La France accueille 132 nouveaux réfugiés des bateaux pro-invasion

La France va encore accueillir des réfugiés. Tant que les bateaux des ONG ne resteront pas aux ports et que nos politiques traîtres ne seront pas pendus au bout d’une corde : rien ne s’arrangera.

C’est donc sans surprise que l’on voit une certaine ressemblance entre les semaines passées. Accueillir des réfugiés, une forte impression arrive : ne l’avons nous pas déjà lu des dizaines de fois ? Rien que pour cette année.

Les deux bateaux qui nous ravitaillent en migrants sont le Lifeline et l’Aquarius.

Sud Ouest :

Critiquée pour ne pas avoir proposé d’ouvrir ses ports à l’Aquarius et au Lifeline, ces navires humanitaires chargés de migrants en détresse, la France avait pris l’engagement d’accueillir une partie des passagers pouvant prétendre au statut de réfugié.

Pascal Brice, le directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, a affirmé ce mardi que le pays allait ouvrir ses portes à « environ 80 » réfugiés de l’Aquarius et 52 du Lifeline.

La question existentielle est celle-ci : quelles conditions pour être refusé en tant que migrant ? Arriver en Europe, se faire « trier sur le volet » et se faire accepter de partout : la sélection ne me semble pas très difficile.

Si un tri est réellement fait. Les migrants qui arrivent sont tous, selon nos parasites rouges, des Syriens qui fuient le régime d’un dictateur, ceux qui arrivent sont pourtant pour la plupart des Africains.

Il est donc de notre devoir de nous poser des questions. Un tri est fait, les politiques ont-ils besoin de lunettes ou bien ne serait-ce là que des mensonges ? Comme à leur habitude, en réalité.

Finalement, les migrants rentrent. Et nous payons. Et pas forcément financièrement. Les crimes et les agressions ou même les petits délits, ce sont les Européens qui les subissent. Donc on paie toujours.

Les réfugiés concernés sont, dans les deux cas, essentiellement « des Erythréens et des Soudanais » répondant aux critères du droit d’asile, a précisé le patron de l’Ofpra. Ils devraient arriver « rapidement » en France, où un titre de réfugié leur sera délivré à bref délai.

Dans le cas de l’Aquarius, qui a accosté le 17 juin à Valence (Espagne) avec 630 migrants à bord après la fermeture des ports italiens,135 personnes avaient été entendues par l’Ofpra.

La différence avec les 80 auditionnés s’explique sans doute par le fait que « certains ont préféré rester sous la responsabilité des autorités espagnoles », a avancé le directeur de l’Ofpra. De plus, la France ne prend pas de mineurs dans ce type d’opérations, l’Etat n’étant pas compétent pour leur accueil (qui relève des départements).

Les nègres envahisseurs répondent aux critères : ils pourront se reproduire rapidement, avec un potentiel de nuisance exceptionnel et remplacerons donc facilement les Européens.

Ils sont acceptés !

Les deux nationalités en question sont très appréciés. Si l’o en croit Le Monde :

En 2017, ces nationalités ont bénéficié en France d’un taux de protection de respectivement 59,5 % et 73 %.

Eh bien, qui oserais encore nous affirmer, avec une mauvaise foi impardonnable, que les migrants ne sont pas accepté en France ?

On reste sur des taux supérieurs à un migrant sur deux qui peut trouver refuge en France. Avec de tels chiffres, notre remplacement racial est assuré !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *