Articles d'actualité France Non classé Politique

Jean-Luc Reitzer, député LR, demande de mieux payer les députés !

Connaissez vous le salaire moyen d’un député ? 5148 euros par mois, net pas brut. Malgré cette somme plus que confortable, on trouve des politiques qui voudraient une part plus importante du gâteau : sans pour autant fournir un travail très poussé.

Et parlons un peu de leurs avantages pour se rendre à l’Assemblée !

Assemblée Nationale :

L’Assemblée nationale prend en charge les déplacements des députés sur le réseau métropolitain de la SNCF en 1ère classe. À cette fin, elle délivre aux députés qui prennent régulièrement le train pour venir de leur circonscription une carte nominative de circulation.

S’agissant des déplacements à Paris et dans la région parisienne, l’Assemblée dispose d’un parc d’une douzaine de voitures avec chauffeur que les députés peuvent utiliser, dans la mesure de leur disponibilité, pour leurs déplacements liés à leur mandat parlementaire et effectués à partir du Palais Bourbon dans Paris ou à destination des aéroports.

Ces véhicules sont également employés pour les réceptions des délégations étrangères ou les missions protocolaires.

En outre, les frais afférents aux déplacements effectués personnellement par les députés en taxi, en VTC, en autopartage ou en vélopartage, engagés en France ou à l’étranger dans l’exercice de leur mandat, sont remboursés sur présentation de justificatifs de dépenses, dans la limite du plafond de la dotation matérielle des députés (DMD).  S’ils en font la demande, l’Assemblée nationale fournit aux députés une carte nominative leur donnant l’accès illimité au réseau de transport parisien de la RATP et au réseau transilien de la SNCF.

Ils n’ont pas de réels frais de transports, ce qui est véritablement conséquent pour un Français de base. Sans pour autant disposer d’un tel salaire. Mais voilà que des parasites de ce genre, nommons les comme tel car leur utilité réelle (en raison de leur nombre élevé) reste à prouver.

Quand il s’agit de dormir sur les bancs, de jouer du pipeau ou de rire à la première phrase stupide : ils sont présents mais pour le reste : c’est une autre paire de manches.

France Info :

« Franchement y’en a marre ! » Interrogé par les membres de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) à l’Assemblée nationale, mardi 22 mai, le député LR du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer, a dénoncé le nombre de contrôles que doivent effectuer les députés, qu’il juge trop élevés. 

« Je ne m’en occupe pas, c’est mon épouse qui fait tout, mais je sais que lorsqu’elle doit faire sa déclaration de patrimoine, elle passe un mauvais quart d’heure, a-t-il déclaré. On a le sentiment qu’on est contrôlés, qu’on doit tout justifier. Maintenant, en plus, avec les frais de mandat, on passe son temps à collecter les factures, les notes de restaurant. »

« Ouais, y’en a marre ! »

Trop de paperasse ? Et si on lui faisait tout payer de sa poche, pour éviter de justifier les frais : ça lui conviendrait ?

Les députés disposent d’un budget imposant pour vivre tranquillement et ils en veulent encore plus. Sans contrôles, cher monsieur, combien de millions prendriez-vous ? Un peu plus que maintenant, même si certains ne se gênent pas pour taper dans la caisse…

Le député des Républicains a justifié le fait que de nombreux parlementaires continuent d’exercer une activité en même temps que leur mandat. « C’est peut être parce qu’ils ne sont pas assez payés », assure-t-il.

On devrait donc échanger son salaire avec un Blanc courageux payé au SMIC. Il pourra donc constater quel fardeau c’est, de recevoir un salaire de député !

Citant l’exemple d’une députée LREM qui avait assuré qu’elle « mangeait pas mal de pâtes« , Jean-Luc Reitzer a évoqué les « petits nouveaux » de l’Assemblée nationale et a assuré que certains gagnaient avant leur mandat « 10 à 15 000 euros » et se retrouvaient maintenant avec « 5 300 euros ».

L’élu a estimé qu’il faudrait mettre en place un « moyen de lutter contre les tentations diverses que l’on peut avoir quand on a un mandat [parlementaire] comme ça ».

Passer de 15 000 euros à 5300, ça fait un grand écart, je l’imagine bien. Mais se payer la tête de ceux qui gagnent 3 fois moins en passant leur journée à trimer, c’est presque vouloir se faire tirer dessus. 5300 euros ! Par mois, avec des trajets gratuits et des frais de « service » remboursés. Le premier qui se plaint de sa situation doit être congédié. Une personne plus méritante et sans doute plus compétente devrait pouvoir occuper son poste.

Après avoir tenu de tels propos, le député ne comprend pas pourquoi des gens le lui reprocherait !

France 3 :

Depuis, Jean-Luc Reitzer fait face à une avalanche de critiques. « Cette affaire, c’est incroyable, c’est de la folie, lâche-t-il aujourd’hui. Soulignant, pour se défendre : J’ai pris la parole dans un groupe de réflexion pour le statut des députés à partir de 2022. Je ne serai même plus élu à ce moment-là. » 

Mais si le député haut-rhinois est pris pour cible, ce n’est pas seulement pour ses propos sur le salaire des députés. C’est aussi pour s’être plaint des contrôles auxquels sont soumis les parlementaires, notamment depuis l’affaire Cahuzac.

Ce qui reste le plus incroyable, c’est qu’il se plaigne des réaction à son égard.

Il y a d’abord ceux qui rappellent à Jean-Luc Reitzer que les députés gagnent bien plus que la moyenne des Français, avec en plus des avantages qui s’ajoutent à leur salaire.

Selon les dernières données publiées par l’Insee, le salaire moyen en France en 2015 est en effet de 2.250 euros nets mensuels.

Il se paye la tête du contribuable en osant se plaindre de sa luxueuse situation. Il vit tellement déconnecté de la réalité qu’il n’arrive pas à comprendre les sommes qu’il gagne, ce que ça représente dans la société Française. Un peu comme ce personnage stupide de Copé qui déclarait qu’un pain au chocolat devait coûter entre 10 et 15 centimes d’euros !!!

Il faut les faire redescendre.

Et vite, ils sont acteurs de notre faillite.

0 Replies to “Jean-Luc Reitzer, député LR, demande de mieux payer les députés !

  1.  » Quand il s’agit de dormir sur les bancs, de jouer du pipeau ou de rire à la première phrase stupide : ils sont présents mais pour le reste : c’est une autre paire de manches.  »
    Ça me rappelle mes années lycée

      1. Je serais déjà ravi si je pouvais me payer un vélo.. on ne peut même pas partir en vacances cette année donc moi aussi je serais content.

        1. Je comprends ta situation, beaucoup de Blancs sont dans le même cas que toi. Mais accueillir des réfugiés nègres c’est plus important, pas vrai ?
          Ne t’en fais pas, nous allons prendre notre revanche dans peu de temps.

          1. Je ne suis pas non plus cas social, y’a pire. Mais oui acheter un vélo, à moins de faire appel à ma famille nombreuse (oncles etc), c’est impossible. C’est déjà bien d’avoir eu un bon Noël mais en ce moment, c’est pas trop la joie côté pognon.
            Que veux tu ? Ils représentent la relève de la France. Ils nous construiront de belles infrastructures et nous enrichisseront culturellement (ou pas ils vont nous remplacer et violer nos femmes et créer une descendance d’attardés)
            J’espère.

    1. Non au lycée je n’étais pas payé bien évidemment. Je parlais du comportement (dormir sur le banc, rigoler à la moindre idiotie etc), c’était le comportement de mes camarades toutes races confondues. Je te laisse imaginer la qualité de mes études et le moral des gauchistes qui me servaient de profs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *