Articles de fond Articles en exergue Conflits raciaux Europe Non classé Problèmes raciaux Résistance Aryenne

[Tribune Libre] : Oui, la réémigration est possible

[Préambule] Je vous présente aujourd’hui une tribune un peu particulière. En effet, l’article date d’un certain temps car il avait été écrit par Procope en décembre 2017. N’ayant jamais été publié pour des raisons que j’ignore, j’ai décidé de le publier sous la catégorie Tribune Libre plutôt que de le mettre comme un article normal.
N’ayant plus de nouvelles de Procope, ni de Blanche (la raison du site de secours) je n’ai pas eu son accord pour publier l’article mais je suis persuadé qu’il ne m’en voudrait pas. Bonne lecture, et bonne réflexion.

Article publié par : Procope

Les conditions préalables à la réémigration des colons allogènes

La réémigration des masses allogènes constitue bien sûr notre vœu le plus cher.
Dans nos milieux de nombreux plans circulent à ce sujet. Tous présentent ce projet comme relativement facile à exécuter. Je ne partage pas cet optimisme.

Il convient d’abord de prendre en compte que le préalable à toute politique de réémigration est d’instaurer un régime autoritaire. Tant que nous subirons l’imposture démocratique, rien ne pourra être mis en œuvre.

Croire comme H. de Lesquen ou J.-Y. Le Gallou qu’on pourrait à coup de référendums décider de la réémigration relève à mon avis du fantasme pur et simple. Nous pouvons le constater chaque jour en Europe : depuis quarante ans des dizaines de lois ont été votées pour limiter l’immigration, mais elles ne sont pas appliquées, car il se trouve toujours un juge pour estimer que telle ou telle mesures bafouent les sacro-saints « droits de l’Homme ».

Comme on le sait, à peine 10% des expulsions de clandestins décidées par l’administration sont exécutées.

De plus, les pouvoirs exorbitants que le Conseil constitutionnel s’est arrogé, sans même parler des juridictions internationales du style Cour européenne des droits de l’homme ou Tribunal pénal international, bloquent à l’heure actuelle l’adoption et la mise en œuvre d’une politique visant à nous débarrasser de la gangrène immigrée.

Le renversement de la démocratie et la mise en place d’une société hiérarchisée sur des critères raciaux (et d’autres aussi) restent la condition sine qua non de la réalisation de notre objectif.

Je ne parlerai pas ici des conditions qui devraient être réunies pour balayer la (((Ripoublique))) mais un préliminaire demeure de ruiner le mythe de la (((Shoah))) qui sert de base à tout le système. C’est seulement de la sorte que la parole se libérera et qu’un projet authentiquement raciste pourra s’élaborer.

Une autre faiblesse des divers plans de réémigration qui circulent tient à ce que la plupart de ces projets sont conçus dans un cadre strictement national. Or, à mon avis, une politique de réémigration n’aura de sens que dans un cadre européen. Croire que la France seule pourrait expulser les masses allogènes qui la colonisent relève de l’illusion. Rappelons qu’il ne s’agira pas d’expulser quelques dizaines de milliers de personnes mais des masses de plusieurs millions d’individus, ce qui suppose d’obtenir un appui international.

Au XXème siècle, du moins en Europe, les transferts de populations ont toujours été décidés dans le cadre d’accords internationaux. Nous ne sommes plus au temps de Louis XIV, la France ne peut pas imposer à elle seule ses volontés au reste du monde.

Réaliser la réémigration

Quant à la réémigration elle-même, elle présente de nombreux problèmes diplomatiques, juridiques et économiques et pratiques. Il convient d’abord d’éviter qu’elle ne se déroule de façon chaotique comme lors de l’expulsion des Allemands de l’Est entre 1944 et 1946. C’est le précédent à ne surtout pas imiter. Comme on le sait, quinze millions de germanophones ont été chassés dans des conditions abominables de leurs foyers. Plus de deux millions d’entre eux ont péri au cours de ces expulsions qui se sont traduites par une débauche de violences, de pillages et de destructions.

Personnellement, je pense qu’il est de notre intérêt d’étaler dans le temps la réémigration des allogènes. Il ne faut surtout pas non plus donner à cette politique de réémigration une connotation religieuse. Je na partage pas le point de vue de ceux qui veulent déchoir de la nationalité française les musulmans. Le problème, rappelons-le, n’est pas la religion qui doit demeurer une affaire privée dans laquelle l’État n’a pas à intervenir, mais la race. Sans l’immigration de masse que nous subissons l’islam ne poserait pas de difficultés particulières chez nous.

Avant même de commencer les transferts de populations, il faudra bien sûr immédiatement supprimer tous avantages sociaux dont bénéficient les allogènes. Je n’ai jamais compris pourquoi les étrangers pouvaient avoir droit aux minima sociaux ou aux allocations familiales. Des absurdités comme l’aide médicale d’État devraient être aussi immédiatement abrogées. Ces simples mesures devraient déjà suffire à faire déguerpir nombre d’indésirables.

Il convient ensuite de classer les allogènes en différentes catégories : ceux qui devront être expulsés immédiatement, ceux qui bénéficieront d’un délai, et ceux qui pourront, à certaines conditions, rester.

Je vois déjà certains d’entre vous qui s’indignent, mais il convient toujours de prévoir des exceptions. De toute façon, même ceux qui pourront rester, partiront d’eux-mêmes quand ils verront qu’il n’y a plus d’avenir pour eux. En Algérie, environ 250.000 pieds-noirs étaient restés un an après l’indépendance ; presque tous, y compris ceux qui avaient soutenu le FLN, sont partis en France dans la décennie qui a suivi.

La chasse aux clandestins sera immédiatement mise en œuvre. Ils doivent être considérés comme des criminels de droit commun. Il convient de leur rendre la vie impossible et de les traiter avec la plus grande brutalité. Les récits pleins d’épouvante que feront les expulsés dans leur pays d’origine devraient suffire à décourager ceux qui voudraient tenter leur chance chez nous. Leur expulsion, de même que celle des délinquants étrangers, sera prioritaire. Aucune clémence, aucune compassion ne leur seront accordées.

Avec la masse des immigrés, on procédera petit à petit. La première mesure à prendre sera de déchoir de la nationalité française tous les binationaux. Des commissions seront aussi créées pour réviser toutes les naturalisations accordées depuis quarante ans. Une politique de ségrégation et de discrimination sera mise aussi en place, avec l’interdiction de nombreux emplois aux étrangers, la suppressions de tous les avantages sociaux, l’interdiction de résider dans certains lieux, des quotas dans les écoles, des restrictions dans les déplacements, etc.

Les immigrés qui choisiraient de rentrer volontairement dans leur pays d’origine disposeront de certains avantages, par exemple, un pécule et le droit de transférer la totalité de leurs avoirs. Je ne crois pas trop à l’efficacité de telles mesures, mais du point de vue de la propagande, elles présentent divers avantages. Les immigrés seraient ainsi renvoyés chez eux par petit paquet à l’expiration de leur titre de séjour. En une dizaine d’années presque tous seraient ainsi renvoyés.

Restent les cas spéciaux. Mettons à part les très rares allogènes qui représentent effectivement un atout pour notre économie et notre pays. Ils ne représentent qu’un nombre dérisoire de personnes. Quelques dizaines de milliers tout au plus. Ils pourront bien sûr continuer à habiter chez nous, mais sans recevoir pour autant notre nationalité. Pour les nègres d’outre-mer, le propose qu’on leur retire la citoyenneté française et qu’on en fasse de simple sujet de l’État français, comme à l’époque coloniale. S’ils veulent devenir indépendants, je n’y mettrai personnellement aucun obstacle.

Les DOM-TOM sont un gouffre financier et nous n’en retirons pour ainsi dire aucun avantage. Quant aux conjoints de couples mixtes, je pense qu’il faut procéder avec une grande prudence. Certes, dès la prise du pouvoir, nous interdirons les mariage interraciaux, mais la loi ne saurait avoir un effet rétroactif. On pourrait s’inspirer de la procédure suivie en Tchécoslovaquie après la guerre : l’épouse suit son conjoint : si le mari était allemand, elle était expulsée. Dans le cas contraire, la femme allemande mariée à un Tchèque était autorisé à rester. Le cas des métis ne pourra être réglé qu’à très long terme, et devra être laissé de côté durant la période des expulsions.

Il faut prendre en compte que les expulsions auront un coût financier élevé, qu’elles entraîneront mécaniquement une baisse du PIB, qu’elles causeront dans certains domaine une pénurie momentanée de main d’œuvre. Mais ces pertes seront largement compensés par les bénéfices politiques que nous en tirerons.

Il faut s’attendre aussi à des troubles importants, même si à mon avis, ceux-ci précéderont surtout notre prise du pouvoir. En tout cas, nous ne devons pas tolérer qu’elle qu’en soit le prix la constitution d’enclaves bougnègres sur notre territoire. Il ne faut pas que les expulsions se déroulent dans le chaos, mais nous sommes parfaitement conscients qu’une certaine dose de violence sera nécessaire. Cet usage devra rester néanmoins limité.

La réémigration est possible (et souhaitable) mais ce sera une opération longue, coûteuse et complexe. Elle nécessitera la création d’administrations spécifiques et exigera une mobilisation considérable en hommes et en moyens.

[La réflexion sur la réémigration n’est néanmoins valable que si nous prenons le pouvoir. Sinon, ce sera une expulsion par le sang et la violence qui se fera.]

0 Replies to “[Tribune Libre] : Oui, la réémigration est possible

  1. On va peut-être me prendre pour un psychopathe mais osef.
    Je suis pour l’expulsion par la violence.
    Ces parasites violent les femmes et les gosses, tuent nos frères et sœurs, insultent nos ancêtres et leurs sacrifices et j’en passe… et nous devrions les expulser façon bisounours ? Sans un bobo ? NON, nous insulterions nous-mêmes nos ancêtres et nos valeurs si nous le faisions !

      1. Pour l’instant, ce sont les Blancs qui sont victimes de la violence du Grand Remplacement. Le gouvernement persécute les résistants. Il aimerait bien frapper plus fort et nous fusiller sur la place publique, mais ça rendrait la dictature d’autant plus voyante. Il y aurait alors un risque de renversement du pouvoir juif.

  2. Un truc qui me fera toujours marrer sont les États négro ou crouilleux qui refusent de reprendre leurs crasseux… Ce « refus » n’est possible que dans l’état actuel des choses ; avec des dirigeants couillus, et non pas les tafioles en place pour le moment, ces histoires de refus ne tiendraient pas 5 minutes.
    @ Max. B
    De toute manière, il y aura violence, c’est inévitable.

    1. C’est évident ! Il suffirait « juste » de faire pousser des couilles à nos dirigeants et nous n’aurions plus les fidèles carpettes soumises devant l’ennemi. Mais en fait, nos dirigeants ne manquent pas forcément de couilles : ils pactisent avec l’ennemi pour leurs intérêts personnels.
      Il y aura violence, c’est sûr. Mais je pense que l’article de Procope était destiné à prouver que la réémigration est possible (contrairement à ce que pensent beaucoup de gens). Rien que le fait de couper les allocations pour les non-Blancs et leur refuser un maximum d’emploi en ferait partir un bon nombre. Le reste, les envahisseurs actifs, resteraient et rentreraient en guerre non-larvée contre nous. Ce qui nous permettra de les éliminer avec la sympathie d’un maximum de la population.
      Mais nous nous doutons que le gouvernement ne fera jamais ce genre de coupes. Donc nous devons provoquer les violences et la guerre nous même. La réémigration n’est valable que si nous prenons le pouvoir, ce qui me paraît pour le moment illusoire. Des actions de guérilla urbaines et des actions clandestines pour éliminer des cibles localement me paraissent pour le moment les seules choses possibles.

      1. – Je ne dis pas qu’il faut faire pousser des couilles à des fiottes – fiottes au propre comme au figuré – qui sont de toute façon des traîtres. Je dis simplement qu’avec des dirigeants couillus (donc authentique en tant que nôtres, en tant que Blancs) ces histoires de refus ne tiendraient pas 5 minutes.
        – Je suis plutôt en accord avec l’article de Procope et sur la possibilité de réémigration.
        Seulement pour en arriver là, comme tu le sais, il faudra reprendre le pouvoir. Au moindre soubresaut des Français, il y aura toute sorte de représailles tant en provenance de l’intérieur, attentats de toute sorte par tous les bougnègres déjà chauffé à blanc (c’est déjà le cas en fait) et par les (((agitateurs))) habituels, qu’en provenance de l’extérieur avec toutes sortes de déstabilisation : attentats (((fomentés))), contraintes (((diplomatiques))), sanctions (((financières))), et évidemment (((propagandes diabolisantes))) tout azimut. C’est pour cela qu’une réémigration ne pourra avoir lieu que si nous parvenons à sortir de cette situation (lorsqu’un seuil critique sera atteint, ce seuil critique pend au nez des Français, Belges, Allemands, Anglais, Hollandais, Italiens, Espagnols, etc) qui sera inévitable, situation qui engendrera beaucoup de violence quoi qu’il en soit.
        – Je ne crois pas que nous devons provoquer les violences ni la guerre, (((ils))) s’y appliquent déjà bien assez (les violences sont déjà là par les bougnègres, quant à la guerre elle arrivera de toute façon).
        C’est pourquoi nous devons nous préparer à agir lorsque le moment sera venu, car ce seuil critique sera atteint quoi qu’il arrive et il faudra surtout être prêt à reprendre la balle au bond à ce moment là afin de reprendre le pouvoir pour ensuite mettre en place un plan de réémigration dans les grandes lignes de ce que propose Procope.
        Puis par ailleurs, il est probable que lorsqu’un tel seuil sera atteint dans l’un ou l’autre pays européen envahi, ce qu’il s’y passera se répandra comme une traînée de poudre aux autres pays européens et envahi.
        Toujours par ailleurs, ce seuil critique arrivant à grand pas, il est possible et même probable qu’une période, telle que je viens de la décrire, se retrouve noyé dans une grande (((guerre mondiale))) car (((ils))) savent que lorsque cela arrivera, il y aura une possibilité pour )))nous((( de reprendre la main.
        Donc dans tous les cas, le mieux est de se préparer de tout point de vue à ce qui de toute façon arrivera afin d’être prêt à tirer le meilleur parti pour nous de ces évènements à venir et ainsi de ne pas laisser passer notre chance.
        In fine, il faut bien réaliser une chose : jamais les juifs ne permettront à un État blancs d’avoir les mains libres car cela constituerait un modèle à suivre pour les autres peuples Blancs en plus de constituer la preuve que c’est possible. Les juifs feraient tout pour empêcher ça, jusqu’à engendrer une guerre s’il le faut.
        Jamais (((ils))) ne prendront le risque de perdre sur un coup de poker tout ce qu'(((ils))) sont parvenus à mettre en place et si près de leur (((but))). Donc que ce soit à échelle nationale, ou plus, il y aura une guerre.

  3. Bon article dont je partage en grande partie les vues sur la question migratoire. Toutefois, l’auteur se perd en considérations techniques jusqu’à oublier de mentionner le préalable indispensable à la mise en place de toute politique racialiste, l’émergence d’une conscience raciale massive parmi les individus de notre race. Cette conscience raciale est le coeur même de notre combat, elle en est l’alpha et l’oméga. Sans elle, aucune politique cohérente et pérenne ne peut être engagée, quel que soit le domaine d’application de celle-ci. Hélas, bon nombre de personnes oublient cette simple évidence et n’en tiennent pas compte dans leur réflexion personnelle critique et stratégique, ce qui demeure un handicap majeur les empêchant de voir clairement la réalité non-racialiste de certains courants idéologiques qui animent la mouvance française dite d’extrême-droite, une mouvance beaucoup trop hétérogène pour espérer peser sur les événements. Cette amnésie, volontaire ou involontaire, amène les individus à faire des alliances politiques contre-nature dans le but d’établir des projets communautaires (entre autres) qui ne mèneront nulle part, qui serviront uniquement les intérêts économiques et politiques de quelques-uns et bien entendu, indirectement, les dirigeants du système idéologique dominant à cause de l’inefficacité des actions entreprises. En réalité, notre véritable problème est cognitif, et c’est en résolvant cet unique problème que nous prendrons le pouvoir et serons capables d’influer sur le cours de notre destinée raciale.
    Contrairement à l’auteur, je ne pense pas que l’écroulement du mythe de la (((Shoah))) soit essentiel. En quoi sa ruine ferait-elle éclore une conscience raciale massive ? C’est plutôt l’inverse qui se produira, c’est lorsque les personnes de notre race prendront connaissance massivement de ce qu’elles sont véritablement, que le dogme de la shoah s’effondrera car il n’aura plus aucune prise sur les esprits. Toutes les vidéos, tous les livres révisionnistes du monde ne mèneront pas les individus à se voir tels qu’ils sont. Croire que le révisionnisme est le coeur de notre combat est une erreur qui nous maintient dans une stagnation mortifère. Certes, il ne faut en aucun cas laisser l'(((ennemi))) dicter librement son récit historique et faire sa propagande auprès des masses, mais il ne faut pas pour autant espérer que c’est par la diffusion d’un autre récit de l’histoire que l’on vaincra l’ennemi et reprendra notre destin en main. Ma remarque vaut également pour la thématique maçonnique. Je sais que mes vues sur ces sujets vont en irriter beaucoup car elles vont à l’encontre des idées prévalentes dans notre mouvance; mais il faut regarder la réalité en face, ces thèmes n’ont toujours intéressé qu’un très petit nombre de personnes, déjà politisées pour la plupart d’entre-elles et appartenant à une certaine famille politique. L’arrivée d’internet n’a pas changé la donne, il suffit de constater le nombre ridicule de vue des vidéos abordant ces thèmes, ou encore la faible fréquentation des sites spécialisés. De plus, ceux qui s’intéressent sérieusement au révisionnisme et/ou à la franc-maçonnerie sont loin d’être tous des racialistes, les natio-catho en sont un parfait exemple. S’il suffisait d’être révisionniste et anti-maçonnique pour être racialiste, cela se saurait, n’est-ce pas Mr Reynouard…
    Pour dire les choses clairement (et être sûr de me faire détester par mes camarades), ni le révisionnisme, ni l’anti-maçonnisme ne sont déterminants pour faire naître une conscience raciale générale, tout simplement parce-qu’aucune de ces thématiques n’incitent les personnes à effectuer une investigation identitaire, et aussi parce-qu’aucune de celles-ci ne sont des instruments permettant d’effectuer cette investigation essentielle. C’est uniquement lorsqu’une conscience raciale générale sera effective que les travaux révisionnistes et anti-maçonniques prendront tout leur sens et auront une véritable utilitée politique. Il n’y a qu’une seule question nécessaire à laquelle chacun doit répondre; il n’y a qu’une seule interrogation salutaire à faire naître au sein de l’esprit des nôtres: qui suis-je ? Seuls comprendront ceux qui savent que cette conscience raciale est la ligne de départ et la ligne d’arrivée de notre combat identitaire.

    1. A mon sens, seul une guerre civile / raciale fera naître une conscience raciale à la masse endormie quand les gens n’ auront que 2 choix : se regrouper entre Blancs pour se défendre ou rejoindre les crouilles pour se faire enculer comme des chèvres.
      Par la propagande sur le net ou son entourage, on pourra éveiller quelques dizaines de milliers de personnes mais jamais la masse, ce qui peut faire la différence le moment venu.
      Je suis assez d’accord avec votre raisonnement de ne pas faire de la Shoah la priorité bien qu’ il faut l’ évoquer.
      Il y a peu, j’ etais un droitard votant FN même si je ne croyais plus à la politique mais je faisais mon devoir de citoyens en votant.
      Ce qu’ avaient fait les allemands il y a 3 ou 4 générations m’ en touché une sans faire bouger l’ autre pour citer un philosophe politique. Puis des massacres de masse, il y a eu d’ autres dans l’ histoire. C’est pas beau mais c’est comme ça.
      En un mois, j’ai découvert Rivarol et BE. Je me suis aperçu du génocide Blancs planifié de long terme, ça m’a mis dans une rage folle que j’ai réussi à canaliser en rage profonde et froide.
      A la limite, c’est plus le massacre des civils allemands pendant et après la guerre qui m’ a révolté plus que le mythe de la Shoah, qui au final, n’ est qu’ un rouage du plan pour le génocide des Blancs.
      De plus, il est plus facile de parler de crouilles ou de se resserrer entre Blancs aux personnes en transition idéologique que des juifs ou du NS.

    2. Tout à fait d’accord avec le commentaire de White Feeling. Le manque de précision de Procope sur l’émergence d’une conscience raciale et les autres points cités sont peut-être la cause de la non publication par Blanche de son article. Il devait le retravailler mais ça ne c’est jamais fait.
      Pour faire naître une conscience identitaire les gens n’ont pas besoin de connaître forcément tous les travaux révisionnistes. Et même, leur proposer ça pour faire naître la conscience ne fonctionne pas forcément, car les gens seront vite perdus et nous prendrons pour des fous. Alors que quand on a une conscience raciale et que l’on met le doigt dans l’engrenage : tout devient plus clair. Mais il faut déjà avoir cet esprit.
      Il est d’ailleurs très fréquent dans notre milieu d’avoir des alliances avec des non-Blancs ce qui est totalement contre productif. Comment penser vouloir sauver l’Europe Blanche si l’on laisse des allogènes dans nos rangs ? Cela signifie juste qu’une grande partie de l’extrême droite ne possède pas de conscience raciale (coucou Marine !).
      Nous devons être les porteurs des bonnes valeurs et nous devons montrer l’exemple. Je pense que sur Blanche Europe, c’est assez clair : pas d’alliances. Un non-Blanc ne peut-être notre allié.

    3. @ White Feeling
      Je suis moyennement d’accord sur ce que tu dis concernant le mythe de la shoah.
      Ce n’est pas tant que la connaissance de celui-ci soit une condition nécessaire à l’émergence d’une conscience raciale que le fait que beaucoup d’autres mythes reposent sur le socle du mythe shoahtique.
      Si le mythe de la shoah tombe, le mythe des méchants nazi tombe immédiatement. Le mythe des méchants Blancs repose en grande partie sur le mythe des méchants nazi. Puis lorsqu’un très gros bobard tombe aux yeux d’un néophyte, les plus petits bobards sont beaucoup facilement envisageable en tant que tels aux yeux des néophytes.
      Pour moi, la question n’est pas de savoir si c’est plutôt la connaissance du mythe de la shoah qui ferait naître une conscience raciale, ou si c’est la conscience raciale qui fera tomber le mythe de la shoah.
      C’est simplement le fait qui si le mythe de la shoah tombe, beaucoup d’autres mythes – et pas des moindres – tomberont avec lui.

      1. @Warezerie
        Oui, si le mythe de la Shoah tombe, d’autres mythes qui lui sont associés tomberont inévitablement. Mais pour pouvoir le faire chuter, encore faut-il que les personnes soient intéressées par le discours démystificateur qu’on leur présente, et qu’elles aient l’esprit suffisemment ouvert pour juste accepter d’entendre ce discours. Au vu des lois liberticides en ce domaine présentes en France et en Europe (même en Russie), et du conditionnement auquel sont soumis les individus dès leur plus jeune âge, envisager une prise de conscience raciale grâce au révisionnisme est une erreur. Et même si par miracle ce mythe s’effondrait, je ne pense pas qu’il serait la source d’un éveil racial.
        Finalement, c’est le radical changement démographique et racial qui s’opère aux USA et en Europe qui fera éclore, douloureusement hélas, cette conscience raciale de manière significative; tout simplement parce-que de plus en plus de Blancs seront dûrement confrontés à ce qu’ils ne sont pas. Les bouleversements démographiques amèneront les Blancs à s’interroger sur la nature de leur identité, sur ce qui les unit véritablement, sur ce que sont les éléments fondateurs de leur civilisation. Le durcissement des guerres économiques et la paupérisation grandissante des Blancs qui en résultera seront des facteurs complémentaires qui faciliteront cette prise de conscience raciale.
        Mais tous les Blancs ne sont pas égaux en la matière, il est certain qu’il sera très difficile de faire naître une véritable conscience raciale en France et en Europe. Pour ma part, les USA me paraissent l’endroit le plus propice pour qu’une dynamique significative authentiquement racialiste se produise. Si la fumeuse mouvance Alt-Right est née là-bas, ce n’est pas pour rien. Un fond idéologique raciste et racialiste a toujours été présent aux USA, l’Alt-Right n’a d’autre but que celui de le subvertir afin de mieux le contrôler. L’Alt-Right est l’équivalent du FN chez nous, c’est un mouvement politique destiné à canaliser les véritables forces hostiles au pouvoir en place, afin de les instrumentaliser pour qu’elles servent les intérêts du pouvoir qu’elles sont supposées combattre, en leur donnant en prime l’illusion d’une possible victoire. Espérons que les Blancs américains se resaisissent et deviennent plus vigilants afin qu’ils cessent d’utiliser bêtement les moyens d’actions privilégiés dont ils disposent, des avantages que nous, européens, n’avons pas et n’aurons jamais.

  4. .
    Heil,
    Cette réémigrstion se fera car elle s’est déjà effectué dans d’autres lieux et à d’autres époques. Elle s’effectura par la containte soi économique soi physique. Mais cela s’effectura par la violence car pour traiter les parasites, il fait toujours utilisé la force.
    Pon Pisou t’Erika
    http://erika.bloger.by
    .

  5. .
    Heil
    Les Nationaux Socialistes du Süd Tirol, comme des miliers de Nationaux Socoalistes d’Autriche et d’Allemagne n’attendrons pas le jour de la réémigrstion. Même si les (((médias))) officiels ne relatent plus les faits, des centaines de (((centres))) de repeuplement forcés pleins jusqu’à la lie de panoupanou crasseux ont pris feu ces dernières années dans les territoires des Germains. La stratégie des (((gouvernements))) de ces pays de race germanique est de disperser les envahisseurs comme grains de sel sur tous leurs territoires. Tous les village, de la Bavière à la Poméranie recoivent leurs lots de (((parasites))) nègres. Les entreprises nationales germanique recoivent le bon travailleur nègre (pléonasme). Stratégie juive pour ne pas suscité un reflexe de rejet des populations locales. Si le Germain ne dit mot, il n’en pense pas moins et laisse parler le feu à sa place. Molo Tov est devenu le meilleur ami de la résistance National Socialiste en pays germaniques. La stratégie de la guerrilla sans leader: frapper et disparaitre, est devenu la stratégie de défence de nos frères Nationaux Socialistes des territoires germaniques.
    Sieg Heil
    Pon Pisou t’Erika
    http://erika.bloger.by/
    .

  6. Il ne faut pas exagérer le problème du manque de conscience raciale dont parle White Feeling. Mettons que la France se fasse envahir par les Espagnols ou par les Anglais. Les gens leur diraient aussitôt : Éh Oh ! Rentrez chez vous !
    Et pourtant, il n’y a pas de différence énorme entre les Français, les Anglais, les Espagnols, par rapport aux Noirs et aux Arabes. Et donc, ce n’est pas par manque de conscience raciale qu’on se laisse envahir par le tiers-monde. Ce serait plutôt parce qu’on se laisse intimider par nos dirigeants.
    Ça reste utile d’expliquer aux gens la réalité des différences raciales, histoire de les rendre un peu plus lucides. Ça fait gagner du temps. Mais en même temps, la majorité comprend déjà que les Noirs, les Blancs et les Chinois ne sont pas interchangeables. Par exemple, les Blancs ne s’amusent pas à aller se promener dans les banlieues à immigrés.
    Ça reste utile d’expliquer que l’Afrique n’a même pas une population suffisamment intelligente pour former les ingénieurs dont elle aurait besoin. Mais de toute façon, même en sachant que les Chinois sont intelligents et peu agressifs, on n’a pas envie de se faire remplacer par eux non plus.
    Sur la question du remplacement racial, la majorité est déjà d’accord avec nous. Par contre, il y a une chose que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que depuis le vingtième siècle, les pays blancs sont dirigés par les juifs, et que la politique du Grand Remplacement vient précisément de là.
    Plus les gens se font agresser par des immigrés (soutenus par le gouvernement et les médias), plus leur conscience raciale va se renforcer. Mais ils ne réaliseront pas pour autant que le gouvernement et les médias sont sous contrôle juif. C’est sur ce point-là que les activistes anti-remplacistes doivent faire un effort d’information.
    Pour pouvoir démarrer une politique de rapatriement des immigrés, il faut d’abord se débarrasser du pouvoir juif anti-blanc.
    Ensuite, il y aura encore le risque de se faire attaquer par d’autres pays qui restent sous contrôle juif : USA + reste de l’Union Européenne.
    Il y a aussi le problème des pays qui refusent de reprendre leur population (faut-il procéder à des rapatriements par parachute ?).
    À une époque, on entendait aussi l’idée absurde qu’on n’avait pas les moyens logistiques de renvoyer tous les intrus chez eux : pas assez d’autobus, pas assez d’avions !
    Mais pour ceux qui regardent trop la télé, il y a surtout l’idée d’un obstacle moral qui empêcherait d’expulser les parasites. Alors pour ceux-là, il faut remettre les choses à l’endroit : les immigrés sont chez nous pour le fric, pas par amour pour nous. Ils voient l’Europe comme un objet de consommation. En réalité, il n’est pas plus dur pour eux de vivre dans une banlieue arabe d’Alger que dans une banlieue arabe de Paris.
    Et même si on pense à ceux pour qui la séparation risque d’être douloureuse sur le plan sentimental, on ne peut pas militer pour le Grand Remplacement et l’interchangeabilité des populations tout en prétendant que les immigrés/métis ne peuvent vivre que chez les Blancs.
    Il y a quelque chose d’absurde à dire à la fois que les Blancs qui veulent vivre entre Blancs sont des criminels, mais que le droit de s’installer chez les derniers Blancs est un drwadlom inaliénable pour les Noirs, les juifs, les métis, et les Arabes.
    Pour conclure, l’attitude immorale n’est pas de renvoyer les immigrés chez eux, mais d’accepter notre génocide par remplacement. S’il y a des gens que les scrupules moraux devraient empêcher de dormir, ce n’est pas nous, mais bien ceux qui acceptent le Grand Remplacement.

    1. Ceux qui organisent notre remplacement par des non-blancs sur les terres de nos ancêtres, mais aussi ceux qui s’en réjouissent et ceux qui l’acceptent et jugent ça normal, ne méritent rien de moins que la mort.
      Une mort plus ou moins douloureuse selon leur degré de culpabilité…
      Et c’est par eux qu’il faudrait commencer.

    2. @Cestpasmoi
      « Il ne faut pas exagérer le problème du manque de conscience raciale dont parle White Feeling. Mettons que la France se fasse envahir par les Espagnols ou par les Anglais. Les gens leur diraient aussitôt : Éh Oh ! Rentrez chez vous ! »
      Votre exemple n’a aucun rapport avec notre situation actuelle, tant au niveau national que mondial. Nous ne sommes plus aux siècles précédents où les Blancs n’étaient pas confrontés à une perte complète de leur identité raciale et pouvaient se permettre de se faire des guerres fratricides pour des motifs peu recommandables. Cet exemple démontre votre vision nationaliste franco-française des événements, et non une vision racialiste des choses. Mais cela ne me surprend pas, cette manière d’appréhender nos difficultés est typique du nationalisme en général, et du nationalisme français en particulier, un nationalisme qui n’est et n’a jamais été racialiste. Si, d’une manière générale, le nationalisme a pu avoir une quelconque utilitée par le passé, il est de nos jours obsolète, et à y regarder de plus près, il l’était déjà au 20ème siècle en vérité.
      « ce n’est pas par manque de conscience raciale qu’on se laisse envahir par le tiers-monde. Ce serait plutôt parce qu’on se laisse intimider par nos dirigeants. »
      Faux. Le manque de conscience raciale est LE PROBLÈME FONDAMENTAL qui nous empêche de réagir face à l’invasion migratoire s’opérant depuis des décennies, de nous unir mondialement pour permettre une défense efficace de notre race contre le mondialisme et les nouvelles puissances s’imposant progressivement sur la scène internationale. C’est encore ce même problème qui fait que nous soyons dépourvus d’une vision partagée, cohérente et réaliste, de notre identité; et par conséquent, cela fait obstacle à l’établissement d’une stratégie d’action efficace à long terme, transgénérationnelle, aussi bien localement que globalement. Si les Blancs possédaient véritablement cette conscience raciale, ils auraient compris les enjeux politiques et démographiques de ces dernières décennies, ils se seraient organiser depuis bien longtemps déjà pour éviter notre situation désastreuse actuelle, et ne se seraient pas laisser intimider par les médias et les politiciens de tout poil, présents et passés.
      « la majorité comprend déjà que les Noirs, les Blancs et les Chinois ne sont pas interchangeables. »
      C’est ridicule car cela ne correspond pas à la réalité. Il suffit de regarder les résultats des élections passés de ce pays, d’écouter les conversations quotidiennes des gens et de lire les commentaires publiés sur les réseaux sociaux pour s’en convaincre. Pire, même ceux qui « militent » pour le grand remplacement, expression chère au non-racialiste Renaud Camus, n’ont pas de conscience raciale et sont favorables à une réémigration sélective, donc partielle. Ils ne sont pas racialistes et encore moins eugénistes bien évidemment, si cela était le cas, ils proposeraient des programmes politiques autres que ceux présentés actuellement, comme notamment ceux du CNRE. Sans oublier leurs accointances judaïques pour bon nombre d’entre-eux…
      « Sur la question du remplacement racial, la majorité est déjà d’accord avec nous. »
      Même remarque que précédemment, ce n’est pas la réalité. Si certains reconnaissent des problèmes engendrés par le flux migratoire de ces dernières années, ils ne remettent certainement pas en cause celui-ci sur le fond, ne militent pas pour une réémigration intégrale et la préservation d’une identité raciale, une identité qu’ils ne revendiquent pas d’ailleurs.
      « Par contre, il y a une chose que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que depuis le vingtième siècle, les pays blancs sont dirigés par les juifs, et que la politique du Grand Remplacement vient précisément de là. »
      Si les gens avaient eu depuis bien longtemps déjà une conscience raciale, ils ne seraient pas gouvernés par des Juifs, et ce grand remplacement actuel ne se produirait pas. Comme toujours, on en revient au point de départ, la nécessité d’une conscience raciale massive parmi les individus de notre race, un préalable à toute action efficace que vous négligez ou minimisez.
      « Plus les gens se font agresser par des immigrés (soutenus par le gouvernement et les médias), plus leur conscience raciale va se renforcer. »
      Pas nécessairement. Les événements tragiques qui se sont succédés depuis l’attentat de Charlie Hebdo n’ont pas vraiment contribué à un éveil racial significatif des Blancs, même partiel; les résultats électoraux de 2017 en sont la preuve criante, même le programme insipide du FN n’a pas réussi à convaincre.
      « Mais ils ne réaliseront pas pour autant que le gouvernement et les médias sont sous contrôle juif. »
      Chez ceux aupès desquels une authentique prise de conscience raciale se produit, automatiquement ces derniers sont amenés à s’interroger sur les mécanismes funestes de notre société (politique, sociologique, économoque, spirituel, etc…) et à effectuer des recherches afin de trouver des réponses à leurs interrogations. Les juifs seront inévitablement, tôt ou tard, un des éléments de réponse à leurs questionnements. Si l’étude de la question juive n’engendre pas obligatoirement un éveil racial véritable, un éveil racial véritable conduit nécessairement à s’intéresser de près à la question juive. Cette remarque vaut également pour tout ce qui concerne le révisionniste, comme je l’ai indiqué dans un précédent commentaire.
      « C’est sur ce point-là que les activistes anti-remplacistes doivent faire un effort d’information. »
      Qu’ils fassent ou non un effort d’information en ce domaine, cela ne fera pas pour autant émerger massivement une conscience raciale parmi les nôtres. Les actions de ce type effectuées depuis la fin du 19ème siècle n’ont produit aucun éveil racial, et n’ont même pas réussi à mettre à genoux la 3ème république dite judéo-maçonnique. Même si les activistes actuels font des efforts sur la question juive, cela ne changera rien à notre problème de prise de conscience raciale, comme je l’ai déjà expliqué. De plus, je doute qu’ils fassent cela étant donné qu’ils sont pour la plupart d’entre-eux contre l’antisémitisme et adeptes du dogme shoahtique. De toute manière, ils ne sont pas racialistes. Si vous pensez que les têtes pensantes du CNRE, les membres de Génération Identitaire, Riposte Laique, Civitas, Suavelos, Vive l’Europe etc… sont racialistes et militent pour préserver notre identité raciale, vous n’avez rien compris à ce qu’est notre identité commune et au combat que nous devons mener. Mais je vous rassure, vous n’êtes pas le seul dans ce cas, hélas.
      « Pour pouvoir démarrer une politique de rapatriement des immigrés, il faut d’abord se débarrasser du pouvoir juif anti-blanc. »
      Pour pouvoir se débarrasser du pouvoir juif anti-blanc, il faut que les Blancs aient massivement une réelle compréhension de leur identité commune; bref, une conscience raciale. On en revient toujours au point de départ.
      « Ensuite, il y aura encore le risque de se faire attaquer par d’autres pays qui restent sous contrôle juif : USA + reste de l’Union Européenne. »
      S’il y a un éveil racial global des Blancs, ces derniers agiront pour reprendre le contrôle de leur pays et ils unifieront leur force pour répondre efficacement à leurs difficultés. De fait, un conflit entre USA et l’Europe est exclu car ils auront conscience de leur destinée commune. Les visions nationalistes de notre identité sont caduques, erronées, inadaptées pour combattre des forces qui oeuvrent à l’échelle mondiale. Encore une fois, tout gravite autour de cette conscience raciale fondamentale. Vous tournez en rond, comme les « identitaires » et les nationalistes, toutes obédiences confondues. Vous cesserez de tourner en rond lorsque vous aurez compris que la ligne de départ et la ligne d’arrivée sont identiques; et cette ligne demeure cette conscience raciale.

      1. « Cet exemple démontre votre vision nationaliste franco-française des événements, et non une vision racialiste des choses. »
        J’essaye seulement d’expliquer que ce n’est pas naturel qu’on ose se plaindre des autres Européens, mais pas des envahisseurs du tiers-monde. Par exemple, les séparatistes basques, bretons, corses, se plaignent de la francisation forcée, mais n’osent pas se plaindre du remplacement par des Noirs et des Arabes, car ils craignent de se retrouver au tribunal. Beaucoup d’Anglais n’osent pas se plaindre de l’invasion pakistanaise, mais se plaignent des immigrés polonais. Ça prouve bien que c’est un problème d’intimidation.
        Vous dites qu’il faut développer la conscience raciale des gens… Mais les sondages sur l’immigration ont toujours montré que l’écrasante majorité des gens, dans tous les pays blancs, s’opposait à l’invasion. C’est juste que le gouvernement ignore leur opinion. On est bien dans un système de dictature.
        Si les gens avaient une plus forte conscience raciale, c’est vrai qu’il serait plus facile de faire sauter la dictature, mais enfin, le premier problème est quand même la dictature elle-même. Il faudrait peut-être essayer de développer un peu la conscience dictatoriale : la conscience qu’on vit sous une dictature licrasseuse. Pour l’instant, la plupart des gens sont anti-remplacistes, mais ils ont du mal à piger que leur propre gouvernement veut leur régler leur compte.
        Concernant les élections : c’est décevant qu’il n’y ait eu qu’un tiers des électeurs à oser voter pour Marine Le Pen. C’est le résultat du travail des médias pour la présenter comme une débile. Mais ceux qui ont voté Macron ne l’ont pas fait pour indiquer qu’ils étaient d’accord avec la politique du Grand Remplacement. Macron n’a jamais promis à ses électeurs qu’il allait tous les remplacer par des Noirs et des Arabes. En fait, même les gens qui ont voté pour Hamon et Mélenchon sont dans leur écrasante majorité opposés au Grand Remplacement.

        1. @Cestpasmoi
          Je suis en total désaccord avec votre analyse de la situation qui ne correspond pas à la réalité.
          « J’essaye seulement d’expliquer que ce n’est pas naturel qu’on ose se plaindre des autres Européens, mais pas des envahisseurs du tiers-monde. »
          Si ceux qui se plaignent ainsi avaient une conscience raciale, ce genre de réactions ne se produirait pas.
          « Mais les sondages sur l’immigration ont toujours montré que l’écrasante majorité des gens, dans tous les pays blancs, s’opposait à l’invasion. C’est juste que le gouvernement ignore leur opinion. On est bien dans un système de dictature. »
          C’est inexact. Les gens ne s’opposent pas à l’immigration, au sens de remplacement racial, ils souhaitent seulement une immigration contrôlée où, évidemment, les critères raciaux sont banis. Bien que les personnes trouvent le rythme migratoire trop élevé et désirent un durcissement de la politique en ce domaine, elles ne voient aucun inconvénient à ce qu’il y ait des immigrés provenant d’Afrique, d’Asie ou du Moyen-Orient, du moment que ces immigrés s’adaptent au mode de vie français ou européen, et que la quantité des immigrés ne dépassent pas nos capacités d’intégration. Finalement, vivre au sein d’une société multiraciale ne les dérangent pas. Et lorsqu’elles font parfois allusion à une identité qu’il faudrait préserver, ce n’est certainement pas une identité raciale qu’il s’agit. L’identité qu’elles incarnent, elles s’en moquent.
          Quant à cette soi-disant écrasante majorité qui refuserait l’immigration, elle est loin de se vérifier dans les faits, comme le prouve,entre autre, le sondage ci-dessous datant de janvier 2018. Tous les Blancs majoritairement s’opposent à l’invasion ? Vous faites visiblement un rêve éveillé. Je n’ai jamais vu les Blancs manifester massivement, en Europe où aux USA, contre leur génocide racial ou pour employer une expression plus neutre, contre le grand remplacement. Dire que le gouvernement ignore les mécontents est également erroné comme le montre ce même sondage, puisque 6/10 des personnes interrogées approuvent la politique de « fermeté » engagée par Macron sur la question migratoire. De toute manière, l’analyse du problème migratoire et les solutions apportées seront toujours inefficaces tant que ne sera pas pris en compte le facteur racial, un facteur étroitement lié à notre identité, ce qui nécessite, pour se faire, d’avoir une conscience raciale. Tant que tous les participants traitant de l’immigration (sondeurs, politiciens, populations, médias, etc…) écarteront le critère racial, un déterminant vital qui dépasse de très loin le cadre strictement migratoire, rien ne changera véritablement. D’où la nécessité d’avoir une réelle conscience raciale, claire et cohérente, ce que n’ont pas la grande majorité des Blancs contrairement à ce que vous affirmez, même les nationalistes.
          https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sondage-les-francais-veulent-plus-de-fermete-vis-a-vis-de-l-immigration_1974649.html
          « Si les gens avaient une plus forte conscience raciale, c’est vrai qu’il serait plus facile de faire sauter la dictature, mais enfin, le premier problème est quand même la dictature elle-même. »
          Une plus forte conscience raciale ? Mais les Blancs n’en ont majoritairement aucune; et pour ceux qui disent en voir une, elle laisse grandement à désirer. Si les Blancs avaient vraiment une conscience raciale comme vous le laissez entendre, nous ne serions pas dans cette chienlit. Le premier problème est la dictature elle-même ? Pas du tout. Le premier problème est la cause permettant à cette dictature de se maintenir, donc de dominer les esprits; cette cause est l’absence de conscience raciale des Blancs. Supprimer la cause, et la dictature s’effondrera.
          « Pour l’instant, la plupart des gens sont anti-remplacistes, mais ils ont du mal à piger que leur propre gouvernement veut leur régler leur compte. »
          Non, la plupart des gens ne sont pas anti-remplacistes, s’ils l’étaient véritablement, au sens racial du terme, ils comprendraient parfaitement que leur propre gouvernement veut leur régler leur compte, comme vous le dites.
          « Concernant les élections : c’est décevant qu’il n’y ait eu qu’un tiers des électeurs à oser voter pour Marine Le Pen. C’est le résultat du travail des médias pour la présenter comme une débile. »
          Je ne vois pas en quoi les médias auraient présenté Marine Le Pen comme étant une débile. Elle a été surmédiatisée comparativement à son père pour le même type de campagnes électorales, elle l’est encore actuellement. Quand on sait (((qui))) domine les médias dans notre pays, cela devrait en faire réfléchir quelques-uns… De toute façon, même si par miracle elle avait été élue, cela n’aurait rien changé à notre situation, j’espère que vous en avez conscience. Et puis, si Marine Le Pen a été présente au second tour de la présidentielle, c’est uniquement à cause de la candidature de Benoît Hamon; sans cela, le duel final aurait été Macron/Mélenchon.
          « Mais ceux qui ont voté Macron ne l’ont pas fait pour indiquer qu’ils étaient d’accord avec la politique du Grand Remplacement. Macron n’a jamais promis à ses électeurs qu’il allait tous les remplacer par des Noirs et des Arabes. »
          Les électeurs, quels qu’ils soient, se moquent du grand remplacement parce-qu’ils n’ont simplement pas de conscience raciale, en supposant même que ce terme popularisé par Renaud Camus ait une signification raciale. Qu’ils votent pour Macron ou pas, cela n’a aucune importance puisque tous les acteurs politiques appartiennent au même cadre idéologique malgré leurs apparentes différences. Si cela n’était pas le cas, ils seraient banis des médias et du jeu politique. Bref, le changement par la voie électoraliste, vous pouvez l’oublier; sauf si vous n’êtes pas racialistes et que vous désirez demeurer au sein du cadre idéologique qu’on vous impose.
          « En fait, même les gens qui ont voté pour Hamon et Mélenchon sont dans leur écrasante majorité opposés au Grand Remplacement. »
          L’électorat de Hamon et Mélenchon s’oppose au grand remplacemnt ? Même pas drôle… Je peux vous affirmer que vous ne connaissez rien à l’électorat de gauche, et encore moins aux idées politiques de ces deux personnes qui sont loin d’être considérées comme étant de gauche parmi les gauchistes. Aucun de ces intervenants n’est opposé au grand remplacement, à notre génocide racial, pour être plus explicite.

            1. @Brenshann
              En France, il est vrai que le nombre des racialistes est ridiculement faible; cela tient notamment à sa longue période historique chrétienne, et par conséquent, au fait que les mouvements nationalistes et autres dits anti-systèmes soient imbus idéologiquement du christianisme, une religion qui n’est en rien racialiste. Rien d’étonnant à ce que la France mais également l’Europe soient dans une telle situation raciale, et que les forces politiques dites d’opposition aient été incapables de contrecarrer les puissances mondialistes. Cependant, à l’échelle mondiale notre nombre est beaucoup plus conséquent, même s’il demeure encore très insuffisant pour peser sur les événements. Tant que la plupart des Blancs n’auront pas de conscience raciale, une vision claire de leur identité commune, et tant que ceux se disant être racialistes seront incapables de voir leurs propres contradictions doctrinales et de se réformer en conséquence, il est vrai que cela va être très difficile de préserver notre identité raciale.

  7. Il y a une masse d’âneries colosales dans cet article. Presque tout est faux… ne cherchez plus pourquoi il n’avait pas été publié.
    1. Non, la France n’a pas besoin de l’Europe pour virer ses migrants et étrangers: elle n’a besoin que d’abolir
    toutes les lois qui permettent l’immigration, et les lois pleven, gayssot etc… Délai ? 1 matinée.
    Dénaturalisation de tous les naturalisés depuis 1945, quelle que soit leur origine.
    Les immigrés ne sont en France que de 0 à 64 ans, et repartent tous chez eux à la retraite
    Par contre, il faudra changer nos fournisseurs de pétrole et gaz , et prendre la Russie et le vénézuéla, qui a les plus fortes réserves du monde, et éliminer les pays arabes, excepté l’Iran..
    2. Non, la France ne sera pas attaquée par personne: la Hongrie et la Tchéquie ou la Chine ou le Japon ou l’Algérie, ou l’Arabie saoudite ou l’Australie sont-ils attaqués parce qu’ils ne veulent pas d’étrangers et les repoussent ?
    La France ne sera jamais attaquée parce qu’elle est une puissance nucléaire, et seul pays européen à avoir la bombe H. Seule la bombe H préserve de toute guerre sur le sol Français. L’armée française, avec la bombe, est largement en mesure de défendre la France. On est à l’ère des drônes tueurs, et non plus de la chair à canon.
    2 Bis: Attentats et manif ? Les attentats cela se finance. Sans fric, pas d’attentats possibles. Contrôle ferme des banques et des changes. Et Armée française aux frontières au lieu d’être en Afrique et de garder les synagogues et les écoles juives
    3. Si la France peut et doit absolument imposer ses lois chez elle, se faire respecter de tous, et rétablir ses frontières, même si on n’est plus sous Louis XV. Tous les pays arabes et la Chine le font très strictement. Essayez de vous infiltrer en Chine ou dans un pays arabe…
    Il compare les Allemands de Silésie, et autres territoires de l’Est, implantés en Pologne, ukraine et Russie depuis plus de 10 siècles, expulsés en 1945, et qui n’avaient aucune famille ni biens en allemagne, aux immigrés en France, qui ont tous leur famille et des biens immobiliers au bled et au pays , et y retourneront pour leur retraite, et y vont 1 fois par an en vacances. .
    4. « Croire que l’on peur réémigrer les gens est une utopie » ! FAUX. L’Arabie saoudite a expulser 6 millions d’étrangers en 2 mois, en 2016.., ce dans le calme le plus absolu, . et ce sont les pays des ressortissants qui ont envoyé les avions pour récupérer leurs congénères. Cela n’a pas coûté un seul rond à l’Arabie Saoudite.
    5. Chaque année, 2.5 millions de marocains rentrent chez eux en voitures entre juillet et aout et passent à Tanger. Mohamed VI compte un à un ses sujets. 7 millions d’Algériens font de même et partent à Alger, 1 million de Tunisien s’exilent d’eux mêmes vers la Tunisie: tout cela dans le calme, et sans chaos. Les chinois rentre tous les 2 ans, et les Africains aussi. Il y a donc au minimum 12 millions d’immigrés qui s’expulsent eux mêmes de France chaque année. Il suffit simplement de ne pas autoriser ni permettre les retours . Leurs biens ? Après vérification de ce qu’ils ont coûté à la France, et ce qu’ils ont rapporté, vendu aux enchères si solde négatif et produit de la vente remise dans l’argent public Français, et si solde positif, renvoyé par container à leurs frais ou chèque net de frais correspondant aux biens vendus aux enchères.
    6. Quand au pompon de « l’Islam n’est pas un problème grave incompatible avec la France »: c’est momo le vrai nom de procope, non ? Si l’islam est en tous points incompatibles avec la France et les Français de souche., de même façon que le judaisme. L’islam est la copie à 98% du judaisme.
    7. il faut être brutal. FAUX. C’est indigne d’un Français civilisé. Aucune violence n’est nécessaire. Seul des dirigeants déterminés sont nécessaires. Il faut renvoyer de force tous els issus d’étrangers en prison dans le pays de leurs ancêtres..
    8. Un cout financier élevé ? Faux. Par contre, économies immédiates très élevées : des centaines de milliards d’€ dès le 1er mois
    Baisse du PIB ? Faux. Par contre augmentation des salaires des Français de 30% minimum et plus de chômeurs en France.
    Troubles et attentats ? Faux. Ils n’en n’auront pas les moyens et fuieront en essayant de sauver leur meubles pour ne pas être saisis. Avez vous entendu des attaentats et des troubles en Arabie, lors de l’expulsion en 2 mois de 6 millions d’immigrés ? Non. Il n’y en n’a aucun. Les saoud ne payaient même plus les salaires aux immigrés et ne les ont toujours pas payés alors qu’ils sont repartis chez eux.

    1. @Marie Antoinette
      Aaah !!! Les « y’à qu’à »… Ils m’ont toujours fait rigoler avec leurs solutions à l’emporte-pièce. Concernant la masse de conneries, vous n’êtes pas en reste. Mais je vous rassure, vous n’êtes pas la première à les dire, je les entendais déjà il y a une vingtaine d’année. Je ne vais pas toutes les évoquer, trop fatiguant.
      Abolir les lois qui permettent l’immigration ? Sans le rétablissement des frontières et un contrôle strict de celles-ci, l’abolition des lois actuelles favorisant l’immigration et la naturalisation seront sans effet et n’empêcheront pas les migrants d’entrer en France. De plus, cette hypothétique restauration des frontières ne peut se faire sans une concertation avec les pays européens fondateurs, avec une remise en cause complète des principes idéologiques de l’europe actuelle. Au vu du pédigrée des politiciens de notre pays, toutes tendances confondues, et de l’opinion majoritaire des Blancs français sur tout ce qui concerne la question raciale, croire que la France seule peut mettre en place de telles actions est une illusion. Sans oublier tous ((((ceux))) qui opèrent dans les coulisses… Comme je le répète souvent, une conscience raciale massive demeure le préalable indispensable à toute véritable action de redressement.
      Dénaturaliser les immigrés et les expulser vers leurs pays d’origine ? Sans l’établissement d’un accord avec les pays en question, cela ne se fera pas. Il y a également le cas particulier des métis à traiter. Bien entendu, mes remarques précédentes valent aussi pour cette situation. Les immigrés repartent tous chez eux à la retraite ? Visiblement, vous ne devez pas fréquenter beaucoup les quartiers HLM.
      L’Arabie Saoudite a expulsé 6 millions d’étrangers en 2 mois en 2016 ? Je me demande bien où vous avez eu vent de cette information abracadabrantesque; le symdrome des 6 millions peut-être ? Tout d’abord, l’info en question date de Mars 2017 et elle indiquait seulement que l’Arabie-Saoudite envisageait l’expulsion de 5 millions de migrants illégaux. Quant à l’aspect quantitatif de ce projet, on en était bien loin dans les faits pour cette même période.
      https://www.huffpostmaghreb.com/2017/03/12/arabie-saoudite-expuler-m_n_15315118.html
      http://geopolis.francetvinfo.fr/arabie-saoudite-un-million-d-immigres-africains-menaces-d-expulsion-145255
      Comparer la France avec des pays qui n’ont pas la même histoire démographique, coloniale en particulier, la même culture et la même psychologie, est vraiment ridicule. Évidemment que la France ne sera pas atomisée si des mesures radicales anti-migratoires devaient être prises, les moyens de détruire un pays sans faire l’usage de canons ou de bombes ne manquent pas. Le cas de l’URSS en est un parfait exemple. Quant à la bombe atomique supposée garantir notre supériorité militaire, c’est une fumisterie. Nous ne sommes plus dans les années 50-60, les rapports de force mondiaux ont considérablement changés depuis plusieurs décennies déjà; militairement, la France seule n’est rien. La détention de la bombe atomique n’a pas pour but d’en faire usage contre un ennemi, mais uniquement celui de peser géopolitiquement (normalement), de faire partie du « club ». D’autre part, je doute fort que nos grands stratèges militaires soient en possession de la technologie MHD…
      Contrôler les banques pour stopper le financement des attentats ? Cela signifie qu’il faut nationaliser les banques avec toutes les conséquences économiques que cela implique pour la France et l’Europe. Et puis, il est utopique de croire que cette mesure arrêtera le financement des attentats, c’est via les réseaux économiques hors banque que sont financés de tels projets, avec l’usage des cryptomonnaies notamment.
      « l’Islam n’est pas un problème grave incompatible avec la France ». Procope n’a pas dit cela, vous avez déformé, volontairement ou non, sa phrase et ainsi le sens de ses propos. Voici la phrase exacte:
      « Sans l’immigration de masse que nous subissons l’islam ne poserait pas de difficultés particulières chez nous. »
      Traduction: pas d’immigrés, pas d’Islam, pas de problème. Le véritable problème est le remplacement racial de la France et de l’Europe, l’islamisation est un effet colatéral lié à une partie de ce flux migratoire; si tous les immigrés ne sont pas musulmans, tous les musulmans sont d’origine immigrée (abstraction faite des quelques Blancs convertis). C’est pourquoi il est erroné d’appréhender notre combat racial sous le prisme réducteur de l’islamisation, ceux qui agissent ainsi (les natio-cathos et les laïcistes en particulier) prouvent qu’ils n’ont rien compris et nous font perdre du temps. Le problème est racial, le problème est le non-blanc, que ce dernier soit chrétien, musulman, athée ou je ne sais quoi d’autre, cela ne change rien à l’affaire.
      Des économies immédiates très élevées ? Des centaines de milliards d’euros dès le 1er mois ? N’importe quoi. Montrez-nous les documents qui vous permettent de faire de telles affirmations. Bref, Procope a simplement tenté d’exposer de manière réaliste le problème migratoire, il est bien dommage que vous n’ayez pas cette même exigence.

      1. Mes chers Warezerie et White Feeling, je ne peux que m’incliner devant vos arguments dans cette petite querelle face à Marie-Antoinette. Je ne la considère pas comme une ennemie, que personne ne modifie mes propos : mais sur cette petite divergence face à l’article de Procope je ne peux que me ranger du côté des arguments de nos deux camarades.
        Je n’ai pas pu suivre l’échange de commentaires donc il serait inutile de réagir à tous les arguments. Les commentaires produits sont amplement suffisant pour se faire un avis sur la question.

  8. « Quand au pompon de « l’Islam n’est pas un problème grave incompatible avec la France »: c’est momo le vrai nom de procope, non ? »
    Tu déformes lourdement le propos !
    « Sans l’immigration de masse que nous subissons l’islam ne poserait pas de difficultés particulières chez nous. »
    Il y a une solide différence entre le propos exact et ton invention je trouve.
    Le reste des points soulevés sont tous discutables que ce soit ce que Procope dit ou ce que tu en dis ou encore ce que d’autres en disent en commentaire.
    Il est en revanche franchement malhonnête de déformer à ce point le propos initial susmentionné.

    1. Tout à fait, certains propos sont totalement déformés. Comme le point financier.

      Un cout financier élevé ? Faux. Par contre, économies immédiates très élevées : des centaines de milliards d’€ dès le 1er mois

      Des économies immédiates élevées c’est un coût financier élevé ! Mais pas sur le long terme, bien entendu.
      Aussi, il nous faut l’aide des pays Européens car Procope considère que la réémigration doit se faire pour tous les pays envahis. Nous ne devons pas penser qu’à la France. Dans l’hypothèse où nous arriverions à faire cette réémigration.

      FAUX. L’Arabie saoudite a expulser 6 millions d’étrangers en 2 mois, en 2016.., ce dans le calme le plus absolu, . et ce sont les pays des ressortissants qui ont envoyé les avions pour récupérer leurs congénères. Cela n’a pas coûté un seul rond à l’Arabie Saoudite.

      Comparer la France à l’Arabie Saoudite ! Normal que personne ne dit rien, ce n’est pas un pays Blanc. Sur ce point là on ne peut pas prendre exemple sur eux car on nous traiterait de racistes. Ce qui est impossible à faire quand ce sont des bougnoules qui se protègent d’une invasion.

      il faut être brutal. FAUX. C’est indigne d’un Français civilisé. Aucune violence n’est nécessaire. Seul des dirigeants déterminés sont nécessaires. Il faut renvoyer de force tous els issus d’étrangers en prison dans le pays de leurs ancêtres..

      Alors, il ne faut pas être brutal mais il faut les renvoyer de force. Bon je suis désolé mais c’est trop gros pour ne pas le dire : c’est une incohérence totale. Et puis pour mettre des dirigeants déterminés, il faudra le faire par la force : la démocratie ne nous laissera jamais gagner.

      Attentats et manif ? Les attentats cela se finance. Sans fric, pas d’attentats possibles.

      Oui…et non. Un bougnoule avec un couteau qui attaque des Blancs dans la rue, c’est de plus en plus fréquent. Et il n’a sûrement pas reçu de financement pour faire ça.

      1. Je trouve hilarant aussi qu’il/elle met une majuscule à islam et pas à Procope…
        Je ne sais pas si c’est le cas, mais son commentaire à la forme d’un règlement de compte.

      2. « il faut être brutal. FAUX. C’est indigne d’un Français civilisé. Aucune violence n’est nécessaire. […] »
        Et un peu plus loin : « Avez vous entendu des attaentats et des troubles en Arabie, lors de l’expulsion en 2 mois de 6 millions d’immigrés ? Non. »
        Alors qu’en Bougnoulie Saoudite tu te fais couper une main pour un simple vol, forcément y’a pas d’attentas, d’autant plus que l’État en question à les mains libres pour réprimer les éventuels récalcitrants et ces derniers devaient forcément bien s’en rendre compte, et ça prend la Bougnoulie Saoudite en contre exemple pour affirmer qu’il ne faudra pas être brutal et qu’aucune violence ne sera nécessaire… C’est du foutage de gueule, non ?

      3. Vous êtes totalement enfermé dans des croyances erronées et des utopies d’un autre âge .
        1. Il ne faut pas la force pour faire gagner les urnes. Il n’y a aucun autre moyen d’y parvenir autrement. C’est gagner par la force qui est impossible… ou alors à la kadafi ou à la sadam hussein, et dans ce cas ce serait un pays étranger qui nous coloniserait par la force, avec des tanks, des bombes et des avions : ce qui est impossible grâce à notre bombe H.
        Cela a toujours été 1 seul homme qui a changé les choses en France: de Clovis, à Charlemagne, à St Louis, jusqu’à Louis XVI qui s’il avait fait son boulot et avait tiré dans la foule des brigands et fait descendre les jacobins , il n’y aurait pas eu de révolution française. Et si de gaulle avait envoyé l’armée en 1968, il n’y aurait pas eu de mai 68
        Les italiens viennent de mettre l’extrême droite au pouvoir, par les urnes , en annonçant d’emblée éliminer les Francs maçons, à savoir les interdire de tout poste de pouvoir dans la politique… donc également dans l’administration publique et personne ne bronche. Et il ne l’avaient pas dit avant, mais lls vont le faire. Chaque chef d’Etat peut le faire et l’imposer.
        Chaque pays ne fournit au maximum qu’un seul grand homme d’Etat par siècle. Donc, il en arrivera 1 en France au 21ème siècle , et par les urnes. Quand ? On ne sait pas.
        TRUMP aurait pu l’être car il est vraiment d’extrême droite, mais il est tenu par le fric et par son empire… comme Henri FORD l’a été en son temps. Si TRUMP ne se soumet pas à l’Etat profond, ses entreprises n’auront plus 1 seul crédit, son empire s’effondre et lui et sa famille se retrouvera à la rue, ce qui est pour lui inenvisageable; Donc il se couche devant l’aipac et les (((juges))); Ce ne sont que des juges et procureurs juifs qui portent plainte contre ses lois anti immigrations. Lisez « times of israel » pour l’apprendre, car ce n’est pas écrit sur le New york times, mais vanté en israel
        2. Avec un homme de taille au pouvoir, et une répression adapté avec des lois, tout le monde changera instantanément de comportements et aucun bougnoule n’osera toucher un blanc; ils raseront les murs instantanément comme ils les rasaient sous sadam, et kadafi, ou Hitler, et dans les colonies françaises . Il n’y avait aucune délinquance dans l’Allemagne nazie.
        3. C’est vous qui êtes incohérent. La démocratie n’est qu’un objet. Seuls les hommes peuvent changer les choses . Non, la violence n’est absolument pas nécessaire . Comme je l’ai démontré, 12 millions d’étrangers quittent la France chaque année en 2 mois, sans aucun chaos ni violence. Voir le cas de l’arabie.

        1. « Les italiens viennent de mettre l’extrême droite au pouvoir, par les urnes , en annonçant d’emblée éliminer les Francs maçons, à savoir les interdire de tout poste de pouvoir dans la politique… donc également dans l’administration publique et personne ne bronche. Et il ne l’avaient pas dit avant, mais lls vont le faire. Chaque chef d’Etat peut le faire et l’imposer. »
          Oui c’est une très bonne nouvelle. Seulement, à ce stade, il ne s’agit que d’une annonce, rien n’est encore effectif pour les FM. De plus tu racontes n’importe quoi quand tu affirmes que « personne ne bronche ».
          Non seulement ça bronche, mais dis-toi bien qu'(((ils))) n’ont pas fini de broncher, les (((sanctions))) ne vont pas tarder, et pas des moindres, lorsque et si cela devient effectif.

        2. @Marie Antoinette
          Si vous croyez vraiment que c’est par les urnes que des racialistes parviendront au pouvoir en France, c’est que vous n’avez rien compris à notre société et au système politique électoraliste. La bonne élection miraculeuse est un mythe du même ordre que celui du grand soir qui a court encore de nos jours chez les militants communistes. Toutefois, les plus éclairés d’entre-eux ne s’y trompent pas, et n’hésitent pas à qualifier l’élection prédisentielle de piège à cons. Même chose concernant la venue providentielle d’un super-fuhrer réunissant à lui seul toutes les qualités possibles. Tout ceci ne sont que des illusions enfantines.
          « Cela a toujours été 1 seul homme qui a changé les choses en France ». C’est ridicule. Rien ne repose sur un seul individu et sur sa seule volonté, quelles que soient les qualités exceptionnelles de celui-ci. Votre référence à l’ancien régime révèle clairement le courant idéologique auquel vous appartenez.
          « Si de gaulle avait envoyé l’armée en 1968, il n’y aurait pas eu de mai 68 ». Faux. Une véritable révolution est une révolution des esprits, elle s’était déjà opérée bien avant les évènements de Mai 68, ces derniers sont précisément une des conséquences de cette révolution. Même si De Gaulle avait envoyé l’armée, cela n’aurait fondamentalement rien changé. Et puis, je ne vois pas comment la politique gaullienne aurait pu changer quoi que ce soit, surtout quand on connait le CV non-officiel de De Gaulle et son bilan politique. Bref, votre exemple gaullien laisse grandement à désirer.
          « Les italiens viennent de mettre l’extrême droite au pouvoir, par les urnes ». Non, le Mouvement 5 étoiles n’est pas d’extrême droite et demeure sans doctrine politique. Quant à la Ligue qui s’est associée au M5S, les résultats électoraux démontrent que son pouvoir d’influence n’est pas aussi grand que vous le laissez entendre. Non, les italiens n’ont pas mis l’extrême-droite au pouvoir par les urnes puisque la Ligue n’a pas gagnée les élections et que sa participation au gouvernement est une affaire de circonstances. De plus, croire qu’il n’y a plus aucune opposition gouvernementale efficace en Italie, c’est faire preuve d’une grande naïveté.
          « …en annonçant d’emblée éliminer les Francs maçons, à savoir les interdire de tout poste de pouvoir dans la politique. » Décidément, vous avez du mal à comprendre les articles que vous lisez. Les francs-maçons sont exclus de toute participation au gouvernement nouvellement formée, UNIQUEMENT. Les francs-maçons seront toujours présents dans les rouages de l’appareil d’état (administratif, judiciaire, police, armée, éducation, etc…) et dans de nombreuses activités non-gouvernementales (économie, industrie, médias, etc…). Et puis, comment savoir qui est franc-maçon et qui ne l’est pas étant donné que le secret maçonnique est toujours de rigueur ?
          https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/italie-interdits-de-gouvernement-les-francs-macons-denoncent-un-mesure-rappelant-les-lois-fascistes_2761715.html
          « Trump est vraiment d’extrême-droite. » Trump n’est politiquement rien du tout et il n’est certainement pas d’extrême-droite. Ce n’est qu’un milliardaire mégalo égocentrique qui un jour s’est réveillé avec la lubie de devenir président des USA. Il dit tout et n’importe quoi, à chaque fois qu’il s’exprime on se demande quelle connerie il va dire. Trump aurait pu être l’homme providentiel du XXIème siècle ? Ne me faites pas rire, Trump n’a aucune vision politique, ne comprend rien à la géopolitique et par-dessus tout, IL N’EST PAS RACIALISTE !!! Pour lui, la politique n’est qu’un passe-temps servant uniquement à flatter son égo. C’est le degré zéro de la pensée politique, un ignare; mais cela n’est pas grave, d’autres pensent à sa place pour lemeilleur et pour le pire. Trump ne se couche devant personne; pour se coucher, encore faut-il avoir des convictions politiques, et Trump n’en a aucune.
          « 12 millions d’étrangers quittent la France chaque année en 2 mois ». Arrêtez de dire n’importe quoi en donnant des chiffres hallucinants, sans en indiquer les souces par dessus le marché. Avez-vous vraiment conscience de la réalité des ordres de grandeur que vous mentionnez ? Selon les estimations de l’Insee datant de 2013, des estimations sans aucun doute inférieures à la réalité, le flux migratoire ANNUEL était le suivant: entrées: 332.000 sorties: 299.000 On est bien loin de l’exode francophone avec vos 12 millions d’étrangers en à peine deux mois.
          https://www.insee.fr/fr/statistiques/1521331
          Bref, arrêtez de troller…

        3. Cela a toujours été 1 seul homme qui a changé les choses en France: de Clovis, à Charlemagne

          Et après on parle de mes croyances d’un autre âge. Désolé, je ne peux pas laisser passer ça 😀

          Les italiens viennent de mettre l’extrême droite au pouvoir, par les urnes

          Ah oui, l’extrême droite qui fait élire le premier sénateur nègre d’Italie (Toni Iwobi). C’est la même chose que le FN, une opposition contrôlée. Et puis ils ne sont pas encore au pouvoir, surtout avec la démission de Giuseppe Conte.

          Donc, il en arrivera 1 en France au 21ème siècle , et par les urnes.

          Les mêmes urnes qui sont modifiées par le système et qui sont remplies de votes inutiles par les moutons. Oui, croire en la démocratie est une absurdité terrible.

          TRUMP aurait pu l’être car il est vraiment d’extrême droite, mais il est tenu par le fric et par son empire

          Par les youtres, oui.

          Avec un homme de taille au pouvoir, et une répression adapté

          Répression = force = violence. Mais pour vous nous ne devons pas être violents ! Comment faire dans ce cas ????

    2. Non les propos ne sont pas déformés comme vous le prétendez, et c’est bien l’idée que l’islam serait compatible en France ce qui est faux. . L’islam et le judaisme sont incompatibles avec les moeurs françaises. C’est notamment la raison pour laquelle de 1830 à 1962, les musulmans n’ont pas été naturalisés et ne pouvaient être naturalisés français, car l’islam impose des moeurs et actes contraires à notre code civil et pénal , qui sont, avant d’être islamiques, des lois juives : polygamie, circoncision, excision, castration, infériorité et enfermement des femmes, inégalité des droits, punitions collectives et intergénérationelles etc….
      l’islam est compatible avec israel et en israel qui a les mêmes lois civiles
      L’islam n’a pas changé depuis 1830, et le code civil et pénal français non plus.
      C’est tellement élémentaire qu’on se demande comment des natios peuvent ignorer ça: vous êtes lobotomisés et aveuglés.

      1. Arrêtes ton baratin stp !
        « Non les propos ne sont pas déformés comme vous le prétendez, et c’est bien l’idée que l’islam serait compatible en France ce qui est faux. »
        Le propos de Procope : « Sans l’immigration de masse que nous subissons l’islam ne poserait pas de difficultés particulières chez nous. » signifie littéralement que si les bougnoules n’étaient pas présent en masse, l’islam ne saurait poser de difficultés particulières en France. Et il a raison !
        C’est absolument sans rapport avec une prétendue « compatibilité de l’islam avec la France ».
        Tu as inventé et maintenant tu fuis en avant !
        Tu ne trouveras personne, ici ou sur l’ancien site, qui soutient que l’islam serait compatible avec la France, et encore moins avec un contributeur choisi par Blanche.

        1. Dans le sens où vous le donnez, il aurait fallu écrire « sans immigration massive, il n’y aurait pas d’islam en France et donc pas les problèmes qu’il y provoque » . De plus, l’imposition de l’islam en europe, et des meours islamiques a été négociée contre pétrole en 1974 ; Voir traité de l’OCI ou OSI..
          L’islam, même pratiqué en cachette et dans les caves par une infime minorité , posera toujours et par définition un problème sur le sol français et est ses pratiques sont illégales au regard du droit français.
          C’est surtout que s’il n’y avait pas eu de loi pleven de 1972, le procès des caricatures n’aurait pas pu avoir lieu et la plainte aurait été rejetée par le procureur. , et il n’y aurait pas pu avoir cet accord pétrole vs islam.

          1. Il n’y a pas de sens « que je donne » qui tienne. C’est le sens de ce qui est écrit tel qu’il est écrit. C’est toi qui donne un sens particulier à ce que tu as lu. On est désormais 3 à te le dire !
            « islam vs pétrole » en plus d’être ici hors de propos est en plus réducteur, il s’agissait et s’agit toujours de maintenir le dollar, par le biais du pétrole, contre islamisation par immigration massive.

        2. Tu ne trouveras personne, ici ou sur l’ancien site, qui soutient que l’islam serait compatible avec la France, et encore moins avec un contributeur choisi par Blanche.

          Je confirme…

  9. Il y a des arguments recevables de part et d’autre de ce débat, mais la présentation laisse à désirer.
    Au lieu de formules du style :
    – « Il y a une masse d’âneries colossales dans cet article »
    – « Concernant la masse de conneries, vous n’êtes pas en reste »
    Je préconise de présenter les choses ainsi :
    Cet article (ou ce commentaire) affirme que [bla bla bla…],
    et dans un sens, je comprends ce point de vue,
    mais d’un autre côté, [bla bla bla…].
    En fait, à chaque fois qu’on présente une idée ou un point de vue, c’est clair qu’on ne dit pas tout ce qu’il y a à dire sur le sujet. On simplifie et on force le trait de façon à se faire comprendre en peu de mots. On privilégie un point de vue au détriment des autres. Si ensuite, on se retrouve devant un tribunal de juifs, ils vont nous dire : Vous avez présenté tel point de vue, ça prouve que vous refusez le point de vue d’en face, et donc, ça vous fera 2000 euros d’amende.
    Mais en fait, deux personnes qui se contredisent peuvent avoir raison l’une et l’autre. On pourrait commencer chaque phrase en disant: « Dans un sens, et jusqu’à un certain point, on pourrait dire que… », mais ça deviendrait vite fastidieux. On a tendance à s’exprimer de façon plus directe, avec parfois un ton péremptoire. Il faudrait quand même faire un effort pour rester poli(-es) !

  10. Je ne sais pas où mettre ce commentaire, mais si vous avez regardé les infos ces deux derniers jours, vous aurez vu qu’ils nous bassinent sans cesse avec le « migrant » noir qui a sauvé un enfant de quatre ans en escaladant quatre étages d’un immeuble.
    Ce matin à la radio, Jean Jaques Bourdin avait du mal à cacher sa jubilation.
    Tandis qu’ils, avec ou sans ((())) insistent là essus
    Alors soit la Race Blanche est fichue, soit ce matraquage va faire avancer les choses par le fait à la fois de trahir par leur trop-plein d’enthousiasme ceux qui veulent la disparition des Blancs, et nous pousser, défenseurs de la Race Blanche, à parler et à nous regrouper.
    Je ressent maintenant comme une attaque personelle en tant que Blanc la façon dont est médiatisé cet évènement pendant qu’on stigmatise les ceux qui veulent se défendre d’agressions envers eux-même ou ldes cambriolage, pourvus qu’ils soient Blanc

    1. C’est comme si on me disait: »de toutes façons, ta pas les couilles de défendre l’avenir de ta Race, et donc l’existence future des femmes Blanches.

    2. Oui j’ai lu ça dans la journée, bref je ferai un petit article pour montrer cette connerie. Je pense que cette nouvelle action de propagande va jouer contre nous, il va être dur de trouver des gens lambda qui voudront cracher sur ce « héros des temps modernes ! ».

      1. @Nico White
        Le nègre n’a pas vraiment sauvé l’enfant car on peut voir sur la vidéo ci-dessous, à partir de 0:40, que l’enfant est empoigné par l’homme situé sur le balcon à droite, avant même qu’il se hisse à l’intérieur du balcon en question et ne saisisse à son tour l’enfant.
        https://www.youtube.com/watch?v=WISmbOw_bMk
        Mais ce détail ne change en rien la prouesse sportive du nègre grimpeur qui fait tant le bonheur des médias et des partisans d’une société multiraciale et multiculturelle. Je ne pense pas que cet événement va plus abrutir les Blancs qu’ils ne le sont déjà concernant la question raciale, donc identitaire, et il n’est pas véritablement un frein à un possible éveil racial, même si pour le cas de la France je demeure très pessimiste. En tout cas, les nègres possèdent désormais une bonne combine pour se faire naturaliser rapidement et sans contrainte, ils leurs suffit d’intervenir lors de situations dangereuses (simulées ou non) impliquant notamment des enfants, en n’oubliant pas d’avoir un ou plusieurs complices qui prenne le soin de filmer la scène et de la publier sur les réseaux sociaux pour faire le « buzz » et ainsi attirer l’attention des personnes influentes.
        De toute manière, les événements de ce genre n’ont véritablement d’impact que sur les individus auprès desquels il n’y a aucun espoir de provoquer un éveil racial, sans oublier tous ceux qui se moquent des changements de société, quels qu’ils soient, et par conséquent non que faire de toute propagande, multicuturaliste ou non. Ceux qui doivent s’éveiller racialement s’éveilleront quoi qu’il arrive, quels que soient les discours et les idéologies de la classe dirigeante, c’est atavique. Tout ce que nous pouvons faire, c’est de favoriser au mieux cet éveil racial en présentant au public Blanc un autre discours idéologique, en lui proposant une autre vision anthropologique cohérente, en phase avec les difficultés présentes et à venir. Ceux qui doivent comprendre le message comprendront. Des réseaux racialistes officieux pérennes, sans frontière géographique, doivent être mis en place dans tous les secteurs stratégiques de notre société. Évidemment, cela implique d’avoir une doctrine raciale claire et cohérente, partagée par l’ensemble des individus se disant racialistes (on en est loin).

    3. Sur la vidéo, quand on voit le clandestin africain grimper sur la façade de l’immeuble, ça va surtout inciter les gens à s’équiper de fenêtres plus solides.

      1. Oui !
        Mais je pense que si le nègre est régularisé Français : on va se retrouver avec une nuée d’allogènes sur nos balcons. Préparez les casseroles d’huile et les pierres.

        1. Moi, le négro qui rentre chez moi, il servira d’engrais…
          Le gniard n’a effectivement pas été sauvé par bamboula mais par le voisin blanc qui l’avait déjà saisi par le bras quand il avait lâché prise.
          Il n’avait plus qu’à tirer un peu bricoleur et le héros vous c’était lui. Mais ce con a choisi de passer vous le relais au nègre, peut-être à la demande de sa femme, du style « oh, il a été vérifiée si courageux, laisse le prendre l’enfant ! » Je suis bien prêt à le parier.
          Et voilà cet enculé de Macron qui lui donne notre nationalité et le fait recruter dans les sapeurs-pompiers ! Putain, quand on connait la sélection pour y entrer !
          Je rigolerais si on apprenait que le héros du jour est un spécialiste du vol par escalade !

          1. Il faut rayer les mots « vous, vérifiée, etc » ajoutés par l’aide à la frappe de mon iPhone de merde…
            Bon,c’est pas un Apple mais une saloperie made in China…

  11. Je réponds à White Feeling, qui défend l’idée que les gens sont d’accord pour se faire remplacer par des Noirs et des Arabes.
    Comme dit Brenshann, si nous ne sommes que quelques milliers de Blancs à vouloir sauvegarder notre race, ça va être dur…
    Mais il suffit de voir les sondages pour confirmer que la majorité est contre l’immigration. Et pourtant, les sondages sont faits par nos ennemis. On ne demande jamais : Êtes-vous pour ou contre le remplacement racial ? La question serait plutôt : Voulez-vous stabiliser l’immigration, l’augmenter, la réduire ? Les idiots qui n’osent pas défendre l’idée d’une expulsion générale répondent qu’il faut viser la stabilisation. Mais en stabilisant les flux, c’est clair qu’on ne va pas stabiliser le stock de Noirs et d’Arabes.
    Aux élections, du fait de la propagande des médias, on voit que pas mal d’électeurs opposés à l’immigration votent quand même pour des partis immigrationnistes. Marine Le Pen a obtenu un tiers des voix, mais elle aurait dû en obtenir la majorité. C’est dû aussi au fait que les partis immigrationnistes, comme celui de Macron, ne disent jamais qu’ils comptent poursuivre la politique du Grand Remplacement.
    Comment fonctionne la propagande anti-Front-National ? On a une trentaine de chaînes de télé et un tas de journaux qui disent tous la même chose et affichent le même mépris envers Marine Le Pen et le Front National. Le public ne sait pas que tous ces médias sont sous contrôle juif. Le but est de créer l’impression que tous les gens normaux méprisent le Front National, et que personne ne veut voter pour eux, à part quelques pauvres misérables. Les médias font ainsi appel à l’instinct conformiste des électeurs, en faisant comme si le discours uniforme des médias était représentatif de l’opinion populaire.
    Et donc, les nationalistes devraient faire le contraire et dire au peuple la vérité : le point de vue anti-remplaciste est largement majoritaire chez les non-juifs. Quand un nationaliste comme White Feeling part en croisade pour faire passer l’idée que la majorité est favorable au Grand Remplacement, ça revient à jouer contre son camp.
    Pour connaître l’opinion du peuple, il suffit de demander à ses voisins s’ils sont pour le remplacement racial. Mais ce n’est même pas la peine. Il y a quelque chose d’absurde à prétendre que les Blancs pourraient avoir envie de se faire remplacer. D’ailleurs, tout le monde trouve injuste que les Tibétains sous occupation chinoise soient en train de se faire génocider par remplacement. Les Européens pensent-ils qu’ils n’ont pas autant le droit d’exister que les Tibétains ? Ça m’étonnerait.
    Le remplacement de population est l’aspect le plus important du Grand Remplacement, mais il y a plein d’autres terrains d’attaque contre la société européenne. Comme par exemple, la propagande homosexuelle, féministe, shoahtique, ou encore, la promotion par le gouvernement de l’art contemporain, avec ses oeuvres bidon.
    Si on croit que le Grand Remplacement est dû au manque de conscience raciale de la part des Blancs, alors :
    – Faut-il en déduire que l’art contemporain et l’architecture moderne sont dus à un affaiblissement général de notre conscience esthétique ?
    – Le thème de plus en plus envahissant de l’homosexualité dans les médias est-il dû à un affaiblissement de notre identité sexuelle ?
    – Le fait que les écoles actuelles, au lieu d’apprendre à lire, écrire et calculer, font surtout des cours de shoah et d’antiracisme, serait-il dû à un affaiblissement de nos idéaux éducatifs ?
    – etc.
    Je crois plutôt que les gens normaux n’ont que faire de la propagande judéo-homosexuelle, de l’art judéo-contemporain, et des judéo-méthodes d’enseignement. Tout ça leur est imposé par le judéo-gouvernement et les judéo-médias, contre notre accord, exactement comme la judéo-politique d’immigration. Le peuple ne réalise pas qu’on vit sous une judéo-dictature.

    1. Je suis de l’avis de White Feeling, les Blancs n’ont pour l’écrasante majorité d’entre eux aucune conscience raciale, je ne sais pas où vous trouvez vos Blancs racistes, ou même seulement racialistes…
      Je le constate bien dans mon boulot parmi mes collègues. La plupart sont même prêts à crever la panse des « sales fachos » comme nous, les gauchistes les tout premiers (et pas seulement les cocos du syndicat, loin de là), pour faire de la place à leurs amis moricauds (« victimes du capitalisme blanc » selon les gauchistes précités) qui nous envahissent.
      Ceci alors que je travaille dans une profession en première ligne pour constater le remplacement de population. En 26 ans, j’ai vu changer la population de la ville où je travaille, donc mes collègues blancs (25 à 30% d’allogènes dans la boîte à ce jour) aussi.
      Quant aux relations avec la clientèle, lorsqu’il m’arrive de me faire traiter de raciste en cas de souci avec un envahisseur (alors que j’ai pour moi le règlement que je ne fais qu’appliquer pareil pour tout le monde), ce n’est même pas par des allogènes mais par des conards de frouzes qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas. Ils sont prêts à tout pour prouver au monde entier qu’ils ne sont pas racistes, y compris témoigner contre nous au tribunal (ce que ne font pas les allogènes contre d’autres allogènes), je ne me faites aucune illusion là-dessus.
      Dans la ville où je bosse, les couples mixtes sont de plus en plus nombreux, et tout le monde s’extasie devant les bâtards qu’ils pondent (« quel beau petit métis ! »). Même à la campagne où j’habite, je commence à en voir…
      Parlons de la « white flight ».
      Quand les Blancs fuient les quartiers où ils deviennent minoritaires, jamais ils n’avouent que c’est pour des raisons raciales, ils invoquent toujours des raisons « sociales » auxquelles ils finissent par croire eux-mêmes. Et que se passe-t-il ensuite ? Ils reprennent une vie « normale » et ne corrigent même pas le lavage de cerveau de leurs enfants par l’enseignement parce qu’ils se font caca tout liquide sur eux à la seule pensée d’être soupçonnés de racisme (et ne parlons pas de l’antisémitisme).
      Quant à ceux qui y restent, ils deviennent vite des bons petits boucaques mentaux, peut-être même pires que les colons allogènes, dans leur désir de s’intégrer à leurs modèles…
      Je pourrais aussi parler des petits bourges du centre ville qui font wesh wesh avec les boucaques qui leur piquent leurs bonnes femmes… ou les abrutis de supporters de foot en extase davant leurs équipes africaines… mais passons.
      Les frouzes qui fuient les quartiers / villes / etc trop envahis n’ont pour la plupart jamais eu l’idée d’endiguer le flot de l’invasion en votant FN (bien qu’il soit désormais bien trop tard pour une solution politique). Ceci juste parce que le peuple est con jusqu’à l’auto-destruction, c’est aussi simple que cela. Si les frouzes avaient une conscience raciale, ils ne se laisseraient pas intimider ou influencer par la propagande du (((système))). Il y a longtemps qu’il aurait voté FN en masse.
      S’ils ne chechent pas à se renseigner par eux-mêmes (à l’époque de l’internet, ils n’ont aucune excuse) et se font avoir, c’est justement parce qu’ils sont cons comme des bites, cons à en crever. Alors que le pays est submergé par toute l’Afrique qui débarque chez nous, ils continuent de voter pour des politicards « qui ne disent jamais qu’ils vont poursuivre la politique de Grand Remplacement ». S’ils votent pour de tels partis, c’est justement qu’ils n’ont aucune conscience raciale. Ils ne sont ni d’accord pour se faire remplacer, ni pas d’accord, tout simplement, ils s’en foutent complètement, c’est un sujet sans importance pour eux.
      Il n’y a pas besoin de réaliser qu’on « vit sous une judéo-dictature » pour avoir une conscience raciale. Comme le dit White Feeling, les frouzes n’ont jamais vraiment eu de conscience raciale. 16 siècles (et non 20) de catholicisme débile combiné à 2 de démocratie socio-libérale en ont eu raison.
      Je vais même plus loin que lui : les frouzes AIMENT les moricauds, ils les aiment plus que leurs frères de race.
      « La France hait d’instinct tout ce qui l’empêche de se livrer aux nègres. Elle les désire, elle les veut. Grand bien lui fasse ! qu’elle se donne ! par le Juif et le métis toute son histoire n’est au fond qu’une course vers Haïti. Quel ignoble chemin parcouru des Celtes à Zazou ! de Vercingétorix à Gunga Diouf. Tout y est ! Tout est là ! Le reste n’est que farce et discours. la France brûle de finir nègre, je la trouve fort à point, pourrie, croulante de métis. L’on me fait bien rigoler lorsque l’on m’annonce 5 ou 800 000 juifs en France ! La bonne plaisanterie ! Rien que Saint Louis, le bien nommé, en fît baptiser 800 000 d’un seul coup dans la Narbonnaise ! Pensez s’ils ont fait des petits ! Encore 50 ans, plus un seul français qui ne soit métis de quelque chose en « ide », araboïde, arménoïde, bicoïde, polonoïde… Et « français » bien entendu cent mille fois plus que vous et moi. »
      L. F. Céline, lettre à Henri Poulain, 1942.

      1. Quels sont vos objectifs, exactement ? Vous devriez fonder un club avec White Feeling, pour la dénonciation du Gaulois de base et l’exonération du lobby juif.

        1. Ai-je parlé d’objectifs ?
          Je n’ai fait que constater des faits contre lesquels vous n’avez apparemment aucun autre argument que l’attaque ad hominem.
          Et encore faudrait-il que le « Gaulois de base » se sente vraiment gaulois… si c’était le cas, je n’aurais pas à le dénoncer !
          Dénoncer la connerie des frouzes n’est pas exonérer les juifs. Ma conscience raciale m’a toujours fait rejeter ce qu’on appelait au début l’immigration (qui est devenue par la suite une véritable invasion qui continue de croître à une vitesse exponentielle). Ceci bien avant de connaître le rôle des juifs. C’est pourquoi j’ai écrit « Il n’y a pas besoin de réaliser qu’on vit sous une judéo-dictature pour avoir une conscience raciale. »
          Les Japonais par exemple ont une conscience raciale, et pour autant que je sache, les juifs n’ont guère prise sur eux.
          Tout mettre sur le compte des juifs est trop facile, je pense qu’au bout d’un moment, les arnaqués sont aussi responsables de leur sort que les arnaqueurs. D’autant que je le répète, à l’heure de l’internet on n’a aucune excuse, mais les frouzes NE VEULENT PAS savoir.
          Si des gens comme nous réalisent ce qui se passe et d’autres non, quelle est donc la différence entre les deux sinon la connerie des seconds ?
          J’aurais aussi pu parler de l’art moderne, j’aborde le sujet assez souvent avec le tout venant (on peut encore s’exprimer sur l’art sans craindre d’être dénoncé à la justice par les frouzes – que vous appelez « Gaulois de base »), et encore une fois, l’écrasante majorité pense que c’est un art véritable et authentique.
          En plus d’être cons, les frouzes ont des goûts de chiottes. Des dégénérés. La pente à remonter va être longue et abrupte !

      2. Si tu en es réellement persuadé, il ne te reste que le suicide comme solution. Au moins, tu ne décourageras pas ceux qui ont choisi de se battre…

        1. Désolé d’avoir donné cette impression mais lorsqu’on va au charbon, il faut y aller sans illusions.
          Non, je ne me suiciderai pas, car comme disait Coluche : « je n’ai rien contre moi-même ». En tant que païen, je ne quitterai pas mon pays, je boirai la coupe jusqu’à la lie et je ne me résignerai pas.
          J’en ai par contre contre les frouzes, qui par leurs votes suicidaires depuis des décennies, nous ont mis dans la merde noire où nous nous trouvons aujourd’hui, eux par contre, les « suicider » ne me poserait aucun remord. Mais pas besoin, les moricauds s’en chargent.
          Tu veux répondre quoi, ou en penser quoi, à un abruti qui vient de perdre un des siens dans un attentat et dont la préoccupation principale et immédiate est « pourvu que ça ne profite pas à l’extrême-droite » ? Extrême-droite qui n’existe plus depuis 1945 ! Il n’y a même plus de droite !
          Que ces cons continuent de bouffer leur merde, je ne les plains pas. Je déplore juste qu’ils nous obligent aussi à la bouffer.

          1. Je te comprends fort bien, mon cher autescousios. Je suis, moi aussi, écoeuré par la connerie de l’apparente majorité des gens. Mais je ne suis pas sur qu’entre ce qu’ils pensent réellement et les idées qu’ils affichent, il n’y ait pas une grande différence.
            Nombre de gens ne tiennent en public que des propos politiquement corrects alors que leurs idées sont à l’opposé. Je suis bien placé pour le savoir !
            Alors ne désespère pas mon ami ; nous sommes peut-être plus nombreux qu’il ne semble.
            La race blanche vaincra !

            1. « La race blanche vaincra ! »
              Je l’espère bien, même si on est mal barrés, c’est la pire crise que notre race ait affronté.
              Sinon nous n’aurons pas d’autre choix que nous réincarner en boucaques, quelle régression ! Rien que d’y penser, ça me fout la gerbe.
              Faites des enfants, les Blancs !

    2. @Cestpasmoi
      Bon, visiblement vous n’avez rien compris au contenu de mes commentaires, ou alors c’est moi qui manque de clarté dans l’exposée de mes vues. Je réponds à l’essentiel.
      « Je réponds à White Feeling, qui défend l’idée que les gens sont d’accord pour se faire remplacer par des Noirs et des Arabes. »… »Quand un nationaliste comme White Feeling part en croisade pour faire passer l’idée que la majorité est favorable au Grand Remplacement, ça revient à jouer contre son camp. »
      N’importe quoi. D’abord, je ne défends pas une idée, je ne constate que des faits. Je ne dis pas que les Blancs acceptent en toute connaissance de cause de se faire racialement remplacer, je dis seulement que la grande majorité d’entre-eux se moquent de cet aspect-là de l’immigration, tout simplement parce-qu’ils n’ont pas de conscience raciale; et du fait de l’absence de cette dernière, ils ne peuvent prendre en considération le facteur racial de notre société et de notre civilisation, bref de notre identité.
      « Comme dit Brenshann, si nous ne sommes que quelques milliers de Blancs à vouloir sauvegarder notre race, ça va être dur… »
      Effectivement, en l’état actuel des choses, maintenir notre présence raciale en France va être dûr. Montrez-moi les forces politiques racialistes françaises, organisées et ayant une influence certaine sur la population blanche. Moi, je n’en vois aucune. Et s’il y en avait eu véritablement une par le passé, nous n’en serions pas là actuellement dans ce pays. C’est l’évidence même.
      « Mais il suffit de voir les sondages pour confirmer que la majorité est contre l’immigration. Et pourtant, les sondages sont faits par nos ennemis. On ne demande jamais : Êtes-vous pour ou contre le remplacement racial ? La question serait plutôt : Voulez-vous stabiliser l’immigration, l’augmenter, la réduire ? Les idiots qui n’osent pas défendre l’idée d’une expulsion générale répondent qu’il faut viser la stabilisation. Mais en stabilisant les flux, c’est clair qu’on ne va pas stabiliser le stock de Noirs et d’Arabes. »
      Certes, les sondages démontrent qu’une courte majorité de la population est contre l’immigration TELLE QU’ELLE EST ORGANISÉE. De plus, parmi les personnes ayant répondues ainsi aux sondages de ce type, il y certainement dans le lot quelques non-Blancs. Il est clair que les sondeurs choississent les mots et orientent leurs questions, ils ne vont certainement pas interroger les individus sur le remplacement racial de la France, un remplacement qui n’existe pas officiellement; d’autant plus que les statistiques raciales sont interdites. Par conséquent, croire que les résultats de ces sondages sont des indicateurs fiables permettant d’affirmer que les Blancs sont hostiles à toute immigration et au remplacement racial dont ils font l’objet, est un non-sens.
      « Aux élections, du fait de la propagande des médias, on voit que pas mal d’électeurs opposés à l’immigration votent quand même pour des partis immigrationnistes. Marine Le Pen a obtenu un tiers des voix, mais elle aurait dû en obtenir la majorité. C’est dû aussi au fait que les partis immigrationnistes, comme celui de Macron, ne disent jamais qu’ils comptent poursuivre la politique du Grand Remplacement. »
      Le FN et Marine Le Pen anti-immigrationnistes ? Je ne l’avais pas remarqué. Si les soi-disant électeurs opposés à l’immigration n’ont pas voté pour le FN et son pseudo-programme, c’est tout simplement parce-qu’ils ne sont pas si anti-immigrationnistes que vous le croyez, et qu’en réalité, ils se moquent de toutes considérations raciales dans leurs choix électoraux.
      « Comment fonctionne la propagande anti-Front-National ? On a une trentaine de chaînes de télé et un tas de journaux qui disent tous la même chose et affichent le même mépris envers Marine Le Pen et le Front National. Le public ne sait pas que tous ces médias sont sous contrôle juif. Le but est de créer l’impression que tous les gens normaux méprisent le Front National, et que personne ne veut voter pour eux, à part quelques pauvres misérables. Les médias font ainsi appel à l’instinct conformiste des électeurs, en faisant comme si le discours uniforme des médias était représentatif de l’opinion populaire. »
      Visiblement, vous avez une passion pour le FN et Marine. La propagande anti-FN des médias ? Soyons sérieux. Le FN a bénéficié d’un relais médiatique très convenable, et il continue d’en être ainsi. Bien que le FN soit critiqué sévèrement par les médias (cela fait partie du jeu politique), il n’est pas pour autant ostracisé par eux. Comme vous le faites parfaitement remarquer, les juifs tiennent l’appareil médiatique. Cela devrait vous faire réfléchir et vous demander: « Pourquoi les juifs relayent-ils autant la parole du FN auprès du grand public, si ce parti est véritablement leur ennemi ? » Vous êtes enclin à voir des juifs dans les médias, vous devriez regarder d’un peu plus près le FN et les accointances de Marine Le Pen… De plus, si les électeurs étaient si conformistes que cela, nous n’aurions pas eu des records d’abstentions aux dernières élections.
      « Pour connaître l’opinion du peuple, il suffit de demander à ses voisins s’ils sont pour le remplacement racial. Mais ce n’est même pas la peine. Il y a quelque chose d’absurde à prétendre que les Blancs pourraient avoir envie de se faire remplacer. »
      Voici une bien curieuse réflexion. Vous préférez accorder un certain crédit aux sondages dont vous reconnaissez les défauts, et dans le même temps vous dites que s’enquérir directement de l’opinion du peuple est inutile. Ce n’est pas très cohérent. Au contraire, pour avoir une réelle appréciation de la situation, il faut écouter les conversations, discuter avec des Blancs lambdas, constater leurs revendications et ce qui les mobilise massivement. On se rend compte alors, que les Blancs dans leur grande majorité ne sont pas hostiles à une société multiraciale et multiculturelle, et qu’ils ne sont en aucun cas pour une réémigration complète des non-Blancs. Rien de plus normal à cela puisqu’ils ne sont pas racialistes et ne pourront pas le devenir sans l’émergence d’une conscience raciale.
      « Il y a quelque chose d’absurde à prétendre que les Blancs pourraient avoir envie de se faire remplacer. »
      Je n’ai jamais dis cela. Pour que les Blancs aient soi-disant envie de se faire remplacer, encore faut-il qu’ils aient parfaitement conscience de se faire remplacer et qu’ils l’acceptent en toute connaissance de cause. Ils se font progressivement remplacer, non pas parce-qu’ils le veulent en toute lucidité, mais parce-qu’ils n’en ont pas clairement connaissance; et ils n’en ont pas clairement connaissance parce-qu’ils sont dépourvus de conscience raciale, une conscience raciale intrinsèquement liée à notre véritable identité. Pour que les Blancs remettent en cause les fondements de leur identité commune et changent radicalement de vue sur la question migratoire, il faudra certainement une situation démographique bien pire que celle que nous avons actuellement, en supposant qu’il y ait un éveil racial un jour dans ce pays…
      « Le remplacement de population est l’aspect le plus important du Grand Remplacement, mais il y a plein d’autres terrains d’attaque contre la société européenne. Comme par exemple, la propagande homosexuelle, féministe, shoahtique, ou encore, la promotion par le gouvernement de l’art contemporain, avec ses oeuvres bidon. »
      Tous les autres aspects évoqués ici sont directement liés à notre identité raciale. Si les Blancs avaient dans leur écrasante majorité une conscience raciale, ils seraient mieux armés psychiquement et il ne fait aucun doute que les propagandes citées n’auraient pas le même impact.
      « Faut-il en déduire que l’art contemporain et l’architecture moderne sont dus à un affaiblissement général de notre conscience esthétique ? »
      Oui, je le pense. Le conditionnement éducatif est aussi déterminant.
      « Le thème de plus en plus envahissant de l’homosexualité dans les médias est-il dû à un affaiblissement de notre identité sexuelle ? »
      Question complexe à laquelle je n’ai pas vraiment réfléchi en profondeur. Je pense que cette propagande a pour but de semer la confusion, surtout auprès des plus jeunes (qui n’ont plus de repères solides pour les guider dans leur existence), de manière à leur faire adopter des comportements mortifères, jugés déviants et inacceptables socialement il y a encore à peine 10 ou 20 ans. Le but de ces propagandes est de normaliser les déviances par l’induction de changements comportementaux auprès des jeunes qui, au fil des générations, se consolideront psychiquement. Si ces jeunes-là ont des enfants un jour, je vous laisse imaginer l’éducation qu’ils vont leur donner; et si ce genre d’individus deviennent majoritaires, je vous laisse imaginer le type de société que cela va engendrer… Heureusement que nous ne sommes pas ataviquement tous égaux devant ce type de conditionnement, face auquel même une éducation convenable n’offre aucune garantie de protection. Je suis toujours effaré de voir la prolifération de coming out homosexuels et surtout bisexuels parmi les jeunes.
      « Le fait que les écoles actuelles, au lieu d’apprendre à lire, écrire et calculer, font surtout des cours de shoah et d’antiracisme, serait-il dû à un affaiblissement de nos idéaux éducatifs ? »
      Les idéaux éducatifs ne sont que les reflets de l’idéologie du pouvoir dominant. Concernant la baisse du niveau scolaire des élèves, il y a des facteurs méthodologiques et raciaux qui rentrent en ligne de compte, sans oublier le choix des activités scolaires et celui des contenus enseignés. De toute manière, vous pouvez avoir le meilleur système éducatif du monde, si les élèves sont génétiquement de piètre qualité, vous ne ferez pas de miracles éducatifs. Avoir un enseignement et des professeurs de qualité sont une chose, avoir des élèves en possession des outils cognitifs leur permettant de comprendre ce qu’on leur enseigne en est une autre.
      Quoi qu’il en soit, sans un éveil racial massif des Blancs, aucune réponse satisfaisante ne pourra être apportée à toutes ces interrogations.

      1. Comme je disais plus haut : « Si les gens avaient une plus forte conscience raciale, c’est vrai qu’il serait plus facile de faire sauter la dictature, mais enfin, le premier problème est quand même la dictature elle-même. »
        Quand je parle de dictature, il s’agit de la dictature remplaciste juive. À part ça, je suis d’accord que c’est toujours positif d’avoir une conscience raciale plus affirmée.
        Vous me répondez : « Le premier problème est la cause permettant à cette dictature de se maintenir, donc de dominer les esprits; cette cause est l’absence de conscience raciale des Blancs. »
        Quand un type se prend une balle de pistolet dans la poitrine, on pourrait déclarer aussi que le problème ne vient pas du tireur, mais de sa victime, qui aurait dû mettre un gilet pare-balle plus épais.
        Mais sans le tireur, il n’y aurait pas de problème. Et sans les juifs, il n’y aurait pas non plus de remplacement de population dans les pays blancs.
        Ma solution à moi serait de neutraliser le tireur et le lobby juif. Votre solution à vous serait de mettre un meilleur gilet pare-balle, et de renforcer la conscience raciale du peuple. Au fait, ce sont également les juifs qui utilisent les médias pour miner notre conscience raciale.
        D’après vous, les Blancs n’ont pas de conscience raciale innée et instinctive, mais vous espérez sans doute leur insuffler une conscience raciale de type intellectuel, par la méthode de l’activisme politique.
        Quand on n’est pas au courant du problème juif (ou bien, quand on ne réalise pas qu’on vit sous une dictature soft), alors on ne voit pas d’autre méthode que d’essayer de faire changer d’avis au peuple. Mais en fait, le système est verrouillé par en haut. Le gouvernement n’obéit pas au peuple, il le censure, l’intimide, et l’arrose de propagande.
        Ce n’est pas évident d’aller expliquer aux gens pourquoi ils devraient se soucier de l’avenir collectif de leur race. C’est comme s’il fallait leur expliquer pourquoi le bien est préférable au mal, ou pourquoi il ne faut pas se suicider. Il ne devrait pas y avoir besoin de justifications. Surtout que le gros de la population ne ressent aucun désir de remplacement.
        Sur internet, pas mal d’anti-immigrationnistes continuent à accuser tantôt les gauchistes, tantôt les capitalistes qui veulent faire baisser le coût de la main d’oeuvre. À mon avis, notre priorité devrait être d’expliquer qu’en réalité, le but du gouvernement est de génocider les Blancs. C’est un simple problème d’hostilité raciale qui vient du lobby juif. Expliquer ça est bien plus rapide et efficace que d’essayer de renforcer la conscience raciale de la population dans son ensemble.
        De toute façon, on n’a pas accès à la population générale, car on ne tient pas les médias. Faire du porte-à-porte serait une perte de temps. On peut seulement s’adresser aux gens qui consultent des sites internet anti-immigration, et ceux-là sont déjà très fortement opposés au Grand Remplacement. À la rigueur, pour les encourager, on peut citer les statistiques de crimes interraciaux, évoquer la rapidité du remplacement racial et le lien étroit qui existe entre le QI d’un pays, le développement économique et la production de livres.
        Par contre, il est inutile de discuter avec les gauchistes pour plusieurs raisons. D’abord, ils ne représentent qu’une petite minorité de la population et ils ne sont pas au pouvoir. Mais surtout, leurs opinions ne s’appuient pas sur leur réflexion personnelle, ni sur des arguments logiques : ils se contentent de s’aligner sur ce que disent les autorités. Ce sont des conformistes. La seule façon de les atteindre est de prendre le pouvoir et de modifier les programmes télé et le discours de l’administration.
        À la tête des mouvements gauchistes, on trouve pas mal d’activistes juifs dont les motivations sont plus juives que gauchistes. On ne les fera pas changer d’avis non plus. Et on ne fera pas changer d’avis au gouvernement et aux médias en leur présentant nos arguments.
        On perdrait aussi son temps à démarcher les gens normaux pour les convaincre de ne pas se laisser remplacer. C’est ce que j’ai essayé d’expliquer en prenant l’exemple de l’art contemporain et de la destruction de l’école.
        – Est-ce qu’il faut vraiment expliquer aux gens que les sculptures d’art contemporain qu’on nous impose sont terriblement moches ? En fait, c’est fait exprès par le ministère de la culture.
        – Faut-il expliquer aux gens que si l’école renonce à transmettre des connaissances, alors les élèves n’apprendront plus rien ? C’est justement le but de la manoeuvre. C’est un sabotage délibéré de la part du gouvernement. Et pourtant, il y a plein de gens de bonne foi qui perdent leur temps à dénoncer les méthodes modernes d’enseignement, et à tenter de convaincre les gauchistes que les méthodes traditionnelles marchent bien mieux.
        – Faut-il expliquer que l’immigration organisée par le gouvernement a pour effet de nous remplacer par des Noirs et des Arabes ? Là aussi, c’est le but de la manoeuvre.
        Tout le monde croit qu’il y a un problème de gauchisme, ou d’incompétence, ou de capitalisme. C’est parce que les gens ne réalisent pas qu’ils sont gouvernés par des juifs qui sont tout simplement motivés par l’hostilité raciale. Ces derniers nous accusent continuellement d’être motivés par la haine raciale, et ils font condamner en justice ceux qui leur retournent l’accusation. Mais à la base, c’est bien un problème d’agression raciale par les juifs.
        Il est donc urgent d’informer les gens sur la question. Pas la peine de leur expliquer que l’art sert à cultiver le beau, que l’école sert à transmettre des connaissances, et que la conscience raciale sert à préserver notre existence.

        1. Oui, c’est juste.
          Il faut à la fois rappeler la supériorité de notre race et le fait que tout métissage est un avilissement et dénoncer l’action criminelle des juifs. Et le faire de façon massive pour toucher un maximum de gens.
          La chose n’est pas impossible.

          1. Bonjour / Bonsoir,
            En ce qui concerne le métissage, il sera, selon moi, difficile a éradiquer!
            Et pour cause?…Le fantasme!…Car, oui, beaucoup de blancs fantasment sur cette femelle (ce mâle)
            exotique!…et il y a de quoi!!!….Attention!….je suis un pro-blanc qui est pour l’extermination de tous les non-blancs…sans exception!…mais il faut bien reconnaître que franchement, au sein de ces bougnoules et de ces nègres….il y en a plusieurs qu’on aimerait bien baiser!
            Non?….sans déconner?…regardez Rihanna, regardez Rita Ora (j’ignore ce qu’elle fait, je connais juste sa gueule)….et quoi qu’il en soit…et bien ces deux négresses…je leur mettrai bien une dose!
            Alors oui traitez moi de traitre!….Je vous dirait NON!…Juste quelqu’un de réaliste!…
            Vous en déplaise!….
            PS: Lâchez-vous…je ne vous en voudrai pas!
            PPS: Ouvrez les yeux et cessez de faire l’autruche!
            Cordialement!

            1. Moi quand j’ouvre les yeux sur une négresse comme Rihanna le seul truc qui me vient à l’esprit c’est de vomir. Désolé, les machins qui ne ressemblent à rien ce n’est pas mon truc.
              Sans blague, les attirances que l’on pourrait ressentir sont uniquement dues à la propagande perpétuelle que l’on subi quotidiennement en tant qu’adulte ou même dans notre enfance. On nous les présente toujours comme des modèles de beauté et il est parfois difficile de se l’enlever de la tête.
              Je ne doutes pas de tes opinions mon ami, mais dire ce genre de choses : franchement !
              Il ne faut pas non plus toujours penser avec un certain « membre », c’est cette connerie qui pousse de nombreux « patriotes » à prendre une beurette ou une négresse comme concubine et qui participe donc au métissage.
              Ce n’est pas un fantasme naturel, c’est celui qui nous a été suggéré durant des années afin que l’on accepte une partie de l’immigration !

              1. Salut mon ami Nico Withe,
                Je crois que tu as raison…mon conditionnement m’empêche de voir….plus loin!
                Et tu sera celui qui m’aura remis dans le droit chemin….
                Car, en dépit de mes « attirances »….il faut bien reconnaître que ces « négresses »…
                ne sont que des négresses!
                Fort m’en a t-il été de considérer ces « femmes » comme étant t-elles et désormais,
                grâce à toi…j’y vois plus clair!
                Désormais je verrai plus clair…et refuserai de céder à…MA BITE?
                Oui…celle-ci occupe un grand rôle dans mes décisions…
                Mais dorénavant…je vais la calmer à grand coup de trique….cette salope!
                Je te souhaite une excellente continuation….pour notre bien à tous!
                PS: Tu m’a remis dans le droit chemin….ce que tu as fais avec moi….
                tu le fera avec beaucoup d’autres!…
                Continue le combat…MON FRÈRE!
                Cordialement!

                1. Il faut remettre les choses à sa place, nous n’avons pas à fantasmer sur des négresses. Nous avons des femmes Blanches magnifiques, pourquoi vouloir aller ailleurs ?
                  Nos pulsions doivent être contrôlées, pour garder l’esprit clair et les idées solides. Nous ne pouvons pas laisser les idées de (((propagande))) nous guider en les laissant contrôler nos sentiments.
                  Je ne me suis pas attaqué à toi, car je sais que tu est un pro-Blanc convaincu, et je sais aussi que beaucoup de gens pensent avec leur attribut sexuel. Mais c’est cette connerie qui pousse des Blanches à se taper des Nègres. Et c’est inadmissible.
                  Ne t’en fais pas mon frère,
                  Je ne suis pas prêt d’arrêter, cela ne fait que commencer.

        2. L’aliénation – le terme à plusieurs sens – selon cette acception « Situation de quelqu’un qui est dépossédé de ce qui constitue son être essentiel, sa raison d’être, de vivre. » est le plus gros problème des masses blanche en Europe de l’Ouest. Bien sûr, le manque voire l’absence de conscience raciale est aussi le plus gros problème des Blancs, mais cette absence de conscience raciale découle directement de cette aliénation.
          Les causes de cette aliénation sont multiples mais la première de ces causes sont le travail de sape mené par les juifs et les traîtres. Le christianisme participe aussi à cette aliénation ou disons a rendu aptes les esprits à se laisser faire. Bien entendu l’issue de la ww2 a été un tournant crucial dans ce déroulement.
          Le gauchisme et ses déclinaisons sont toutefois un gros problème, même si ceux-ci sont à la base des effets, ils n’en demeurent pas moins une cause car tous les effets deviennent les causes d’autres effets.

          1. « les effets deviennent les causes d’autres effets »
            Ça marche comme des cercles concentriques. Au centre de la gauchosphère, il y a surtout la judéosphère (qui influe sur les orientations idéologiques grâce à son activisme politique, à ses techniques d’infiltration et de noyautage des institutions et mouvements politiques, et grâce à son contrôle des médias).
            Un petit extrait d’Augustin Cochin, à propos des « sociétés de pensée » :

            Ainsi se forme d’elle-même, au sein de la grande société, une autre plus petite, mais plus active et plus unie, qui n’aura pas de peine à diriger la grande à son insu. Elle se compose des plus ardents, des plus assidus, des mieux au fait de la cuisine des votes. Chaque fois que la société s’assemble, ils se sont assemblés le matin, ont vu leurs amis, arrêté leur plan, donné leur mot d’ordre, animé les tièdes, pesé sur les timides. Comme leur entente date de loin, ils tiennent en main toutes les bonnes cartes : ils ont maté le bureau, écarté les indépendants, fixé la date et l’ordre du jour. La discussion est libre, certes, mais le hasard de cette liberté bien réduit et les coups de tête peu à craindre de la part du souverain : LA VOLONTÉ GÉNÉRALE EST LIBRE, COMME LA LOCOMOTIVE SUR SES RAILS.
            Ce système a un nom. C’est celui que nos maçons du dix-huitième siècle appelaient le système des ordres intérieurs ; les politiciens anglais d’aujourd’hui, celui des CERCLES INTÉRIEURS (inner circles). Il repose sur celle loi de la pratique sociale que tout vote officiel est précédé et déterminé par une délibération officieuse, tout groupe social permanent, tout peuple est profane par rapport un groupe « initié » plus restreint, plus uni, plus clairvoyant.
            Telle est l’origine du pouvoir nouveau et de tout un ensemble de méthodes politiques, dont l’inventaire a été fait dans des ouvrages connus : c’est l’« art royal » de nos francs-maçons, la science des manipulations électorales des démocrates américains, méthodes communes en ceci qu’elles agissent sur la matière électorale d’une manière inconsciente, mécanique : de là les noms de machine, de machinisme donnés au système et à ses recettes, de tireurs de ficelles (wire-pullers) aux agents des cercles intérieurs, secrétaires, chefs de correspondance, de comités. C’est grâce à ces méthodes que s’accomplit ce miracle : l’ordre social assuré, sans atteinte aux principes anarchiques ; une orthodoxie fondée sans foi ; une discipline établie sans loyalisme.

            Dans ce texte, Augustin Cochin ne parlait pas des juifs, mais des activistes politiques qui manipulent la vie politique, en particulier sous la Révolution Française.
            Avec les juifs, ce genre de système marche encore mieux, grâce à leur solidarité tribale.

        3. @Cestpasmoi
          Bon, je vais faire court pour ne pas perdre mon temps à me répéter et réexpliquer inutilement les mêmes choses à chacun de mes commentaires.
          « Il est donc urgent d’informer les gens sur la question. »
          Comme si rien n’avait été fait en matière d’information jusqu’à présent… Pour exemple, ce n’est pas les livres et journaux traitant des juifs et de la franc-maçonnerie qui ont mis à terre la 3ème république, ni le nationalisme français non plus, bien au contraire… Vous pouvez faire toute la propagande que vous voulez, faire des vidéos, écrire des livres et des articles sur tous les sujets possibles (franc-maçonnerie, mondialisme, immigration, racialisme, juiverie, etc…), rien ne changera. C’est les changement du vécu quotidien des Blancs qui peuvent, éventuellement, les amener à s’interroger, à s’intéresser et à prendre en compte certains discours qu’on leur présente. Si, malgré notre situation démographique et économique critique, et la facilité d’accès à une information alternative grâce à internet, les Blancs ne réagissent pas racialement et massivement dans ce pays, c’est tout simplement qu’ils ne sont pas encore mûrs pour que ce produise en eux-mêmes une conscience raciale.
          Cette absence de maturité indique également qu’il faudra à ces Blancs une situation bien pire que celle actuellement pour qu’ils s’éveillent racialement. Et encore, concernant le potentiel atavique d’éveil racial des Blancs de ce pays, je ne parirai pas ma chemise au vu de son histoire et de la nature des forces dites anti-systèmes qui y oeuvrent. Cette absence de maturité concerne également les Blancs de nos milieux politiques, quand on voit leurs incohérences doctrinales, leur attachement à une religion abrahamique anti-racialiste, leurs manque de discernement dans leurs choix stratégiques et tactiques, ainsi que leur incapacité à se remettre profondément en question. À tout ceci, il faut prendre aussi en compte la qualité raciale du discours que l’on présente au public, une qualité relative à celle de ceux qui ont élaboré ce discours. Il n’y a rien de politiquement racialiste dans ce pays. Si vous voyez du racialisme chez Civitas, Suavelos, Jeune Nation, PNF, CNRE, Cercles Nationalistes Français, et j’en passe, c’est que votre aveuglement est grand et que vous n’avez rien compris à l’identité de notre race. Mais vous n’êtes pas le seul, vous pouvez toujours vous rassurez intellectuellement en vous disant que vous faites partie de la majorité…
          Si, bien entendu, informer n’est pas inutile en soi, encore faut-il que cette information soit véritablement racialiste et de bonne qualité, mais aussi que les individus auxquels elle s’adresse soient prêts à l’accepter et à la comprendre.

  12. Gentlemen, vos analyses sont passionnantes et fort justes.
    Certes, il n’y a pas d’accord car vous abordez le problème sous des angles différents, mais il n’en demeure pas moins que je viens de lire là des choses fort pertinentes.
    Ceci dit, c’est bien de comprendre le problème, encore faut-il vous faire quelque chose pour lui apporter une solution. Attendre le grand jour comme d’autres attendaient le grand soir, ça ne mène pas loin et même nulle part si on ne s’y prépare pas.
    Personnellement, j’ai entrepris de m’équiper et de m’entraîner depuis pas mal d’années. Et vous ?
    Quant à l’information des masses pour leur ouvrir les yeux, ce n’est certainement pas par des journaux, revues, ou sites internet qui ne touchent que des convaincus ou des gens en recherche de réponses à leurs judicieuses questions, donc qui seront très vite convaincus, qu’on peut y arriver. Nos cons de patriotes ne peuvent être touchés que par des moyens qui ne leur demanderont aucune démarche personnelle.
    N’attendons pas d’eux qu’ils aillent chercher l’information.
    L’information doit arriver jusqu’à eux et d’une façon telle qu’ils soient obligés de l’absorber, qu’elle leur plaise ou non.
    Elle doit leur sauter à la gueule !
    Comme le dit la devise d’un merdia connu : « le poids des mots, le choc des photos ». Il faut des phrases courtes, d’une logique incontestable, qui amènent à se poser les bonnes questions et des images qui en démontrent le bien-fondé de la façon la plus directe et la plus brutale possible. Il ne faut pas hésiter à choquer, voire à traumatiser les gens en leur montrant les trucs les plus horribles qui soient. Il n’y a que ça qu’ils retiennent vraiment.
    J’ai pas mal d’idées là-dessus et un spécialiste de l’image choc comme le camarade AA doit en avoir pas mal aussi. Ça pour la composition des messages. Pour leur diffusion :
    -affichage sur tout le territoire national en des lieux très fréquentés.
    -envoi à des millions d’e-mails ; ce qui suppose de pirater quelques bases de données privées ou publiques.
    Tout ça sans se faire gauler, évidemment. Il suffirait de quelques pros de l’informatique et d’une centaine de mecs répartis sur toute la France pour les collages.

  13. On table sur l’incivilité des non-Blancs, mais les gentils arabes et maintenant noirs ne se contentent pas d’être gentils en général, ils s’intressent de près à nos femmes.
    Je ne peux me promener en ville quelques heures sans voir au moins trois, quatre, voire cinq jeunes Blanches en compagnie d’un jeune noir, « migrant » je suppose, ou arabe, mais de plus en plus souvent avec un noir, ceux-ci n’étant pas les derniers dans l’art de draguer nos femmes, et surpassant apparemment les arabes.
    Et souvent aussi en moyenne une plus agée qui a enfanté…
    Autrement dit, plus il y a de jeunes arabes et noirs, au sein d’une population jeune, plus le nombre de couples mixte s’accroit considérablement et tend à devenir la norme.

    1. @Brenshann
      La mixité raciale au sein des couples n’est pas nouvelle, elle était déjà bien visible au quotidien dans les années 90, selon les villes bien entendu. Il est vrai que ce phénomène s’est fortement aggravé depuis les années 2000 et ne cesse de s’accentuer. Pour ma part, j’habite une ville de province de taille moyenne et je peux affirmer qu’il m’est impossible de faire un pas dans la rue sans croiser des nègres et des maghrébins, dont certains sont accompagnés d’une blanche et d’un ou plusieurs enfants métis en bas âge. Voir des hommes Blancs fricottant avec des négresses, des maghrébines ou des asiatiques est également fréquent. Cela présage rien de bon pour la France à court terme (deux ou trois générations).
      Évidemment, si majoritairement les femmes et les hommes Blancs français avaient une conscience raciale, ce genre de chose ne se produirait pas. Mais si l’on connaît l’histoire de ce pays imbu d’universalisme qui n’a jamais été racialiste, il n’y a rien de surprenant à tout cela. Notre subsistance raciale ne dépendra pas des Blancs de ce pays, même si quelques-uns ont véritablement une conscience raciale et ont parfaitement compris la situation critique dans laquelle nous sommes. C’est pourquoi il faut abandonner les visions nationalistes du passé obsolètes qui ne voyaient pas plus loin que les frontières géographiques. Notre problème est racial, donc mondial; par conséquent, il faut aborder les choses de manière globale car la race n’est pas circonscrite dans un lieu géographique unique. Il faut comprendre que ce n’est pas l’espace géographique délimité par des frontières conventionnelles qui définit le territoire, c’est la race.

    2. C’est le principe de l’invasion passive. Au contraire des racailles, nous avons des gentils nègres et des gentils bougnoules qui s’intègrent et qui souillent de jeunes Blanches.
      Le métissage est aujourd’hui répandu et c’est inadmissible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *