Des passages piétons à Paris vandalisés par de vilains homophobes

Hidalgo a toujours de bonnes idées, et pour faire plaisir aux LGBT et autres tarés, elle avait fait repeindre des passages piétons aux couleurs arc-en-ciel. Une peinture temporaire pour la gay pride qui devrait se tenir samedi 30 juin.

Dans le quartier du Marais, cela n’est pas étonnant.

Il est clair que la nouvelle couleur des passages piétons a déplu à quelques personnes.

Europe 1 :

À l’occasion de la Marche des Fiertés (ex-Gay Pride) qui se déroulera samedi, des passages piétons ont été repeints aux couleurs du drapeau LGBTQ (Lesbien, Gay, Bisexuel, Transgenre, Queer) à Paris. Mardi matin, l’un d’eux a été vandalisés. La maire de Paris a annoncé sur Twitter qu’elle allait saisir le procureur de la République.

« LGBT hors de France ». Dans le quartier du Marais (3ème et 4ème arrondissements de Paris), des passages piétons ont été peints aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Mardi matin, un message « LGBT hors de France » a été tagué au centre de l’un d’eux qui ont également été recouverts de peinture blanche. 

Plusieurs adjoints à la maire de Paris se sont insurgés contre ce vandalisme ainsi que le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Roh, quelle honte ! Souiller un tel passage piéton avec ce message particulièrement offensant, dénaturer ainsi un message de paix et d’amour.

La peinture blanche n’est là que pour effacer un peu ce message dégradant qu’elle la couleur arc-en-ciel. La propagande LGBT doit cesser.

Pour nous c’était un détail mais pour les fachos c’était un affront. Cette nuit ils ont tagué les passages piétons rainbow du Marais avec l’inscription « LGBT hors de France ». Il va falloir leur expliquer à ces abrutis moyenâgeux qu’on est là pour un petit bout de temps… pic.twitter.com/jlEDb5WRkg

Des abrutis moyenâgeux ? Ne pas vouloir de publicité malsaine et de la promotion de la déviance dans sa rue, c’est être du Moyen-Âge ? Bon sang de bonsoir…

Honte aux salopards qui ont vandalisé les passages piétons arc-en-ciel à 4 jours de la #MarcheDesFiertes.
Soyons nombreux samedi.
L’égalité reste un combat de tous les instants. pic.twitter.com/L7VX7fWMxQ

La honte est de votre côté, nous prônons des valeurs saines et morales contrairement à votre bande de pédales amateurs de plumes dans le derrière.

Respecter des tantes qui se promènent cul nu en talons haut avec du maquillage : il va falloir m’expliquer le concept. Votre « Marche des fiertés » vous ridiculise plus qu’elle ne vous promeut. Enfin, le public étant apte à écouter des idéologies malsaines, vous avez toutes vos chances pour convaincre.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé sur Twitter que l’inscription serait effacée et que d’autres passages piétons seraient également repeints aux couleurs arc-en-ciel. (« Cette homophobie crasse nous rappelle à quel point la Marche des Fiertés est un événement utile », a-t-elle également tweeté.

Nous n’avons pas peur de cette pédalerie ambiante, la phobie n’est pas présente en nous : elle nous dégoûte juste.

L’édile a précisé que le procureur de la République allait être saisi par la ville de Paris.

On touche un point sensible, à mon avis.

Cette action, aussi bienveillante qu’elle a pu être a pourtant eu une conséquence :

«La lutte pour l’égalité des droits et contre les discriminations se tient pendant la Quinzaine des fiertés mais aussi toute l’année», a déclaré la maire de Paris devant la Conférence de l’European LGBT Police Association qui se tient jeudi et vendredi à l’Hôtel de Ville.

En conséquence, Anne Hidalgo a annoncé ce mercredi que les passages piétons aux couleurs LGBT, installés dans le quartier du Marais à Paris à l’occasion de la Quinzaine des Fiertés, seraient désormais permanents.

Cette conséquence ne doit cependant pas décourager nos artistes peintres ! Ils doivent continuer dans leur lancée et nous ne devons pas leur reprocher quoique ce soit.

De toute manière, sans action ou non, elle aurait sûrement mis des passages piétons « gays » permanents un de ces jours.

[Mise à jour du 29 juin] :

Nos artistes sont encore de sortie ! Avec de nouvelles inscriptions.

« Dictature LGBT » et « Hidalgo Dégage ».

La maire de Paris Anne Hidalgo s’est indignée à son tour : « Cette homophobie ne restera pas impunie », a-t-elle tweeté, assurant que le procureur de la République serait saisi. Les services de nettoyage municipaux devraient intervenir dans la matinée de vendredi.

Elle est bien sûre d’elle, si les précautions nécessaires ont été prises : pas d’arrestations.

Bonne continuations aux camarades Parisiens.

 

25 comments

  1. Bonne initiative d’avoir voulu enlever ces merdes. Paris autrefois ville merveilleuse est devenue un véritable asile psychiatrique à ciel ouvert. Outre les négres et les islamistes, il y’a aussi la tarlouzosphère (terme inventé par moi) qui sévit. Ce qui me fait marrer, c’est de voir ces attardés sur Twitter nous insulter d’abrutis moyen-âgeux juste par ce qu’on accepte pas leur secte LGBTQP de merde. Qu’ils aillent dans leurs safes spaces de merde ces fragiles au lieu de défigurer nos passages pour piéton.

  2. Il suffirait de menacer de tirer sur les esclaves hidalguiques qui défigurent nos rues pour qu’aucun employé de la ville n’accepte plus de participer à ces petits travaux de peinture au profit de la tarlouzosphère comme dit Terre Ensoleillée…
    Deux ou trois tirs de chevrotine pourraient si nécessaire achever de les convaincre.
    Il va falloir acheter des bâtons de dynamite pour permettre à ces enculés de s’éclater pour de bon…

      1. Y aurait aussi tantouzosphère.
        Bon on va faire comme les gauchistes et réunir une commission pour voter après deux ans de débat 😂.

    1. Y aurait il un chimiste dans le coin pour concocter une peinture spécial pour recouvrir ces trucs lgtb qui réagirait de manière explosive quand les agents veulent repeindre ? Ça serait marrant ça hein ?

  3. C est impressionnant le nombre de gays dans ce pays pourtant ils ne se reproduisent pas mais ils arrivent a se multiplier quand meme

    1. Il faut éviter d’employer le terme ‘gay’.
      Tout d’abord, ce n’est pas français, ensuite cela associe de façon implicite pour nous, Français, l’homosexualité à la gaieté, une assimilation valorisante pour la première – et par conséquent implicitement également , que lorsqu’on n’est pas gai (c’est à dire ‘gay’), on est de tristes sires…

      C’est de l’ingénierie sociale.
      L’ennemi sait ce qu’il fait, et il ne faut donc pas employer son langage.
      Refuser d’utiliser le langage de l’ennemi, c’est déjà une forme de résistance : c’est la moindre des choses de ne pas entrer dans sa façon de parler. Et inconsciemment, la façon de parler finit toujours par influencer la façon de penser.

      Je ne dis pas ça pour toi, je sais bien que toi, tu ne fais pas l’amalgame ‘homo = gai’, mais les gens à qui tu t’adresses, eux, le font inconsciemment par force d’habitude, et il faut leur retirer toutes les occasions de le faire en appelant un chat : un chat.

      1. Cela ne semble à première vue, et en apparence, qu’un petit détail, mais ce que tu précises là est d’une très grande importance.

      2. Il est vrai que le mot gay a remplacer le mot homosexuel en France certainement du aux medias la gay pride etc cela m est venu naturellement c est marrant ce que tu dis je n y avais pas pensé

      3. Oui mais si on finasse à fond même le terme homosexuel n’est pas correct car homo =genre humain donc je pourrais dire si t’es pas homo alors t’es zoophile ou autre délire. J crois avoir vu une vidéo de H2L qui en parlait mais me souviens plus de comment faudrait dire.

        1. Non non non, cher Snap, dans ‘homosexuel’ la racine Homo signifie ‘un seul’ ou ‘le même’ comme dans ‘homologue’, ‘homozygote’ ‘homothétie’… J’avais commis un ou deux comms à ce sujet. ce qui rend l’emploi du terme homosexuel passablement ridicule puisqu’il signifie ‘de même sexe’. Donc, tous les mecs sont homosexuels entre eux ainsi que toutes les nanas entre elles. Dans le vocable homosexuel, rien ne préjuge de l’attirance ou de la répulsion. Ce terme a été créé par euphémisation (comme gay d’ailleurs par anglomanie comme l’a fort justement fait remarqué Autescousios). Il fallait remplacer l’offensant ‘pédé’ ( apocope de pédéraste, terme imprécis également en ce qu’il désigne normalement ceux qui abusent des enfants, pas nécessairement du même sexe, autrement dit ceux que l’on nomme improprement ‘pédophiles’ aujourd’hui et que l’on devrait appeler pédomanes.) L’avantage du mot ‘homosexuel’ est qu’il est opposé à ‘hétérosexuel’, comme s’il s’agissait de deux états normaux, comparables, de même valeur (voire de plus haute valeur pour la « tarlouzosphère » puisqu’elle a été ignoblement persécutée par les naaaaazis, comme s’il s’agissait d’un choix au même titre que de choisir entre un demi de bière ou une citronnade. D’où la nécessité de ne pas tomber dans le piège sémantique, donc de parler de normaux et des autres.
          Sur ce, bonne journée chers camarades, et au plaisir de vous lire!

  4. Une autre idée. Faire un doublon de profil facedebouc d’un tantouzoïde (battle sémantique avec autescousios 😝 ) et aller draguer un bico barbu comme ça le barbu bien énervé va jouer du couteau.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *