Macron veut punir les pays de l’UE qui ne souhaitent pas aider les migrants

Macron fait tous les efforts du monde pour faire rentrer des migrants en Europe, l’UE étant principalement dirigée par l’Allemagne et la France (ses dirigeants pardon), elle n’a pas encore vue le pire.

Notre cher président a donc une idée de génie, comme un nombre restreint de pays s’occupent des migrants, car les autres n’en veulent pas ou prennent conscience que, finalement, la diversité c’est mieux chez les autres : il veut sanctionner.

Sanctionner qui ? Les pays qui ne veulent pas se faire envahir ! Parler de dictature est possible, une dictature qui ne poursuit qu’un seul but, le but ultime de destruction de l’Europe par un remplacement massif de la population.

20 Minutes :

Alors que le président français rencontre le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, il a estimé qu’« on ne peut avoir des pays qui bénéficient massivement de la solidarité de l’UE et qui revendiquent massivement leur égoïsme national quand il s’agit de sujets migratoires ».

Eh oui, l’argent n’est pas donné ! Il doit être employé pour le remplacement de votre population, sinon à quoi pourrait-il servir ? Quels idiots.

Il est égoïste de vouloir nourrir son peuple et son pays avant les afrobougnes ! Quel constat alarmant.

« Je suis favorable à ce qu’il y ait des sanctions qui existent en cas de non solidarité […], à ce que des conditions sur ce sujet soient mises au financement d’aides structurelles », a-t-il précisé.

« Je suis résolument favorable à ce qu’il y ait des mécanismes qui prennent en compte cela. C’est un débat qui viendra en temps voulu. »

Dans l’Union Européenne, il est possible de sanctionner des pays qui ne souhaitent pas aider nos ennemis.

Allô, allô ? La transmission est mauvaise.

Il est donc obligatoire d’aider des gens qui sont illégaux, des gens qui n’ont rien à faire chez nous, des gens qui sont encouragé à venir pour nous parasiter.

Demain, un SDF se place devant votre porte. Il vous est obligatoire de le faire rentrer chez vous, de le nourrir, de lui offrir un lit, votre fille et vous devrez lui laisser votre maison. Avec un grand sourire.

C’est l’idée. Maintenant remplacez le mot SDF par migrant.

On approche assez bien de la réalité.

Le chef de l’Etat français et le nouveau Premier ministre espagnol se sont également déclarés favorables à la création de centres d’accueil fermés dans les pays européens d’arrivée des migrants, afin d’y étudier leurs cas, d’accorder l’asile à ceux qui le méritent et d’être en mesure de raccompagner les autres dans leur pays d’origine.

Après une telle déclaration, il serait extrêmement naïf de penser que Macron souhaite que des migrants soient raccompagnés dans leur pays d’origine !

Pendant ce temps, l’ONG SOS Méditerranée ( coucou (((Soros))) ) ordonne que l’UE garantisse des ports de débarquements sûrs.

Il faut punir les vilains Européens qui ne veulent pas de migrants. En fait, il faut que ce soit les premiers remplacés.

Voilà le vrai projet, le discours humanitaire, le discours du « on va les expulser, certains » ne masquent qu’un seul et unique discours : « on va vous remplacer ».

Que les Blancs ne s’inquiètent pas, le progressiste Macron veille au grain et fera tout avec à l’aide de Mama Merkel et des (((ONG))) pour que leurs chérubins d’Afrique trouvent un bon accueil en Europe. 

N’oubliez pas, vous pourriez être en guerre vous aussi, un jour. Vous pourriez être des réfugiés ! Il faut les accueillir.

En réalisant ce plan, nous allons devenir des réfugiés, pour aller où ?

Les sanctions économiques seront le premier avertissement. Le premier coup de feu. Ensuite, ils seront totalement privés de ressources, on fera un embargo pour chaque pays ne voulant pas de migrants. Des troupes seront envoyées pour ouvrir les frontières de nos voisins ?

Pour les obliger à prendre des migrants, pour qu’ils ne puissent pas avoir une famille saine et vivre dans un pays en sécurité.

Qui ne voudrait pas vivre paisiblement, comme ce Blanc enrichi culturellement ?

Des guerres pourraient être déclenchées ? Qui sait ce qui nous attend.

C’est maintenant que nous devons nous préparer au pire. Nous devons être prêt à agir, demain, après demain ou dans une année. N’importe quand, il faut être prêt.

L’escalade de la violence sera rapide, un seul événement pourrait provoquer la descente aux Enfers de nos pays, le point de rupture peut être atteint n’importe quand.

Et si tout cela tarde, nous serons ceux qui feront basculer la situation.

One comment

  1. Inadmissible que nous, français soyons du mauvais côté de l’histoire avec le pire président de notre histoire, aidé par la pire chancelière de l’histoire allemande et qui parle (si j’ai bien compris) d’alliance avec l’Espagne, pays ayant une politique progressiste donc certainement pas un exemple. Lui qui as avoué dernièrement sur Twitter que l’idée du mondialisme est un échec car les identités sont de retour partout dans le monde devrait dire merde à Merkel et à l’Espagne et s’allier avec l’Italie et les autres pays européens combattant l’invasion. Au fait, concernant les allemands on dirait que le réveil commence. Moi j’y crois. Merkel est sur un siège éjectable. Oui je suis maintenant convaincu du retour de l’Allemagne et de l’Europe. Le système commence à s’effriter. Donnons quelques coups de pied pour qu’il s’écroule tel un vulgaire château de cartes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *