Articles d'actualité Articles en exergue Décadence Europe

En Autriche le « troisième sexe » va être reconnu

Homme ou femme, c’est pourtant simple. On trouve pourtant des malades qui ne se reconnaissent ni dans l’un ni dans l’autre. Incapables de se fier à la nature, ils veulent toujours parasiter le système naturel. Reconnaissons tout de même l’existence des personnes intersexuées (qui naissent avec les deux sexes), la chirurgie devrait être obligatoire à la naissance pour éviter des troubles dans la société.

Car en effet, passons le cas véritable de la naissance avec les deux sexes, ceux qui font le plus de bruit sont ceux qui ont un sexe et qui ne se reconnaissent pas en celui-ci. Un trouble mental qui est en train de devenir normal dans les sociétés Européennes. Homme ou femme ou « autre ».

Le progressisme s’impose et détruit tout sur son passage. On dira bientôt aux enfants qu’ils peuvent être ce qu’ils veulent.

Ce n’est pas parce que tu naît avec un pénis que tu es un garçon, tu peux être une fille, Goy !

En Autriche les personnes ne pouvant dire s’ils sont un homme ou une femme pourront dire qu’ils appartiennent au « troisième sexe ». A quand la case Oiseau ou Cheval ? Au final, on peut faire ce qu’on veut non ?

L’Autriche intègre donc la mention de troisième sexe dans les documents officiels. C’est le troisième pays Européen à faire ça, avant il y a eu l’Allemagne et les Pays-Bas.

Sputnik :

La justice autrichienne a ordonné que les personnes ne souhaitant pas s’identifier comme homme ou femme puissent désormais en avoir le droit dans leurs démarches administratives.

Encore un problème de « je veux ». Non, la biologie décide de ce que nous sommes. Si j’ai des attributs masculins, je suis masculin donc un homme. Pareil si je suis Blanc, je ne suis pas un Nègre Africain : je suis un Européen. Le but est d’autoriser n’importe quoi alors que nous n’avons qu’à regarder la réalité en face. Les personnes intersexes doivent être opérées à la naissance, ou alors dans une politique d’eugénisme : ne pas avoir le droit de vivre.

C’est radical et injuste, il ne faut pas se préoccuper d’un individu mais du groupe. Accepter des éléments malsains revient à ne pas se préoccuper du groupe entier. Certains peuples éliminaient les faibles à la naissance, cruel et pourtant : en France cela ne se fait pas et nous sommes parasité par une anormalité qui devient la norme.

Saisie par militant intersexe Alex Jürgen, la Cour constitutionnelle a invoqué la Convention européenne des droits de l’Homme pour obliger le législateur à introduire la notion de «divers», «inter» ou «autre» dans l’état civil.

Voilà le « truc » en question :

Dans le cas des intersexes il me semble que l’avortement n’est pas possible car le soucis ne se constate qu’à la naissance. L’opération est la seule solution si l’on veut laisser en vie l’enfant.

Selon la Cour, l’article 8 de la Convention garantit un «droit à une identité sexuelle individuelle» et protège «les gens avec une identité sexuelle alternative».

Pour quelques individus, on modifie notre système. Le problème n’est pas ces quelques individus mais bien les dérives qui vont arriver ensuite. Certains trans ou autres dégénérés vont vouloir se placer dans cette case et demanderont encore des droits. Et il faudra éduquer nos enfants, pour dire que tout ça est parfaitement normal.

La reconnaissance du «troisième sexe» a été saluée par l’opposition sociale-démocrate, libérale et écologiste, tandis que les conservateurs du FPÖ au pouvoir ont dénoncé la décision, la qualifiant de «totalement incompréhensible».

Incompréhensible, c’est l’Europe. Nous n’avons pas assez de problèmes donc on devrait se préoccuper des gens qui ne sont ni hommes ni femmes.

Pour retrouver une Europe saine, beaucoup de sacrifices seront à faire et les mesures à prendre ne seront pas « humanistes ».

Pour retrouver une société saine, il faudra casser des œufs.

7 Replies to “En Autriche le « troisième sexe » va être reconnu

  1. J’en ai marre de cette société qui nous fait croire que le racisme anti-blanc n’existe pas, que les races n’existent pas mais que le troisième sexe, le troisième genre existe… Faut réagir, c’est plus possible.

    1. T’en fais pas, tu en auras l’occasion ! Pour l’instant, le mieux est de s’entraîner et de s’équiper. Et, si possible, de s’infiltrer là où on pourra agir encore plus efficacement.
      Rien n’interdit de se faire un petit plaisir de temps en temps, on peut même considérer que ça fait partie de l’entraînement car la réalité est plus flippant qu’un jeu vidéo, en face, ils cognent aussi et tout peut arriver, à commencer par les flics, mais alors c’est blouson passe partout, cagoule et gants ! Et si on veut pouvoir profiter d’une opportunité ( comme exploser un empafé croisé par hasard ), on doit y renoncer si on n’a pas la possibilité de s’équiper sans être vu et que quelqu’un puisse faire le lien entre le mec cagoulé et celui passé un peu plus tôt.
      Et éviter le look skinhead !
      Autant se coller une pancarte dans le dos marquée « je suis là » !
      Mieux vaut avoir l’air d’un bobo ou d’un gentil petit bourgeois en blazer. Il ne faut pas détonner dans le quartier et passer inaperçu.
      Bon, ça va pas jusqu’à se passer la gueule au cirage, hein !

      1. Il faut que j’attende avant de me préparer, je n’en ai pas l’occasion aujourd’hui, je dois passer pour quelqu’un de sage. Mais si tu savais comme je veux m’en faire. Et pas sexuellement bien sûr !

        1. Ça, c’est sur !
          Si tu dois leur mettre un jour quelque chose dans le fion, ce sera un baton de dynamite, pour les aider à s’éclater !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *