En Ukraine, les déviants ne sont pas à l’abri

L’Ukraine est un pays résolument plus radical que la France. Parlons simplement du cas des homosexuels pour en avoir une petite idée. La Gay Pride existe, elle est cependant moins bien accueillie que dans nos contrées.

Ouest France :

Un militant gay ukrainien a été passé à tabac par une dizaine d’inconnus, alors qu’il préparait une Marche des fiertés LGBT à Kryvy Rih, dans le centre de l’Ukraine, selon l’association Gay Alliance Ukraine.

À la tête du comité d’organisation de la Gay Pride dans cette ville industrielle de 630 000 habitants, Boris Zolotchenko a été attaqué par un groupe d’environ dix hommes samedi soir, a annoncé Gay Alliance Ukraine sur son site.

Bah alors, on assume moins sa propagande de décadence ?

Une réaction saine, à réitérer dans de nombreux événements de ce genre.

Hors de danger, « Boris est actuellement à l’hôpital », a ajouté l’association, précisant que la Gay Pride doit se tenir mi-juillet à Kryvy Rih, situé à 350 km au sud-est de Kiev. « Je suis encore plus convaincu que la Marche de l’égalité doit avoir lieu », a déclaré Boris Zolotchenko, cité par Gay Alliance Ukraine.

Gay, et masochiste : le pauvre homme a décidément tous les défauts du monde !

« Cessez d’inciter les Ukrainiens à la violence », a répondu sur Facebook un député ukrainien d’extrême droite, Igor Mossitchouk, qualifiant de « pervers » les homosexuels.

« Le pouvoir doit interdire les Gay Pride à Kryvy Rih et dans les autres villes ukrainiennes », a-t-il ajouté.

Voir des tarés défiler en promouvant leurs idées déviantes, brrrr, ça peut donner des envies de meurtres. Si le gouvernement veut éviter les violences, il faut interdire la propagande des malades mentaux.

Il faut accepter le progrès Goy, nous sommes en 2018…

L’homophobie est encore largement présente en Ukraine, mais les autorités sont déterminées à montrer leur tolérance, en permettant notamment aux marches du type Gay Pride de se tenir, contrairement à la Russie voisine.

Les Ukrainiens ne voient pas d’un bon œil l’homosexualité, parce que c’est malsain, tout simplement.

Dans nos sociétés, on nous présente les tapettes comme des exemples et on nous l’impose très facilement comme modèle de vie, alors que dans les pays de l’Est, ils sont beaucoup plus récalcitrants ! Et c’est tout à leur honneur !

Le 17 juin, la police ukrainienne a arrêté 56 militants d’extrême droite qui tentaient par la force d’empêcher le départ de la Gay Pride à Kiev. Le défilé a réuni 5 000 personnes sous forte protection policière et sans violence.

C’était très tendu, de par l’opposition de quelques Ukrainiens voulant protester contre cette manifestation abjecte. Laisser des personnes méprisantes et dégoûtantes propager leurs idées malodorantes et dangereuses : c’est collaborer avec l’ennemi.

Des camarades de l’Est se sont levés, pour protester.

Les quelque 5.000 homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transsexuels (LGBT) et leurs sympathisants -le double de l’année précédente– ont pu ensuite défiler, sans autre incident, dans le centre de Kiev sous la protection d’environ 5.000 policiers, dont de la police montée.

« Il y a besoin de la police, sinon des gens viennent, interrompent, attaquent », explique Liza, 19 ans. « Ce n’est pas ainsi que ça devrait se passer dans un pays civilisé« , ajoute-t-elle.

Dans un pays civilisé on devrait éradiquer les éléments défaillants. Sans la protection de la police, donc du gouvernement, les erreurs seraient corrigées.

Le groupe nationaliste C14 aurait été présent durant la manifestation contre les tantouzes.

Ici un militant présenté comme appartenant au groupe C14, tabassé par la police.

Ils ont été réprimés pour ne pas avoir voulu voir des tantouzes se promener dans les rues de Kiev.

Pendant ce temps-là, on se retrouve avec des (((gays))) qui font la promotion de la déviance.

Surprise Goy !

Soutenons donc nos fidèles camarades Ukrainiens qui n’ont pas dit leur denier mot face à cette vague de pédalerie.

Emprisonner les braves nationalistes, pour laisser la place aux déviants : inacceptable !

9 comments

  1. De graves malades mentaux menant le monde au chaos. Le nettoyage se fera, car le retour au concret est inévitable.

  2. Bravo aux ukrainiens. En revanche, j’ai peur que la Gay Pride ne soit qu’un début pour l’empoisonnement de l’est.

    1. Le mariage gay vient d’être autorisé en Roumanie.
      Donc finalement se réfugier à l Est ne fait que retarder de peu le contact avec la (((démocratie))) .

      1. Vraiment ? J’ai fait une recherche rapide et apparemment, le mariage gay n’est pas encore autorisé en Roumanie. Peux-tu me dire où tu as vu cette info, s’il te plaît ?

  3. C’est les youtres qui ont la réalité du pouvoir en Ukraine !
    Rien d’étonnant à ce que les pédales soient protégés par les flics et nos camarades embastillés !
    Enfin, ceux qu’on n’envoie pas casser du Russophone au Dombass…ce qui permet de s’en débarrasser et d’avoir les mains libres à Kiev pour traiter avec de (((bienveillants investisseurs))).
    Avec Porochenko, ils ne pouvaient que se retrouver chocolat !

    1. Rho 2, j’ai compris pourquoi tu parles de déformation.
      Dans le fil des commentaires, lorsqu’il y a pas mal de réponses, les messages se compressent. Le thème pour téléphone n’est pas trop adapté pour les longs commentaires.
      Un truc possible pour que tu lise mieux les réponses, si tu es sur téléphone, normalement en haut à droite de ton navigateur tu as une option c’est : montrer/afficher la version ordinateur. Un truc du genre. Ensuite il te restera à zoomer et dézoomer pour lire les réponses entières. Pas pratique, je sais, mais là je vois pas trop comment faire pour régler le problème…

      1. La réponse au commentaire précédent s’inscrit toujours dans un espace moins large que le cadre de celui-ci.
        De sorte que dans le cas d’une chaîne d’interventions, il arrive que la largeur du cadre soit limitée à un caractère !
        Bon, pour éviter ça, on peut aller dans « publier un commentaire » et indiquer à qui et auquel de son message on répond. On dispose alors d’un cadre en pleine largeur.
        Ça le faisait aussi sur le site de secours.
        Mais en faisant une copie pdf de la page pour impression, tous les commentaires réapparaissaient en pleine largeur.
        Sauf que les images disparaissaient.
        Là, elles sont toutes conservées et je pourrai donc archiver l’intégralité de ton œuvre et des contributions des camarades. C’est du bonheur !

        1. Oui, je viens de le constater. Cela le fait sur mobile, ou sur ordinateur quand on réduit énormément la fenêtre.
          Oui, au pire tu peux faire comme ça, en indiquant bien quel est le commentaire concerné !
          Bon nikel si tu peux archiver les pages 🙂 qui sait, si un jour je « disparais » – par (((malchance))), notre travail ne disparaîtra pas.

  4. Environ 75 pour cent de la population serai homophobe dont moi. Je ai jamais aimer les gais, je pense qu’il ne mérite pas de vivre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *