Arrestation de Tommy Robinson, que faut-il en penser ?

C’est une nouvelle affaire importante. Tommy Robinson, fondateur de l’English Defence League (un groupe anti-Islam mais qui se targue d’être non-raciste) et journaliste est arrêté devant un tribunal.

La raison ? Il était en train de filmer des sales crouilles pédophiles qui allaient se faire juger. Pendant plus d’une heure, il a jugé bon de se filmer en direct devant le tribunal de Leeds (le 25 mai).

Causes de l’arrestation

Le procès qui se tenait était celui de plusieurs pédophiles Pakistanais impliqués dans la sordide affaire des viols de Telford. Des gens qui méritent donc la corde, ou une mort très douloureuse.

Son groupe, l’EDL, est un mouvement considéré comme identitaire, presque d’extrême droite bien qu’il ne soit pas raciste ni xénophobe et encore moins antisémite. En effet, Tommy Robinson, très courageux et très impliqué pour lutter contre les musulmans, nie totalement la question raciale et juive.

Il a été de nombreuses fois filmé et pris en photo avec des drapeaux Israéliens ou en compagnie de gens plus que louches, racialement.

Alors pourquoi son arrestation nous intéresse ? Pourquoi cela serait-il grave qu’un « patriote » plus anti-raciste que patriote, soit envoyé derrière les barreaux ?

 

Tommy-Robinson-Arrestation-2018-Angleterre.jpg
Défendre des jeunes filles Blanches violées par des colons non-Blancs = prison. Raciste ou non, c’est la même chose.

Pourquoi aussi son arrestation a été peu discutée dans les médias ?

Slate :

L’arrestation et la condamnation à 13 mois de prison de Tommy Robinson, le co-fondateur de l’English Defence League, un mouvement d’extrême droite dont le but affiché est de «combattre l’islamisation de l’Angleterre», ont été largement commentés sur le web cette dernière semaine.

L’homme, de son vrai nom Stephen Yaxley-Lennon, a été arrêté vendredi 25 mai, alors qu’il filmait des gens entrant dans le tribunal de Leeds, au Royaume-Uni, où étaient jugés selon lui «des prédateurs sexuels».
Tommy Robinson diffuse la vidéo en direct sur Facebook live, où elle est vue plus de 500.000 fois.

Pendant qu’il tourne, il se fait embarquer par la police pour «trouble à l’ordre public» –une interpellation elle aussi diffusée en live sur le réseau social.

Filmer les pédophiles allogènes, c’est illégal. Mais il le savait, il a pris des risques pour vouloir montrer aux gens la tête des coupables. Ce ne sont pas de simples prédateurs sexuels; ce sont des sauvages qui ont profité sexuellement de jeunes Blanches en les violant durant de longues années.

Il se fait embarquer par la police pour trouble à l’ordre public, le même jour, alors que les crouilles ont été défendus par la police durant de longues années.

Les médias anglo-saxons sont sommés, via une décision du juge, de ne pas évoquer l’arrestation. Aucun d’entre-eux ne traitera le sujet jusqu’au mardi 29 mai, à l’exception de The Independent.

Ce silence médiatique trouve rapidement un écho en France, dans les milieux très à droite, qui reprochent aux médias de taire le scandale anglais. Le hashtag #FreeTommyRobinson apparaît sur Twitter et certains sites de droite et d’extrême droite, comme Dreuz.info, s’emparent de l’affaire.

Breizh-infos explique que l’emprisonnement menace de mort Tommy Robinson, car selon son avocat, il aurait été agressé lors d’une incarcération antérieure et sa tête serait mise à prix.

Valeurs Actuelles embraye et publie à son tour un article, relayé par la secrétaire générale adjointe du groupe Les Républicains, Valérie Boyer.

Pourquoi des juges interdisent aux médias de parler de son arrestation ? N’est ce pas la preuve d’une collusion énorme entre médias et juges rouges, que les médias sont contrôlés par nos ennemis ? Si. Une preuve énorme.

Ce n’est plus du silence, c’est une collaboration totale pour cacher la vérité. Les juges demandent de ne pas parler d’une arrestation, c’est affolant. Cela met en lumière ce que l’on dit depuis des années : les juges contrôlent les médias, donc l’opinion.

Tommy Robinson est envoyé en prison, là où des bougnoules sanguinaires se retrouvent aussi. Il ne faut pas disposer de beaucoup de neurones pour comprendre qu’il risque de se retrouver la gorge tranchée dans les douches.

Selon l’extrême droite, le procès que souhaitait couvrir Tommy Robinson serait celui du scandale de Telford, une importante affaire de viols sur mineures et de pédophilie, dévoilée par le Sunday Mirror et largement reprise par la fachosphère.

Si cette affaire fait autant de bruit, c’est parce que les militantes et militants sont persuadés qu’elle a été passée sous silence pour «protéger» les accusés, en majorité d’origine pakistanaise.

Tommy Robinson affirme le procès qui se déroulait à Leeds le jour de son interpellation était bel et bien celui de Telford, mais rien ne permet de le confirmer. Cette incertitude alimente les accusations de censure des droites et extrêmes droites françaises et britanniques.

Tout ce qui est plus haut est vrai, il suffit de lire l’article sur le scandale de Telford.

Rien ne permet de confirmer que c’était bien le bon procès, car les juges interdisent d’en parler. Un peu simple de contrôler les informations, quand on interdit aux médias d’en relater les détails !

Le problème c’est qu’en Grande Bretagne il est interdit de filmer un procès ou même d’en évoquer la tenue.

Au Royaume-Uni, la loi impose, dans certaines affaires, des «reporting restrictions»; les juges peuvent fixer un embargo limitant le traitement médiatique d’une affaire. Comme le précise Libération, cette mesure est destinée à empêcher tout «risque ou préjudice à l’administration de la justice».

Le procès de Leeds nécessitant visiblement cette protection, l’arrestation et l’emprisonnement de Tommy Robinson y ont également été aussi soumis.

Si l’on ne connaît toujours pas l’objet du procès qui a attiré Robinson, la restriction empêchant d’évoquer son interpellation a été levée mardi 29 mai, alors que les médias eux-mêmes contestaient l’embargo, que les manifestations de soutien à Tommy Robinson se multipliaient et qu’une pétition en ligne avait déjà recueilli 400.000 signatures.

En plus d’avoir protégé les Pakistanais sur leurs viols, ils les protègent pour leurs procès ! Et on vient nous parler d’état raciste, oui contre nous, les Blancs.

Il a donc été condamné à 13 mois de prison pour « outrage au tribunal« .

Les lanceurs d’alerte, bien que non-racistes, peuvent être les cibles du gouvernement anti-Blanc de Grande-Bretagne.

Son idéologie et le problème des patriotes anti-racistes

Certains me diront, c’est un tiède, un anti-raciste qui ne lutte que contre l’Islam donc il n’est pas de notre côté. On peut le penser, mais je n’irais pas non plus dire qu’il ne sert à rien.

Blanche disait justement à son égard :

Pas mal de gens, même aux marges de la vie publique, peuvent voir le futur d’islamo-horreur qui paraît attendre l’Europe. Rien qu’au Royaume-Uni, on peut penser à Douglas Murray, Tommy Robinson et Anne-Marie Waters (fondatrice du nouveau parti For Britain), par exemple.

Pourtant ces gens, même quand ils voient la fin de leur civilisation en perspective, ne peuvent pas échapper à leur conditionnement. « Le racisme c’est mal », affirment-ils solennellement, espérant une tape sur l’épaule de la classe dirigeante. Le fait qu’aucune ne viendra jamais ne les dissuade pas le moins du monde.

Il arrive à fédérer de nombreuses personnes autour de lui et il a, c’est indéniable, un sacré courage. Il a déjà fait de la prison auparavant, il est la cible de nombreux politiques anti-Blancs.
Nous le soutenons, parce qu’il a voulu défendre des dizaines de jeunes Blanches violées alors même que personne ne veut rien dire. Je ne vais pas cracher sur ce type de personnes, qui tentent d’ouvrir leur bouche pour tenter de faire prendre conscience aux gens de ce qu’il se passe.

Dans cette affaire, il faut le soutenir pour l’action qui l’a envoyé en prison.

Je ne le soutiens pas quand il dit vouloir prendre exemples sur Israël ou quand il dit qu’il ne faut pas être raciste. Mais aller en prison pour avoir dit la vérité, avoir parlé de cette affaire ignoble de viols : c’est quelque chose dont on ne peut pas se réjouir.

Que l’on trouve Robinson bien ou non n’est pas le principal problème. Le problème ici, c’est qu’un Blanc qui a voulu faire voir à la population Anglaise que des viols en masse avaient été commis par des bougnoules. Et qu’il a été jeté en prison pour ça.

Tommy, bien qu’étant très en faveur de la juiverie, comme beaucoup de membres nos « groupes patriotes » en Europe, se fait donc condamner par le (((Système))).

Être soumis aux juifs ne vous protège en rien de la prison ou des juges rouges. Taper seulement sur les musulmans joue en faveur des juifs. Surtout quand on ignore la question raciale et la question Juive. En mettant en avant cette opposition qui n’en est pas vraiment une, et en la diabolisant, les juges peuvent les envoyer en prison sans risquer de soulèvement de la population.

Sans être radical ou réellement nationaliste, on peut se faire traiter de Nazi et être jeté en cellule pour avoir voulu l’ouvrir un peu trop grande.

Cela fera peut-être réfléchir Tommy Robinson, si les crouilles ne l’égorge pas en prison (je croise les doigts pour qu’il ne soit pas blessé ou pire). Il a toujours soutenu la juiverie, qu’il considère comme des alliés contre les musulmans et il se fait condamner par ceux qu’il soutenait. Mauvaise pioche.

 

Tommy-Robinson-Juifs-Nègre-Collusion
L’aberrance du groupe patriote de Robinson

Nous devons mettre en avant ce fait indéniable et faire comprendre à tout nos patriotes en herbe que si l’on veut réellement défendre sa patrie et sa race : il ne faut pas se soumettre aux juifs et les laisser gangrener nos mouvements. Car il est vrai que nos groupes sont infestés de juifs-sionistes-patriotes-français. Les Goldnadels, les Levy, les Zemmours ou même les bougnoules comme Karim Ouchikh seraient de notre côté !

Des non-Blancs qui défendraient la race Blanche : une aberration, un piège tendu par nos ennemis. Nous devons fermement rejeter cette fausse opposition qui est (((contrôlée))) par ceux qui veulent notre destruction.

Quand des gens sont piégés par les faux groupes patriotes, ils sont plus facilement manipulables et le système ne voit donc pas de soulèvement contre lui. Quand on se met dans ce genre de groupe, on fait des manifestations, des sorties pour coller des affiches ou distribuer des tracts, on se fait enfumer par de la propagande anti-raciste et on se fait empapaouter au final.

Tommy-Robinson-Israel-Visite
Cette photo, largement diffusée, a été prise lors d’une visite en Israël.

Tout cela ne sert qu’à contrôler des Blancs qui, après avoir compris certains problèmes, pourraient faire des actions violentes et être bien plus radicaux dans leurs idées. Sauf que s’ils tombent dans un groupe d’opposition contrôlée, ils vont avoir des barrières mentales et finir au final par avoir une pensée tiède, dénuée de sens racial et incapable de se poser des questions sur le rôle des youpins.

Être contre l’Islam, c’est un début. Mais ce n’est pas une finalité.

Tout comme la propagande sur internet n’est pas une finalité. Sur Blanche Europe, nous avons toujours été clairs sur ce point. Nous tentons de décrypter l’actualité, d’éveiller les consciences et de résoudre certaines questions qui ont été taboues trop longtemps.

Mais si quand vous fermez votre navigateur, vous retournez sur votre canapé : ce n’est pas une réussite. La propagande, aussi efficace soit-elle, doit contribuer à des actions dans la réalité non-virtuelle.

D’ailleurs, vous trouverez toujours plus de gens racistes et suprémacistes sur internet. Beaucoup ont de grandes gueules, à promettre des choses qu’ils ne feront jamais au final.

Pourquoi ? Parce que quand ils éteignent leur ordinateur, ils mettent leur idéologie en pause et reprennent leur rôle de mouton de la société. Ou plutôt de la (((Société))).

Écrire des choses et lire des choses, c’est très utile. Mais il faut que cela serve dans votre vie quotidienne. Il faut que cela provoque en vous des réactions de Blancs. Un Blanc qui, quand il constate l’ampleur de la situation en France, en Angleterre ou même en Europe, ait une réaction saine et désire se lever pour redresser les pays Blancs.

Prenez des décisions, remettez en cause votre vie. Car le combat pour notre race sera le combat de notre vie. Nous ne gagnons pas car depuis des années nous avons été piégés par des groupes de « droite » qui imposent des visions tièdes ou anti-racistes. Dire qu’il ne faut pas agir violemment est contre productif. La violence est nécessaire, il nous est impossible de gagner démocratiquement car les règles sont écrites pour que nous ne remportions jamais la victoire. Et ce, depuis Nuremberg en 1945.

La vision raciale et l’ignorance (volontaire ou non) du problème juif nous empêche de vaincre car quand on s’impose de telles barrières mentales, on ne peut pas être cohérent dans notre idéologie.

Nous sommes peu à vouloir comprendre ça, par faiblesse intellectuelle : les gens se cachent derrière de faux problèmes. L’Islam n’est pas le plus gros problème, ce sont les allogènes eux-même le problème. Un nègre chrétien est aussi violent qu’un nègre musulman. Et un bougnoule reste un bougnoule, qu’il pratique l’Islam ou non.

Il ne faut donc pas se focaliser sur la religion, mais bien sur la race. Car c’est ce qui est le plus déterminant dans notre lutte.

Nous devons soutenir Tommy, pas pour son idéologie qui ne nous convient pas mais pour le soutenir contre les juges rouges qui protègent des criminels allogènes, mais cesser de croire qu’on peut vaincre sans être radical.

Les faibles idéologiquement ne peuvent arriver à quelque chose, car ils se feront toujours contrôler par des non-Blancs ou des traîtres. Ceux qui sont pour le soutien doivent réfléchir à ça, et changer de point de vue sur leur idéologie anti-raciste.

Chaque Blanc qui tente de défendre des Blancs sera traqué par nos ennemis, même si il est pour Israël et même s’il est anti-raciste. C’est une guerre raciale.

  1. effectivement ,on peut considerer que parmi les delits d’antisemitisme,d’anti islam et de racisme ,c’est le delit de racisme qui est le plus grave,,sachant que que la definition de l’antiracisme est antiblancs,,c’est le credo de la licra,du crif ,de sos racisme etr de toutes les associations antiracistes dont le combat essentiel est l »extermination des blancs

    1. Au final, lutter contre l’Islam ce n’est pas si dangereux. Alors que quand nos ennemis tombent sur des gens qui sont sur le point de comprendre l’enjeu racial : hop, prison.

  2. Effectivement, être soumis à Israël et se focaliser sur l’islam est loin d’être suffisant. La guerre est raciale et non religieuse.

      1. Je suis d’accord. De toute manière interdiction des religions monothéistes, et des non-blancs. Le problème est réglé 🙂

  3. .
    .
    .
    Chers Kamaraden,
    Enfin le temps des vacances et des cartes postales …
    L’été et ses vacances sont le moment d’écrire à nos (((associations))) anti-racistes préférées, à la mosquée et à la synagogue de notre ville de séjour afin de faire part de notre soucis quant à la pureté et la suprémacie de la race blanche.
    C’est au café du coin, en prenant mon café que je rédige mes cartes postales estivales toutes empruntes d’un vocabulaire fleuri destiné à la diversité de la région qui m’accueille ou d’ailleurs.
    C’est un excellent moment de relax mental matinal pour l’été.
    Bonne rédaction à tous.
    NB: Ne collez pas les timbres avec la langue, c’est un black privilège réservé aux singes de la cité et manipulez vos cartes postales avec de jolis mouchoirs en papier de type Kleenex. Vos gros doigts blancs pourraient « souiller » vos jolies cartes postales d’ADN.
    Unsere Ehre heißt Treue
    Pon Pizou t’Erika
    http://erika.bloger.by/
    .
    .
    .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *