Articles d'actualité États-Unis Monde Problèmes raciaux Question Juive

Une Israélienne basée aux USA formait de futurs djihadistes de l’EI en ligne

Du moins, c’est ce qu’elle pensait faire, en s’adressant à un informateur de la police se faisant passer pour un membre de l’État Islamique. Sûrement son côté arabe qui ressort pour la bêtise, ce qu‘elle fomentait doit toutefois nous interroger.

L’emploi du « nous » est destiné à ceux qui n’auraient pas encore compris que les juifs et les mahométans n’ont qu’une seul but (commun) : détruire la race Blanche en attentant à la vie de nos amis, de notre famille, de nos proches.

La personne concernée par les accusations de terrorisme et de complicité pour un futur acte terroriste est une arabe israélienne domiciliée aux USA depuis 1992.

Beaucoup de personnes, sentant fortement venir les accusations de soutien du terrorisme par les juifs (qu’Israël aurait créé Daech, comme pur exemple, une affirmation qui n’est pas du tout du tout étayée…) commencent donc à dire : elle n’est pas juive, elle est avant tout arabe donc ça ne veut rien dire. Enfin, les preuves sont là depuis des années – cette affaire n’en serait qu’une preuve de plus- , et nous ne manquons pas de nouveaux exemples pour trouver une petite alliance, des aides discrètes d’Israël en soutien à l’EI.

Comme quand ils financent des groupes rebelles…

Comme toujours, en cherchant de multiples sources, tous les journalistes reprennent en cœur la version initiale de la dépêche AFP. Sans commentaires ni de nouveaux détails sur l’affaire. Pour avoir une vue plus complète de l’affaire, il faut donc s’intéresser aux journaux Américains.

On notera quelques divergences entre le Journal Sentinel (un journal local de Milwaukee, dans le Wisconsin) et NbcNews (l’un parle qu’elle a sept enfants, l’autre deux…). Ce n’est pas le plus important, néanmoins.

Journal Sentinel :

Une femme vivant à Cudahy accusé de faire la promotion du groupe ISIS et qui soupçonnée de transmettre des informations spécifiques pour préparer des attaques, a été arrêtée et mise en détention (sans caution) dans un tribunal fédéral à Milwaukee ce vendredi.

Des attaques sur notre sol et pas sur le sol Israélien, on laisse donc tomber la piste de la palestinienne revancharde qui souhaite terroriser les vilains colons juifs ! C’était une piste, très sérieuse et crédible, envisagée par un bon nombre de commentateurs des journaux Français.

Immédiatement les : elle n’est pas juive donc ce n’est pas une preuve du copinage entre Israël et EI », « elle est pro-palestinienne et voulait encourager les attaques terroristes contre Israël » ou même les plus vomitifs : « vive Israël qui nous débarrasse de ce genre de terroristes » ont commencé à être publiés par des gauchistes ou des neuneus de droite pro-Israël. Du bon commentaire de mouton décervelé. On commence à avoir l’habitude.

Waheba Issa Dais, une femme au foyer de 45 ans et mère de sept enfants, a été arrêtée cette semaine par le FBI et accusée d’avoir tenté de fournir un soutien matériel ou des ressources à une organisation terroriste étrangère.

Une parasite qui est sur le sol Américain depuis 1992, qui pond 7 enfants et qui fait de la propagande pro-Daech pour occuper son quotidien : le nouveau rêve Américain.

La plainte au pénal nous indique qu’au cours de ces derniers mois, elle avait piraté des comptes de réseaux sociaux d’autres personnes et les utilisait pour envoyer des instructions sur la manière de mener des attaques au nom de l’État Islamique, également connu sous le nom de ISIS.

Donc, la mère de 45 ans passe ses après-midi à pirater des comptes Twitter, pour faire de la propagande ? Toute seule, sans complices ?

Elle, qui a fait allégeance à l’État Islamique, a suggéré d’attaquer des églises, des festivals et des célébrations d’été où de nombreux civils pourraient être tués.

Elle a également suggéré d’attaquer un poste gouvernemental et diffuser du ricin, un poison hautement toxique, dans les sources d’eau publiques, toujours selon la plainte au pénal.

Viser des lieux où le public sera présent en masse permet de faire le plus de victimes possible. La diffusion d’un virus ou d’un poison par les sources d’eau publiques, les fontaines ou même l’eau du robinet, est une technique qui peut être terriblement efficace.

Les réserves d’eau sont les points faibles de nombreux pays, les USA comme la France, car personne ne les surveille. Ils sont tellement nombreux et tellement accessibles, tout en ayant une probabilité gigantesque de toucher un nombre élevé de personnes, que ça pourrait devenir la cible privilégiée de terroristes en herbe, ou confirmés. Encore faut-il trouver le poison.

Certains arrivent à en fabriquer dans leur appartement… combien ne se font pas prendre ?

Dans le cas de la femme de 45 ans, elle souhaitait utiliser de la ricine, le même poison fabriqué par notre bougnoule Allemand – avant qu’il ne se fasse prendre la main dans le sac.

Lorsqu’un employé infiltré du FBI s’est fait passer pour un partisan de l’EI a écrit à Dais qu’il n’avait aucune expérience dans la fabrication des bombes, elle lui a répondu : « aucun problème, faire des bombes est facile et vous pouvez aussi commencer par les poisons. J’ai un canal sur un réseau social qui pourrait vous profiter…. Je vous conseille de commencer avec du poison ».

Un mystérieux canal, la preuve qu’elle dispose d’un réseau et qu’elle n’est pas l’instigatrice de cette promotion du terrorisme islamiste. Si l’on se fie à la version des journaux, on pourrait penser que ce n’est qu’elle, avec ses petits bras, qui a piraté les comptes de réseaux sociaux, qui donne des conseils sur les explosifs et qui met en place tout un réseau.

Il est évident qu’ils sont plusieurs derrière elle. Mais qui, combien et surtout de quelle (((origine))) ? La coïncidence me trouble, sans basculer dans le complotisme qui voit des juifs même là où il n’y en a pas.

Dais est originaire de Jérusalem, arrivée aux USA en 1992 et est une résidente permanente légale.

Ouf ! Ce n’est pas un clandestin, passez à autre chose. L’immigration n’est pas le problème… oh, attendez…

Selon le procureur adjoint Greg Haanstad, qui plaide pour sa détention, affirme que Dais avait créé une bibliothèque virtuelle en ligne contenant des instructions sur la manière de fabriquer des bombes, des gilets piégés et comment fabriquer du poison, tout en encourageant des attaques.

« Elle a fait preuve d’un mépris pour la vie humaine« , ajoutant qu’elle avait offert son aide pour un massacre.

Tant que nos politiques ne comprennent pas que les non-Blancs se fichent éperdument de la vie humaine (la vie des Blancs) et qu’ils ne sont là que pour nous parasiter, puis nous planter un couteau dans le dos à la première occasion : nous aurons toujours des attaques terroristes sur notre sol.

Elle n’a pas offert son aide, elle a planifié des massacres ! Ce qui n’est, juridiquement, pas la même chose. Enfin, ce ne sont que des mots, et nous savons tous comment ils peuvent être utilisés à tort et à travers pour nous combattre.

Si l’on me jugeait, il est sûr que l’on prononcerai différemment certains mots, en appuyant sur le fait que j’aurai planifié des massacres et que mes articles sont de terribles appels à la haine et que je mérite la prison et que je suis un vilain nazi et que c’est pas bien…

La suite de l’article n’est pas intéressante au point d’en publier l’intégralité, on notera que le père des enfants avait prévenu le FBI que Dais montrait des vidéos de décapitation à son enfant de 5 ans. Le père avait déménagé et ne vivait plus avec ses enfants, qu’il a laissé aux mains de cette mère islamiste.

Je me demande de quelle race est le mari, parce que pour laisser ses sept enfants seuls avec une mère qui fait la promotion de Daech il faut soit être extrêmement couard, soit n’avoir aucune affection pour ses enfants (en avoir sept et ne pas avoir d’affection pour eux, ça ne ressemble pas à un comportement de Blanc...).

Elle aurait été déclarée comme souffrant de troubles psychiques, de dépression et de bipolarité : encore une chance pour l’Amérique.

Conclusion

Nous ne saurons pas si elle est manipulée par un réseau de juifs qui soutiennent l’EI ou par des islamistes recevant de l'(((argent))). Ce qu’il faut retenir dans cette histoire, sordide, est que nous avons une youtre-bougnoule, un mélange à première vue, qui vit aux USA avec sept enfants et qui se retrouve liée à un réseau d’islamistes.

Qui a dit que l’immigration n’est pas bénéfique pour les pays Blancs ?

0 Replies to “Une Israélienne basée aux USA formait de futurs djihadistes de l’EI en ligne

  1. La création de l’état islamique n’est sûrement pas une manipulation israëlien, du moins pas au sens ou c’est entendu généralement.
    C’est le résultat de la destruction de l’Irak par les USA qui défendaient le pétro-dollar (entre autre choses). Mais il est clair que ça n’a pas trop dérangé Israël qui est entouré de pays hostiles et qui doit sécuriser l’accès à certaines ressources vitales (l’eau). Sans même parler du projet du grand israël (qui existe, mais faut pas trop fantasmer son importance non plus).
    L’état islamique c’est surtout une résurgence du désir d’avoir un califat chez les musulmans, et du fait que finalement, autant les israëliens, les turcs, les saoud, les iraniens et les usa pensaient trouver leur compte dans l’apparition de cet agent « perturbateur ».
    Ce qui me semble plus intéressant en revanche ce sont les liens théologiques entre l’islam et le judaïsme. Ce sont deux « religions » (l’islam tiens plus du culte que de la religion, mais passons) très proches : les prières sont très similaires dans leur gestuelle, le coran est proche du talmud (le coté légiférant, et les 2 lois différents pour les croyants et les non croyants), le jeune, le coté messianique, et bien sûr les origines sémites. Les islamologues ont fait le rapprochement depuis longtemps.
    Mais ça va plus loin, car, historiquement l’islam est née d’une volonté de certaines tribus judéo-nazaréens de reconstruire le temple de jérusalem: en faisant appel aux arabes ils ont repris Jérusalem, reconstruit le temple (qui est aujourd’hui la mosquée d’Omar) …
    Seul problème la prophétie ne s’est pas réalisée, et les arabes étaient au pouvoir. Ils n’allaient pas rendre les clés juste parce que le méssie n’était pas revenu. Du coup, les luttes de pouvoir entre califes les ont amenés à une sur-enchère religieuse qui a abouti à la création du coran (livre de récitations).
    En gros c’est celui qui avait la plus grosse « mytologie » qui a gagné, donc, l’idée du coran unique incréé inchangé s’est imposée, juste pour clouer le bec du gus d’en face.
    Et l’islam n’est que ça : des explications ad hoc (inventées sur le moment) pour justifier une domination.
    De nous jours l’islam, qui est née du judaïsme, qui en est une sorte d’extension est manipulé par les sionistes, bien que les arabes détestent les juifs.

    1. Pour ceux qui rétorqueraient que c’est Israël qui a poussé les USA a attaquer l’Irak :
      * c’est un peu simpliste comme explication, il y a un congrès aux USA, il y a eu le 11 septembre, il y a la géopolitique du pétrole et du dollar (Saddam avait décidé de vendre son pétrole en euro), etc…
      * le lobby « juif » aux états-unis est financé aux 2/3 par … devinez qui … les chrétiens (les évangéliques pour être plus précis, qui sont des millénaristes).

      1. Mouais « il y a eu le 11 septembre », d’après toi le 11/09, qui était derrière ça ?
        Oui effectivement à propos de Saddam qui ne voulait plus échanger son pétrole contre des $, cause que trop rarement évoquée. Mais l’arrangement petrole contre dollar, donc soutien du dollar et de la planche à billet qui le produit ( (((fed))) donc), d’après toi à qui il profite cet arrangement ?

      2. Ces chrétiens évangéliques sont persuadés que leur messie Ieshoua reviendra lorsque tous les juifs seront retournés en Israël. C’est pourquoi ils financent l’immigration sioniste et protègent Israël. Les cocus.
        Ils sont les plus gros soutiens occidentaux des juifs. Ces derniers s’en servent comme paravant pour faire avancer leurs pions.
        Ce sont bien les juifs qui sont à l’instigation de la guerre contre l’Irak, et ce sont les chrétiens évangéliques (dont Georges Bush) qui portent la responsabilité de cette guerre devant l’opinion publique… les juifs ont les mains propres, mieux : ils ont même été les « victimes » de Saddam Hussein qui a envoyé des missiles Scud sur l’innocent Israël (il savait bien, lui, à qui il devait cette guerre).
        Ne pas oublier que les présidents US sont entourés de juifs depuis au moins la création de la FED. En l’occurrence avec Bush, il s’agissait des néo-conservateurs. Et comme le dit Warezerie, qui était derrière le 11/09 ?
        Il ne faut pas tomber dans le (((piège))).

          1. Ou plutôt celui de ne pas sous-estimer la main-mise juive.
            Autescousios a entièrement raison à propos des évangéliques aux USA.
            Je ne sais pas ce qui est pire, ceux qui ne voient tout que par un prisme conspirationniste ou ceux qui rejettent toutes explications estampillés conspirationniste (et acceptent donc les versions officielles).

  2. Les juifs et les musulmans sont nos ennemis. Israël soutiens et renforce l’Islamisme en Europe pour que les gens comme Golnadel puissent dire « vous voyez ? Le problème c’est les musulmans, soutenez Israël car Israël est votre bouclier » ducoup ça convainc Jean-Charles le retraité de 68 ans d’aller s’inscrire chez Riposte Laïque ou Dreuz pour lâcher des « Am Israël Haï ! » En se croyant subversif.

  3. Je réponds à Yoananda :
    « La création de l’état islamique n’est sûrement pas une manipulation israëlienne » / « C’est le résultat de la destruction de l’Irak par les USA »
    Comment les USA, qui occupent plus ou moins l’Irak, ont-ils pu laisser se créer l’État islamique ? Et d’où venait l’armement de l’état islamique ? Cet armement venait de l’Arabie Saoudite, alliée d’Israël et des USA. Sans doute aussi des USA eux-mêmes, pilotés par le lobby juif. On a l’impression que certaines agences gouvernementales américaines n’obéissent même plus à la Maison Blanche. Elles sont directement gérées par le lobby juif.
    En particulier depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche, on voit bien que les services secrets (CIA, FBI, NSA, etc) lui font la guerre. Ces agences ont des liens avec l’armée, et c’est clair qu’elles sont à moitié dirigées par le lobby juif.
    « Pour ceux qui rétorqueraient que c’est Israël qui a poussé les USA a attaquer l’Irak »
    C’est le lobby juif « néo-conservateur » (en réalité pro-immigration et anti-conservateur) qui a décidé l’invasion de l’Irak par George Bush, avec l’aide des médias et de la fausse opposition gauchiste, qui scandait le slogan débile « no blood for oil » (pas de sang pour le pétrole).
    Les néoconservateurs disaient qu’ils voulaient détruire les armes des destruction massive de Saddam Hussein. Ils voulaient aussi imposer la démocratie et les droits de l’homme en Irak. En réalité, leur but était de détruire un état qui menaçait l’hégémonie israélienne sur la région. Les USA n’avaient aucun intérêt à intervenir en Irak.
    Il existe un livre bien connu sur le sujet : Le Lobby pro-israélien et la politique étrangère-américaine.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Lobby_pro-isra%C3%A9lien_et_la_politique_%C3%A9trang%C3%A8re_am%C3%A9ricaine
    « le lobby « juif » aux états-unis est financé aux 2/3 par les chrétiens évangéliques »
    Le lobby juif se finance lui-même, mais il reçoit le soutien politique des chrétiens évangéliques. D’après William Pierce, ce soutien remonte aux années 1950, quand sont apparus les télévangélistes (=militants évangélistes à la télé), qui ont visiblement été co-optés par les juifs. Avant ça, il n’y avait aucune sympathie spéciale pour les juifs, de la part des évangéliques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *