Articles d'actualité Différences raciales États-Unis Monde Non classé Problèmes raciaux

Aux USA, pendant le Ramadan, des bougnoules étaient nourris au porc dans une prison

Horreur, on a donné de la nourriture à des prisonniers musulmans ! C’est un nouveau génocide. Imaginez, on vous offre des sandwichs empoisonnés… à la BOLOGNAISE. Pire que le cyanure, l’arsenic ou même la mort aux rats, le porc est une arme de destruction massive.

C’est une information de la plus haute importance, il faut punir les coupables qui ont osé trahir la religion des prisonniers.

L’OBS :

Des détenus de la prison d’Anchorage, en Alaska, ont été contraints de manger du porc en plein mois de ramadan. Les prisonniers se sont dits « affamés ». Ils ont donc été dans l’obligation de se nourrir de repas faibles en calories ou de sandwichs à la bolognaise qui contenaient du porc, interdit par leur religion.

Que je saisisse bien, personne ne les a contraint à manger le pain garni de porc, il y avait le choix. Encore un titre mensonger, ça commence à bien faire. Aussi, pas de précisions sur le repas faible en calories.

Les bougnoules n’ont pas le droit, d’après le Coran qu’ils ne connaissent même pas pour la plupart, de manger du porc. On leur propose deux repas, un léger repas ou un repas avec du porc. Et ils se plaignent en affirmant qu’on les discrimine ?

Mais ils ont le choix, et puis il faut manger pour survivre. C’est leur problème s’ils ne veulent pas se nourrir, pas le problème des gardiens qui ont la gentillesse de leur donner à manger.

L’association Cair, qui œuvre pour les relations américano-islamiques, a porté la voix de deux hommes musulmans incarcérés. Elle a déposé une plainte devant le tribunal fédéral d’Alaska. Celle-ci vise les surveillants qui ont fourni les repas ainsi que l’administration pénitentiaire.

Moi aussi j’aurais porté plainte, nourrir des bougnoules : quelle drôle d’idée. Il est désormais évident qu’il faut les laisser se nourrir par leurs propres moyens, ça évite les procès de ce genre.

De quoi ?  Les droits de l’homme ?

L’ONG a exigé un « régime nutritionnel équilibré », en plus de dommages et intérêts. Elle considère ces pratiques comme des « punitions cruelles et inhabituelles qui limitent la  liberté religieuse, discriminent les plaignants sur la base de leur religion » :

« En réponse à un procès d’urgence introduit par Cair au nom de musulmans incarcérés dans une prison d’Alaska qui ont été affamés et nourris avec du porc pendant le ramadan, un juge fédéral a accédé à la requête de Cair de mise en place par la prison de mesures d’urgence, lui demandant d’apporter des repas adéquats en accord avec les directives du département de la Santé. »

Parfaitement, d’ailleurs il leur faut un tacos par semaine, pizza le vendredi et chips le dimanche. Le reste c’est 5 fruits et légumes par jours, bio s’il vous plaît.

C’est pas fini de lécher les babouches des musulmans comme ça ? On a fini ou il vous reste des centimètres à lécher encore ? S’ils sont en prison c’est pour quelque chose, et ils ne sont pas privés de nourriture : alors qu’on ne vienne pas revendiquer quoique ce soit.

Dans un pays Blanc sous notre gouverne, les musulmans n’auraient pas leur place en prison. Et ils n’auraient pas du tout le choix de la nourriture, ils mangeraient des plantes par la racine.

Sandwich-Bolognaise-Ramadan-Prison-USA.jpg
Pour finir en beauté, présentation de la nouvelle arme nucléaire ultra efficace contre les mahométans

 

0 Replies to “Aux USA, pendant le Ramadan, des bougnoules étaient nourris au porc dans une prison

    1. Pas tous, hélas ! La grande majorité reste dehors. Sinon, il suffirait de souder la porte et de recouvrir de béton, comme la centrale de Tchernobyl ! 🙂

      1. Aussi mon cher Rho 2, quand tu auras trouvé un moyen sécurisé de me contacter, je serais ravi de converser avec toi.
        J’ai pris acte de ce que m’ont fait parvenir toi et d’autres commentateurs au niveau d’un certain problème d’anonymat.
        T’en fais pas, je compte bien te payer une bière : quand on aura gagné. J’en payerai même à tous ceux qui nous soutiennent en ce moment, et pour ceux qui ne boivent pas d’alcool, je ne les oublierai pas non plus.
        Enfin, il nous reste du chemin avant tout ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *