’ai écouté et j’ai observé. Losqu’ils commencaient à demander des informations sur un produit, je pouvais bien entendre qu’ils avaient un accent « germanique » assez inhabituel à entendre, c’est très particulier et qui vient sûrment du yiddish. Mon ami qui n’est même pas chrétien c’est procuré un crussifix qu’il met sous son banc de foire. Quand ils commencent à marchander pour quelques centimes mon ami les salue avec son SLAVA ISUSU CHRISTU, embrasse son crussifix et leur tend pour qu’ils l’embrasse. Un vrai cinéma digne de la chasse aux vampires, mais le résultat est là. Ces pseudo-russes tournent les talons, crachent par terre et s’en vont.

        On se marre bien mais on s’est bien rendu compte que la présence des nombreux russophones sur les marchés et les foires étaient bien vrai et qu’ils n’étaient pas des Russes comme on pourrait bien le croire.

        Nous devons le reconnaitre. Les coinscidences n’existent pas vraiment. Ce sont bien les (((SixMillions))) qui reviennent gentillement de l’Est. La Russie et les anciens pays soviétiques sont trop pauvres pour qu’ils restent là-bas. Ils vienent donc en Allemagne et le pays leur donne des privilèges fiscaux. Même cette rumeur est difficile à vérifier mais tout est possible dans cette Allemagne judéophile et réfugiophile jusqu’à la moelle. Des privilèges fiscaux en guise de dédommagements? Ca je n’en ai aucun doute tellement les gens sont lobotomisés par la propagande des (((SixMillions))) répétés partout et sans arrêt dans les médias. A en vomir, une vraie overdose.

        Mon témoignage vaut ce qu’il vaut. Le principal c’est que cette information passe la frontière. Qu’on y croie ou que l’on n’y croie pas, peu importe. L’important c’est que vous le sachiez. Peut-être qu’un jour aurez-vous l’occasion d’en faire l’expérience qu’en vous croirez avoir des Russes en face de vous alors qu’ils n’en sont pas réellement.

        Beaucoup de juifs des pays soviétiques sont parti en Israel mais les plus malins ont compris que c’étaient en Allemagne qu’il y avait plus à gagner. Connaissant la mentalité juive, cela ne fait aucun doute: l’Allemagne est économiquement plus profitable qu’Israel.

        Meine Ehre heißt Treue

        Pon Pizou t’Erika

        http://erika.bloger.by/

        .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *