Nouvelle marche pour Tommy Robinson

Tommy Robinson avait été arrêté il y a quelques semaines, pour avoir filmé un procès impliquant des pakistanais ayant violé des jeunes filles Blanches pendant des années.

Une manifestation massive avait déjà eu lieu mais c’était un échec total. Les manifestants, ivres pour beaucoup, n’ayant pas de réelles convictions n’avaient pas fait grand chose, à part du bruit. D’ailleurs, le mouvement n’a pas eu d’effets sur l’incarcération de Tommy Robinson.

Le fait que ce soit de simples patriotes, incapables de reconnaître l’aspect racial des problèmes qui touchent nos contrées, joue sûrement. Manifester à visage découvert, après quelques bières, en tenant des propos peu développés et en faisant confiance à des non-Blancs n’est pas efficace.

Comme nous l’avions déjà dit, le but ici n’est pas de cracher sur ceux qui manifestent ou qui soutiennent Tommy Robinson, ils ont au moins le courage de sortir de leur maison pour tenter de changer les choses, mais bien de les critiquer afin de cerner les erreurs de ces manifestants. Pour ne pas les reproduire.

Une nouvelle manifestation s’est donc tenue, le 7 juillet à Leeds.

The Sun :

Des affrontements ont éclaté aujourd’hui entre les forces de l’ordre et les manifestants réclamant la libération de Tommy Robinson, alors que la marche antifasciste devenait violente.

La manifestation massive devait à l’origine être supprimée pour permettre aux manifestants de regarder le football mais des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Leeds cet après-midi.

On parle de petits affrontement, il n’y a pas de réelle violence. C’est plus de l’agitation qu’un déchaînement de colère et de violence.

Le fondateur de l’English Defence League, Robinson, 35 ans, a été emprisonné en mai pour outrage au tribunal après s’être filmé lors d’un procès.

Il avait voulu filmer les pakistanais qui sont accusé d’avoir violé de jeunes filles Blanches : il finit en prison.

Des partisans, notamment des voyous d’extrême-droite, ont organisé des manifestations parfois violentes qualifiant Robinson de prisonnier politique – alors que Robinson était en violation flagrante des lois strictes en matière de procès.

Une interrogation demeure, si des Blancs avaient été jugés à la place des violeurs Pakistanais, la justice aurait-elle été si sévère ?

Définir les manifestants comme étant des voyous « d’extrême-droite » c’est faire le jeu des racistes. Pas d’amalgames ! Oh, dans ce sens, ça fonctionne. Défiler pour soutenir un vilain raciste, c’est être un voyou, assurément.

Des photographies dramatiques montrent les manifestants en train d’affronter la police aujourd’hui alors que les tensions ont éclatées à Leeds.

Photos dramatiques, pas de morts, pas de blessés, juste des Blancs qui scandent des slogans simplement patriotes et c’est : dramatique. On approche de la tragédie, à ce niveau.

Des groupes antifascistes se sont également rassemblés à travers la ville alors que les policiers bloquaient les principales routes menant au centre-ville, a rapporté Leeds Live.

Groupes antifascistes se rassemblant pour augmenter les tensions avec la police ainsi qu’avec les manifestants patriotes.

Un bon mélange qui produit un titre choc : des manifestants pro-Tommy se battent avec la police. Par contre, dans le titre et le développement, les antifascistes n’auraient pas fait grand chose.

Dans un communiqué publié sur Facebook, la police du West Yorkshire a déclaré qu’elle « travaillait et que le conseil municipal de Leeds souhaitait minimiser les perturbations et les conséquences pour le public, les communautés et les entreprises ».

La police a confirmé que deux personnes avaient été arrêtées pour des infractions mineures.

Leeds contre le racisme et Leeds United Against Fascism avaient prévu des contre-manifestations à proximité.

Ils ont appelé la population de Leeds à «rester unis» contre les partisans du fondateur de la Ligue de défense anglaise.

Encore des associations de cas sociaux incapables de réfléchir deux minutes. Ils appellent donc tranquillement la population à soutenir les pauvres violeurs Pakistanais qui se sont fait filmer plutôt que de soutenir l’Anglais qui a voulu dénoncer de tels monstres.

Non vraiment, les antifascistes sont tous stupides, dans les frontières et en dehors des frontières. Prenez n’importe quel pays et vous constaterez qu’aucune nationalité ne domine sur l’autre. Le faible QI ainsi qu’une incapacité à la réflexion sont les premiers critères pour rentrer dans leurs rangs.

Les adversaires de Robinson ont bien accueilli l’abandon de la manifestation.

L’une d’eux à écrit sur Twitter : »La manifestation de Tommy Robinson, qui devait se dérouler à Leeds aujourd’hui, a été annulée car personne n’allait se présenter.

[Parodiant un manifestant lambda de Tommy ] : « Nous soutenons Tommy lorsque nous voulons exprimer notre haine envers les musulmans mais si un match de football est organisé, Tommy peut aller au diable. » »

Des centaines de personnes qui se rassemblent n’est pas une annulation. Au contraire, c’est une réussite. Tout dépend du but, mais rassembler est déjà une bonne chose.

La manifestation aurait été annulée, comme prévu, mais ça n’a pas été le cas. Rassembler des soutiens de Tommy Robinson a donc été possible.

Par contre, un point qui fait mal est que les manifestants sont en partie des fans de football. Et s’il y avaient dû choisir entre les deux, je ne suis pas persuadé de connaître le résultat.

Ceux qui manifestent ne sont pas tous là par idéologie, la bière et les bagarres attirent aussi beaucoup de monde. En plus, on parle de « patriotes » et non de nationalistes Blancs. Leur idéologie n’est pas vraiment la bonne, ils sont sur la voie, mais ne sont pas allé jusqu’au bout de la réflexion.

Les manifestations violentes près de Downing Street, le mois dernier, avaient fait plusieurs blessés.

Des voyous ont réalisé des saluts nazis et ont placardé des pancartes comportant le #FreeTommy [liberté pour Tommy] avant de jeter des bouteilles sur la police.

Que va retenir le public ? Des hooligans ivres, sans réelle idéologie, qui ne cherchent qu’à se battre avec les forces de l’ordre (même pas de réelle confrontation avec les anarchistes…). Parmi les manifestants, il y avait obligatoirement des gens là par convictions, mais le gros ne sont que des agitateurs, qui ne parviennent même pas à faire de l’agitation.

Il est clair que pour manifester, il faut un discours, du style et surtout de l’organisation pour marquer le public et faire progresser nos idées.

Faire défiler des supporters de foot incapables de voir la réalité raciale en face car évitée par l’idéologie du « bon patriote » n’est pas une stratégie gagnante.

 

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *