Articles d'actualité Articles en exergue Europe Problèmes raciaux

L’Italie ne veut pas d’un nouveau bateau de migrants

Quand on veut, on peut ! Un dicton que nous devrions rendre plus populaire.

Open Arms, un bateau important des envahisseurs en Europe – surtout pour l’Italie – récupère 59 migrants au large de la Libye. Problème : l’Italie dit qu’elle n’en veut pas.

Le Figaro :

Parmi les migrants récupérés par Open Arms, un bateau géré par l’association humanitaire espagnole Proactiva Open Arms, figurent cinq femmes et quatre enfants, selon Riccardo Gatti, chef de la mission italienne de l’organisation.

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, par ailleurs chef de la Ligue, le parti d’extrême droite membre de la coalition au pouvoir, a déclaré qu’il n’y aurait aucune exception à sa politique consistant à refuser aux bateaux humanitaires l’accostage sur les côtes italiennes.

Décidément, Salvini tient le cap. Jusqu’à quand avant que l’UE ne lui tapes trop sur les doigts et le fasse changer de direction ?

Ne pas faire d’exception est la ligne à suivre pour garder un pays sain. Dès lors que l’on fait un seul écart : tout peut s’effondrer d’un moment à l’autre.

Il a ajouté que Malte était le port d’escale le plus proche. « Ils peuvent oublier d’arriver dans un port italien », a-t-il tweeté. Son homologue maltais, Michael Farrugia, a répliqué sur Twitter que le sauvetage avait eu lieu plus près de l’île italienne de Lampedusa que de Malte.

« Cessez de donner de fausses informations et d’impliquer Malte sans aucune raison », a dit Michael Farrugia à Matteo Salvini.

Malte ne veut pas d’enrichissement culturel ? Pourtant, dans une logique raciale, il faudrait faire front commun contre l’immigration plutôt que de se refiler la « patate chaude » et vouloir imposer des migrants à ses voisins.

Qui sème le vent, récolte la tempête.

Si l’on veut que nos voisins se fassent envahir, alors il arrivera de même pour notre pays dans les années qui suivront. Les migrants ayant pris possession du pays, pourront facilement coloniser le pays d’à côté.

Ce qu’il faudrait faire n’est donc pas de dire : à toi de les prendre ce coup-ci, mais bien faire comprendre qu’aucun pays Blanc ne veut se faire envahir.

Selon les déclarations de Riccardo Gatti à Radio Radicale, parmi les migrants à bord figurent des Palestiniens, des Syriens et des Guinéens. Leur état de santé est satisfaisant.

Des Syriens qui seront plus bronzés que la moyenne, comme à leur habitude. Il y a fort à parier que la plupart des migrants soient des Guinéens.

Plus tard, il a déclaré à Reuters qu’aucun pays n’avait autorisé Open Arms à accoster, et qu’il ne savait pas où il allait emmener les migrants.

Les ramener chez eux me semble être une bonne position. Ou alors les placer sur des territoires proches, sans conflits. Il me semble qu’il n’y a pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour en trouver.

Mercredi, Malte a laissé débarquer le bateau humanitaire allemand Lifeline à La Valette qui transportait 230 migrants.

Le navire est resté bloqué en mer pendant près d’une semaine, conséquence de la décision de l’Italie de fermer ses ports aux bateaux de sauvetage gérés par des organisations non gouvernementales (ONG).

Cédez une fois et vous serez submergé de demandes. Laisser accoster un bateau venu livrer une cargaison de sauvages, c’est envoyer un signal clair aux autres, sur les côtes, qui n’attendent que ça pour arriver.

On pourrait parler d’un Cheval de Troie, mais en fait ils ne se cachent même pas. On laisse volontairement entrer l’ennemi dans nos lignes.

Cependant, le premier ministre maltais Joseph Muscat a déclaré que le geste était ponctuel. Le lendemain, Malte annonçait qu’elle ne permettrait plus à des bateaux humanitaires d’accoster.

C’était trop tard, le mal était fait, le signal était déjà envoyé.

Plus de 650.000 migrants ont débarqué en Italie depuis 2014, principalement après avoir été secourus en mer au large des côtes libyennes par des groupes privés et publics. L’Italie en abrite environ 170.000, mais le nombre d’arrivées a chuté cette année.

L’Italie a eu son lot de diversité, n’oublions pas qu’ils sont en première ligne et que c’est seulement à partir de cette année que Salvini est arrivé au gouvernement. Pour combien de temps pourra-t-il le rester ?

C’est la question qui demeure.

2 Replies to “L’Italie ne veut pas d’un nouveau bateau de migrants

  1. Espérons que Salvini garde cette ligne de conduite. AUCUN négre AUCUN arabe ne sera autorisé sur le sol européen. Voilà point. En tout cas, j’espère que l’extrême droite prendra encore plus d’ampleur. C’est bientôt notre heure de gloire je le ressens.

  2. La majorité du peuple italien soutient Salvini. Il suffit de voir l’accueil triomphal qui lui est fait lorsqu’il se déplace. Les intentions de vote pour la Ligue grimpent en flèche et le Mouvement 5 étoiles qui ne veut pas perdre du terrain a désormais adopté la même ligne sur l’immigration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *