Nouvelle affaire de pédophilie de masse en Grande Bretagne, indignation des médias contre l’extrême droite

C’est un sujet qui date de quelques jours déjà, je n’ai pas eu le temps de m’y pencher plus rapidement mais il faut le faire : c’est un sujet terriblement grave et il mérite que l’on y accorde une attention particulière.

Comme vous le savez déjà, la Grande Bretagne est devenue un terrain de chasse privilégié pour les crouilles pédophiles, les Pakistanais en particulier. Nous avons eu énormément de cas de violeurs pakistanais, des réseaux de gangs de violeurs.

Cela dure depuis plusieurs années et cela ne semble pas s’arrêter, au plus grand malheur des adolescentes Blanches qui subissent les actes terrifiants de ses crouilles maudites. Et quand on souhaite s’opposer à ce fléau, le gouvernement Britannique n’hésite pas à sévir. Les juges vont même pleurer sur le sort des non-Blancs pédophiles et leur accorder une sentence moins lourde !

C’est pour cela qu’il ne suffit plus de se plaindre sur internet, ou mettre un commentaire pour dire que les Pakistanais ne sont pas gentils. Non, ça ne marche pas, personne n’en a rien à faire : la seule solution reste de faire cramer une de ses saloperies pour qu’il serve d’exemple envers ses compatriotes. Nous devons tous nous rendre compte que ré informer les gens ne suffit pas.

Il faut propager la vérité, comme nous nous attelons à le faire sur Blanche Europe, mais il faut agir dans le monde réel. Ceux qui veulent répandre la vérité mais vous invitent à ne pas réagir physiquement ne le font que pour des raisons juridiques ou des raisons d’auto-censure (voire de lâcheté pour les cas les plus grave).

Ne vous méprenez pas, propager la vérité et encourager l’action ne suffit pas. Il faut agir soi -même. Et ne vous cachez pas derrière de faux prétextes, des gants, une cagoule, une cible précise et un alibi en béton : tout homme doté d’un physique pas trop fragile peut le faire. Ne vous sous estimez pas, soyez courageux et nettoyez localement votre terre.

Il ne sert à rien de patienter, l’attente n’est que trop longue. Aujourd’hui des jeunes filles Blanches se font violer, sans que cela ne fasse réellement la Une, les politiques et les médias effleurent la question et balancent vite le sujet à la poubelle. Des victimes de plus de l’enrichissement culturel.

Le Parisien :

Des jeunes filles systématiquement droguées, violées, frappées. C’est un nouveau scandale de pédophilie qui frappe le Royaume-Uni après les révélations du Sunday Mirror. Depuis le début des années 1980, jusqu’à 1000 enfants, parfois âgés de seulement onze ans, auraient été victimes d’agressions sexuelles et de viols à Telford, une ville du comté de Shropshire, en Angleterre.

Et après on nous fait des tonnes de pleurniches pour des femmes qui auraient reçu une insulte, une mauvaise remarque sur leur physique, ou un geste inapproprié. Je ne cautionne pas, je dis juste que dans notre société on se plaint un peu trop alors que les vrais problèmes se font bien plus nombreux.

De toutes façons si la gente masculine Blanche retrouvait un peu des couilles, le harcèlement sexuel ou les viols n’existeraient plus, les femmes Blanches seraient sous protection. D’ailleurs, sans allogènes : quel harcèlement de rue ? Quel viol collectif dans une cave ? Quelle affaire de prostitution forcée en Seine Saint-Denis ?

Pardonnez moi, je me trompe sans doute de cible : l’Homme Blanc est responsable de tous les maux, « putain d’Homme Blanc privilégié !  » Je ne saisis toujours pas comment, d’après la gravité des faits, on n’ait pas plus entendu parler de l’affaire. Un ou deux journaux officiels en parlent, un article, pas de vraies réactions, ça passe dans la catégorie faits divers.

On parle de milliers de jeunes filles Blanches (en incluant les nombreux autres scandales de pédophilie) qui ont eu leur vie brisée à partir de leur plus jeune âge. Les imaginer se faire violenter par un pakistanais crasseux me répugne au plus haut point.

Pour « obtenir la vérité, montrer ce qui n’a pas fonctionné et en tirer les leçons pour l’avenir », selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur, une enquête menée par un organisme indépendant, devra déterminer si les institutions locales ont suffisamment agi pour protéger les enfants.

Tirer des leçons pour l’avenir ? Mais où sont les peines de prison exemplaires ? Les pendaisons immédiates sur la place publique ?? On peut parfois lire sur des sites nationalistes des critiques sur les gens qui seraient trop, dont nous, dans l’optique du « pendons-les-crouilles-les-nègres-et-les-youpins » mais en quoi ce serait mal ? Bien sûr, cette conclusion ne résulte pas d’une réflexion très fine, mais face à ça : que vouloir dire ? Que c’est la faute de la société qui laisse faire, de l’immigration, bien évidemment !

Mais il faut remédier à ce problème, nous devons purger nos terres pour protéger nos enfants.

Je suis conscient que la réflexion est essentielle, d’ailleurs nous sommes là pour guider les gens sur la voie de la réflexion et du sens de la critique, mais il faut aussi réagir violemment : dans la rue. Punir les coupables pour faire des exemples et se venger par le sang. Nous ne pouvons laisser ces actes infâmes continuer, nous ne pouvons tolérer des allogènes sur notre sol avec toutes les conséquences que cela engendre.

Depuis 40 ans, assure le Sunday Mirror, qui nourrit son enquête de nombreux témoignages, jusqu’à 1000 jeunes filles ont été droguées, retenues en otage et offertes à des hommes dans cette ville dont la population est équivalente à celle de Toulon en France. Le mode opératoire est souvent le même et suit ce que les médias anglais appellent la méthode du « grooming ».

Un adulte met la main sur une victime et la conditionne pour qu’elle finisse par se soumettre sexuellement. L’une des victimes, âgée de 14 ans au moment des faits, raconte que son numéro de téléphone avait été vendu à des pédophiles et que « nuit après nuit, (elle) avait été forcée à avoir des rapports sexuels avec de nombreux hommes dans des fast-foods dégoûtants et dans des maisons immondes ».

Les jeunes filles étaient également menacées de représailles si elles parlaient : « On me disait que si je dénonçais quelqu’un, ils diraient à mes petites sœurs et à ma mère que j’étais une prostituée ».

Les menaces ont parfois été mises à exécution. Le Sunday Mirror estime qu’au moins cinq personnes sont décédées en lien avec cette affaire. En 1997, Lucy, 16 ans, sa mère et sa sœur ont été tuées lorsque l’un des agresseurs de Lucy a mis le feu à leur maison. Une autre jeune fille, Becky, 13 ans, est décédée dans un accident de voiture en 2002 après deux ans d’abus sexuels et Vicky, 20 ans, a succombé à une overdose en 2008 après avoir été forcée à prendre de la cocaïne et de l’héroïne dès ses 12 ans.

S’attaquer à des victimes faibles et innocentes, incapables de se défendre. Voilà ce qui nous attaque aujourd’hui, voilà le genre de « chances » que l’on laisse entrer sur nos terres : avec des encouragements et des liasses de billets. Quand nous, nationalistes, affirmons qu’on leur donne tout : c’est la vérité. On leur donne un pays, un logement, de l’argent, nos femmes et nos filles.

Quels genres d’hommes règnent dans nos pays, qui peut rester imperturbable par rapport à ça ?

Nous avons des exemples, nous n’en manquons pas. J’ai souvent lu des gens qui affirmaient attendre d’avoir assez de victimes pour commencer à préparer la riposte. Mais nous avons déjà des milliers d’exemples, où sont ils, nos guerriers, nos valeureux Hommes ? Trop occupés à regarder le foot à la télévision ? Combien d’entre nous peuvent se regarder dans le miroir et se dire : je fais quelque chose d’utile pour ma race. Propagande ou action. Combien ?

Trop peu. Vous faites, nos lecteurs, peut-être partie des hommes valeureux, mais vu le nombre de gens qui me lisent quotidiennement, je me dis que trop peu d’entre nous réagissent. Il faut agir clandestinement, et être le plus efficace possible. Nous ne pouvons pas compter sur des groupes publics.

National-Action-Refugees-Not-Welcome
Prenons exemple sur la National Action : ils se sont levés puis ont été classés comme terroristes, dans leur propre pays, pour avoir défendu publiquement les Blancs

Selon la députée conservatrice de Telford, Lucy Allan, « ces jeunes filles étaient très souvent issues de la classe ouvrière, souffrant de fragilités multiples et c’est pour cela que leurs agresseurs les ciblaient ». Si « en grande majorité, des jeunes filles blanches étaient ciblées », souligne le Sunday Mirror, « des adolescentes issues de des communautés asiatiques ont également été victimes ».

Confirmation, ce sont des Blanches en majorité. Classe ouvrière, sûrement des parents absents, drogués, ou possédant des emplois instables et une vie difficile. Je ne caricature pas et je ne me moque pas, c’est juste le schéma, ce sont des proies faciles pour des crouilles pédophiles.

Plus de 70 hommes, qui appartenaient à des gangs ou agissaient individuellement, seraient impliqués dans cette affaire, souligne l’enquête du Sunday Mirror. Ils seraient en grande partie issus de communautés « asiatiques », selon l’expression utilisée par les médias anglo-saxons. Ces derniers évoquent des cas d’agresseurs dans la communauté d’origine pakistanaise.

Tout de même bizarre que la presse ne parle pas de gangs de violeurs pakistanais mais bien de « la pédophilie en Grande-Bretagne ». Si l’on ne lit pas l’article en entier, impossible de comprendre les faits. Alors que cela devrait être mis dans les premières lignes ! Mais comme nous le savons si bien : « fopastigmatiser ».

L’origine supposée des agresseurs a donné du grain à moudre aux médias proches de l’extrême droite qui dénoncent « une nouvelle traite des blanches » par « l’immigration pakistanaise ».
Sur Twitter, la députée Les Républicains Valérie Boyer a dénoncé des « viols et meurtres commis par des pédophiles indopakistanais sur des Britanniques abandonnées par la justice » et « des crimes passés sous silence au motif qu’elles étaient blanches et pauvres ».

Pour l’heure, aucune information précise sur le profil de tous les agresseurs n’a été délivrée. Selon le Sunday Mirror, les services sociaux auraient eu connaissance de ces abus depuis les années 90 mais n’auraient pas réagi pour ne pas être taxés de racisme.

Comme pour les autres affaires, on ne critique pas et on ne dénonce pas des faits si horribles : pour ne pas être accusé de racisme ! Ce n’est même plus la politique de l’autruche à ce niveau là mais c’est bien de la collaboration avec les races ennemis.

On tolère, en étant au courant de ce qu’il se passe, le fait que des pakis violent de jeunes Blanches. Les gens au courant de cette affaire doivent subir la même sentence que les envahisseurs pointeurs : la corde. Ou alors faire comme la National Action, chasser le pédophile physiquement.

Paedo-Hunt-Occupy-Paedophilia-National-Action

Selon Tom Harding, surintendant de la police de Telford, le nombre de victimes pourrait être exagéré à des fins « sensationnalistes ».

Auprès du ShropshireStar, il a nié avoir refusé d’ouvrir des enquêtes pour éviter que sa police soit qualifiée de raciste. Il a d’ailleurs rappelé qu’en 2013, après une enquête de trois ans menée par la police de Telford et baptisée opération Chalice, un réseau pédophile avait été démantelé et sept hommes condamnés pour des faits de prostitution infantile.

Tellement exagéré que nous n’en avons presque pas entendu parler en France, alors que la Grande Bretagne est un pays voisin qui possède la même population que nous. 7 pédophiles seulement ?

Mais il est clair que nous n’avons pas que 7 pédophiles dans le coup, bien des dizaines. Dans les zones de non-droits britanniques (comme nous en avons aussi en France) la loi du silence doit régner et les allogènes peuvent faire ce que bon leur semble. Surtout profiter des innocentes filles Blanches. Mais les médias préfèrent, plutôt que de relater les faits et vivement condamner les allogènes, nous critiquer pour nos réactions ! Le nouvel Obs parle même du miel de la fachosphère.

L’affaire cochait toutes les cases pour embraser la fachosphère, et ça n’a pas loupé. Un tweet outré de Gilbert Collard, plusieurs billets caricaturaux sur plusieurs sites d’extrême droite, et une tribune dans le FigaroVox l’illustrent : l’affaire du réseau de pédophiles de Telford a horrifié l’opinion publique et réactivé bien des préjugés et des fantasmes, depuis la parution d’une enquête du « Sunday Mirror » la semaine dernière.

Rendons nous compte un peu de la collaboration active des journalistes avec les violeurs. Leur seul problème est que des gens avec des idées saines aient réagi à cette affaire. Des préjugés et des fantasmes, un peu comme parler de Collard qui ferait partie de la fachosphère !

N’oublions pas que c’est un anti-raciste de première qui n’a pas hésité à dénoncer des membres du FN un peu trop à droite. Mais, évidemment, il est du FN alors c’est un raciste. Et après on nous hurle dans les oreilles qu’il ne faut pas faire d’amalgames.

[…]Autre argument avancé par la fachosphère : le scandale a été passé sous silence par les médias traditionnels. C’est faux, rappelle « Libé Désintox », qui a joint la BBC sur ce sujet :

« Il s’agit d’une histoire que nous avons suivie pendant plusieurs années, notamment lorsque que nous avons évoqué les résultats de l’Opération Chalice en 2013 », rappelle la BBC.

L’article, datant de 2013, est toujours en ligne sur le site de la BBC.
Une enquête indépendante a été lancée au Royaume-Uni. Elle a désormais pour but d' »obtenir la vérité, montrer ce qui n’a pas fonctionné et en tirer les leçons pour l’avenir », a déclaré un porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Oh pardonnez nous, un article datant d’il y a 4 ans pour un scandale si gros ! Ce n’est pas du tout passé sous silence, vraiment je présente mes plus plates excuses. Enfin bref, comme toujours si on dénonce des envahisseurs : c’est nous qui ne sommes pas gentils. Pour en tirer les leçons de l’avenir, rien de plus simple : expulsion immédiate des colons allogènes.

National-Action-Hitler-was-right
Avant leur interdiction, la NA était le groupe pro-Blanc le plus prometteur de Grande-Bretagne. Soutien de France !

Comment peut-on écrire de pareilles inepties et arriver à vivre normalement ? Toute cette bande de traîtres livre l’Europe à des pédophiles, des violeurs, des voleurs, des assassins et des terroristes. Des gens qui sont là pour en découdre (invasion active) ou qui vont se métisser et/ou s’intégrer (invasion passive) mais qui feront le rôle d’agents dormant. Impossible, inconcevable ? C’est ce que nous répéterait la gauche et les « patriotes » antiracistes.

Il faut combattre les gens qui auraient ce genre de pensées, on voit ce que donne l’intégration : nous avons de « bons » exemples tous les jours ! Et n’allez pas pleurer en disant « oui mais je connais Ahmed, dans mon quartier, il est très gentil avec tout le monde », on trouve l’arbre sain qui cache la forêt morte. Et même s’il est gentil aujourd’hui, demain quand ses frères arriveront en masse, qui nous dit qu’il ne les aidera pas et participera à notre génocide ?

Nous accueillons notre ennemi au sein même de notre nation et nous voulons même qu’il soit au cœur de notre peuple ? Quel type de personnes sommes nous pour être si naïfs ? Nous devons nous battre, fièrement, avec honneur, contre l’avis de tous (car nous n’aurons pas le peuple avec nous, trop soumis au diktat antiraciste). Si nous ne nous levons pas, personne ne le fera pour nous. Il ne faut pas attendre l’étincelle, il faut la produire nous même.

Nous sommes de la race Blanche, des conquérants, des guerriers, des vainqueurs, des ingénieurs, des gens sains. Nous vaincrons par tous les moyens, et nous n’aurons aucune pitié pour nos ennemis, qu’importe les sacrifices. Pour protéger notre race, nos enfants : nous devons nous battre.

Femme-Blanche-Enfants-Blancs-Champ-Soleil-Victoire

  1. Parmi ces politicards combien sont pédophiles ? Donc complices de ces barbares de sous-hommes. En tant que mère de 4 enfants, ma haine est immense pour ces ordures. J’ai appris qu’en France, la loi sur le consentement a été votée, et porté à 13 ans. Ce qui veut dire qu’une gosse âgée de 13 ans, violée, ne sera pas protégée par la justice. Un juge rouge pourra très bien dire que cette gamine était consentante. Une honte. Ces gamines de 11 ans, 12 ans, 13 ans victimes de ces ignobles pédophiles seront détruites à vie, leurs séquelles seront tellement graves aussi bien physiquement que psychologiquement, qu’elles auront peur des hommes, et seront incapables d’avoir des relations de confiance avec un homme. Certaines, deviendront lesbiennes, d’autres resteront totalement seules. Voilà comment tous ces salopards agissent pour détruire les fondements de notre société, en s’attaquant aux filles blanches.

    1. Tout à fait, il ne faut pas en voir partout mais il faut être sérieux : s’ils cautionnent et ne disent rien c’est qu’ils peuvent aussi être de la partie. Je me demande ce que notre bon Sadiq Khan en pense.
      Pour la France le consentement sexuel a été mis à 15 ans il me semble, je dois en faire un article mais je n’ai pas encore approfondi (pas mal de sujets…).
      En s’attaquant aux jeunes filles Blanches ils s’attaquent à notre futur car ce sont les femmes qui font naître les hommes qui sont les créateurs des civilisations. Nous devons exécuter vivement les allogènes en question.

      1. Bonsoir Nico. Tu es sûr que le consentement a été mis à 15 ans ? En Suisse, aux infos, ça été dit que la France avait porté le consentement a 13 ans. Sinon, je suis d’accord avec toi, tout est fait pour détruire notre race en s’attaquant à nos petites filles car a 11 ans, 12 ans, c’est encore que des gamines. Je te dis pas en tant que maman, comme j’ai envie de hurler, voir plus, en prenant connaissance de ton article. Voilée une enfant de 11 ans, 12 ans, ou plus, il faut vraiment être un réel démon. Cela prouve bien que ces allogènes ne sont pas comme nous. Hâte de lire ton article sur le consentement car visiblement ce n’est pas ce que j’ai entendu en Suisse. Bonne soirée.

        1. *Violée et non voilée (erreur de frappe) trop prise par la colère. Cela dit le voile est une atteinte faite aux femmes.

        2. D’après mes rapides recherches oui. J’ai lu ça sur le Figaro. Comme je te l’ai dit : je ferais un article dans plusieurs jours, histoire de mettre les pendules à l’heure et voir plus clair dans cette sordide affaire.
          A 11 ans il est évident qu’une gamine ne peut se défendre ou avoir envie d’une souillure de pakistanais. C’est à vomir.
          Des envies de meurtres me sont venues quand j’ai rédigé l’article, mais bon je commence à avoir l’habitude.

      2. @Nico. Visiblement ce que nous avons entendu avec mon époux aux infos lors de notre sejour en Suisse n’est pas exact. En faisant des recherches sur internet, la loi qui a été votée en France ne précise pas d’âge pour le consentement. Mais, l’article que j’ai lu sur le site de BFMWC, n’est vraiment pas clair. Un article écrit par tes soins serait beaucoup plus clair et précis. Hâte de lire ton article, car étant parents, il est sain de s’inquiéter pour nos enfants. C’est surtout moi en tant que maman qui m’inquiète, mon époux lui est plus solide….

    2. « Parmi ces politicards combien sont pédophiles ? »
      Très peu, à mon avis. Les jeunes Anglaises de Telford sont victimes de violeurs et proxénètes pakistanais. Les élus se rendent complices en laissant faire, mais il n’y a aucune raison de penser qu’ils commettent eux-mêmes des agressions sexuelles.
      C’est pareil en France. C’est peu probable que des politiciens comme Macron, Hollande, Wauquiez, Edouard Philippe, etc, se fassent livrer de jeunes enfants pour les violer et leur infliger des sévices sexuels. Par contre, ils travaillent à notre génocide par remplacement et assurent une semi-impunité aux migrants-violeurs, avec l’aide des médias.
      Sur internet, on nous parle parfois de réseaux pédophiles occultes auxquels prendraient part nos dirigeants. Et le pouvoir anti-blanc filmerait tout ça pour avoir un moyen de chantage et s’assurer la parfaite obéissance des politiciens. Ce n’est pas crédible.
      Par contre, c’est vrai qu’il y a des prédateurs sexuels qui veulent abaisser l’âge du consentement sexuel et qui s’expriment parfois dans la (((presse))). Je suppose qu’ils sont intervenus dans la récente modification de la loi française. On sait aussi que la ministre juive de la culture Audrey Azoulay voulait faciliter l’accès des enfants à la pornographie, par exemple.

      1. « C’est peu probable que des politiciens comme Macron, Hollande, Wauquiez, Edouard Philippe, etc, se fassent livrer de jeunes enfants pour les violer et leur infliger des sévices sexuels. Par contre, ils travaillent à notre génocide par remplacement et assurent une semi-impunité aux migrants-violeurs, avec l’aide des médias. »
        Oui ok, « qu’ils se fassent livrer des enfants pour les violer  » est effectivement très peu probable.
        En revanche qu’ils aient (sans doute pas tous) participer à un moment ou un autre à des rituels louches au minimum dans lesquels il y aurait des actes pédo est nettement plus probable. Il est inutile qu’une participation à des telles délirium soient filmé pour faire ensuite pression. La pression serait de fait, une fois les pieds dans ce merdier, ils ont conscience de l’ampleur de la chose et comprennent, vu les personnalités impliquées, que dévoiler mettrait en danger leur carrière, leur propre vie, et éventuellement celle de leurs proches. (à noter qu’une plainte pour pédophilie à l’encontre de F. Hollande a été étouffée…)
        « Sur internet, on nous parle parfois de réseaux pédophiles occultes auxquels prendraient part nos dirigeants. Et le pouvoir anti-blanc filmerait tout ça pour avoir un moyen de chantage et s’assurer la parfaite obéissance des politiciens. Ce n’est pas crédible. »
        C’est bien beau d’affirmer que cela n’est pas crédible, mais il n’y a aucun élément qui démontre ce que tu dis dans ton texte, il n’y a que ton affirmation.
        « Très peu, à mon avis. Les jeunes Anglaises de Telford sont victimes de violeurs et proxénètes pakistanais. Les élus se rendent complices en laissant faire, mais il n’y a aucune raison de penser qu’ils commettent eux-mêmes des agressions sexuelles. »
        La pédophilie bougnoulique en Grande Bretagne n’a pas grand chose à voir avec celle des notables.
        Les bougnoules veulent de la viande fraîche, non-musulmane, et surtout Blanche.
        Les notables – avec et sans triple parenthèses – sont dans un tout autre délire.
        Ce n’est pas comparable.
        Les grosses affaires de pédophilie en France, en Belgique notamment, ont toutes été étouffées, et quand ils ne peuvent les étouffées, ils font passer les kidnappeurs pour des tarés isolés. Si un policier, enquêteur, juge en charge de l’affaire, enquête avec indépendance et est prêt à aller jusqu’au bout, il se fait suicider !
        Si tu cherches, tu trouveras des faits.
        Alors ok, je veux bien que trop de « théories de la conspiration » confine au délire, mais l’inverse donc le déni de ces « théories » est, à mon avis, encore pire.

        1. Nous ne devons pas tomber dans la conspiration de « bas étage » mais il est clair que les médias mettent un peu tout en tant que théorie du complot. Quand on parle d’invasion ? Complot ! Une guerre raciale ? Complot ! En fait c’est un peu comme la carte : antisémitisme. Parfait pour dénigrer les propos de son adversaire.
          Et je suis d’accord avec Warezerie, on ne nous dit pas tout et beaucoup d’affaires sont étouffées.

          1. Pour les théories de la conspiration ou pour « les théories de la conspiration », il faut faire une distinction entre 3 choses : 1) des théories basées sur des faits. 2) les théories farfelues émises par des hurluberlus de bonne foi mais complètement farfelues ou qui visent le pognon d’éventuels pigeons. 3) les théories faites d’un savant mélange entre faits, délires purs et simples, le tout saupoudré d’un ridicule soigneusement dosé et de sensationnalisme ; ces dernières ne sont pas faites par des hurluberlus mais par des gens payés pour pour réaliser celles-ci en vue de ridiculiser par association les théories du point 2 et SURTOUT du point 1.

        2. Complètement d’accord avec vous, à 100%. Le déni est effectivement pire, c’est le déni qui détruit les blancs, car la plupart préfère être dans le déni pour ne pas voir ce qui se passe. Déni sur les effets néfastes de l’immigration, déni de la pédophilie des élites (réseaux pedocriminels ), déni du grand remplacement. Je suis d’accord, il ne faut pas tout croire, mais refuser de voir est pire.

      2. Je pense qu’il y en a plus que l’on ne pourrait l’imaginer, après c’est comme pour les juifs : il ne faut pas en voir partout.
        Azoulay qui avait bien mis en avant le film Sausage Party. Vous savez, la partouze d’aliments, pour un public d’enfants.

      3. « Audrey Azoulay voulait faciliter l’accès des enfants à la pornographie, par exemple ».
        Cette ordure a proposé une saloperie pareille ?
        Si c’est vraiment vrai, c’est grave.
        Ces gens sont ne sont pas humains, je vais m’autocensurer. A vomir.

        1. Azoulay n’a pas dit ça comme ça. Il s’agissait de revoir la classification de certains films, avec le droit d’être diffusé à la télé ou pas, et à quelle heure. J’avais vu une vidéo de TV-Libertés sur le sujet, que je ne retrouve pas. Mais j’ai trouvé ce résumé, qui date d’avant l’élection de Macron :
          «  » Nouveau décret pour les films interdits aux mineurs ! Le ministre de la culture, Audrey Azoulay, a décidé d’assouplir le régime de classification des films. L’interdiction aux moins de 18 ans ne sera plus appliquée automatiquement aux œuvres comportant des scènes de sexe non simulées. Cette classification sera réservée aux œuvres comportant des scènes de sexe ou de violence de nature à heurter gravement la sensibilité des mineurs. Selon Audrey Azoulay, cette décision est très importante pour la vie économique du cinéma. «  »
          Azoulay avait sans doute toute la presse derrière elle, avec leurs tactiques habituelles visant à déconsidérer leurs opposants.

  2. C’est un nouveau scandale de pédophilie qui frappe le Royaume-Uni après les révélations du Sunday Mirror. Depuis le début des années 1980, jusqu’à 1000 enfants, parfois âgés de seulement onze ans, auraient été victimes d’agressions sexuelles et de viols à Telford (—Le Parisien – mars 2018)

    Les connards du Parisien utilisent le conditionnel alors qu’il s’agit de faits avérés. S’ils n’y croient pas, ils n’ont qu’à envoyer des journalistes à Telford pour parler à quelques personnes et vérifier que le Daily Mirror ne raconte pas des salades.
    Les révélations du Sunday Mirror n’en sont pas vraiment. Ils en ont déjà parlé par le passé. Le gouvernement, la police, les services sociaux et les médias, sont au courant depuis longtemps, mais laissent faire. L’article du Sunday Mirror essaye de rompre avec cette politique de collaboration. Ça montre qu’il n’y a pas que des juifs au Mirror.
    Ce que le Sunday Mirror a voulu faire comprendre à ses lecteurs, mais que le Parisien préfère censurer, c’est que cette exploitation sexuelle généralisée des jeunes Anglaises par les gangs pakistanais n’a jamais cessé et continue actuellement avec la collaboration des autorités.
    On savait déjà que les réseaux pédophiles pakistanais avaient fait des victimes pendant des années. Ce n’est pas une nouvelle. L’enquête du Sunday Mirror attire surtout l’attention sur le fait que ces réseaux pédophiles pakistanais sont toujours en activité. Et si ça continue dans la ville de Telford, ça veut dire que ça continue dans tout un tas d’autres villes.

    Selon le Sunday Mirror, les services sociaux auraient eu connaissance de ces abus depuis les années 90 mais n’auraient pas réagi pour ne pas être taxés de racisme. (—Le Parisien)

    Ce n’est pas exactement la peur d’avoir l’air raciste. En fait, c’est la peur du pouvoir juif qui tient le gouvernement et les médias. Les fonctionnaires de la police et des services sociaux savent qu’ils seront virés s’ils décident de faire leur travail. Et donc, ils laissent faire les proxénètes pakistanais. Tant pis pour les jeunes Anglaises.
    Et quand la police arrête les gens comme nous qui dénoncent la politique de remplacement et d’agression sexuelle contre nos jeunes filles, les ordres viennent là aussi du pouvoir juif. Ce n’est pas une décision de la police elle-même. D’ailleurs, la police serait plutôt d’accord avec nous. Mais ce n’est pas nous qui la payons.
    On a du mal à comprendre pourquoi le (((gouvernement anglais))) livre les jeunes Anglaises à des réseaux de proxénètes pakistanais, mais ça va dans le même sens que la politique de remplacement racial des pays occidentaux. Pourquoi nos propres gouvernements veulent-ils nous génocider ? L’explication tient au pouvoir juif, qui nous est profondément hostile, et qui contrôle malheureusement les gouvernements et médias occidentaux. (Ce contrôle n’est pas total, mais continue à se renforcer).
    Le gouvernement et les médias nous disent qu’il y a un gros problème « d’antisémitisme » dans les pays blancs. (Traduction : les Blancs persécutent les juifs.) Et en même temps, toute allusion à « l’antigoyisme » conduit direct au tribunal. Mais dans le monde réel, les pays blancs sont en train de crever du fait du pouvoir juif anti-blanc.
    Il n’y a pas que la politique remplaciste et le soutien aux migrants-violeurs. L’hostilité du pouvoir juif envers la société européenne s’exprime de mille façons différentes. En général, on blâme le gauchisme, le capitalisme, le marxisme, le progrès technique, l’individualisme consumériste… En fait, il y a avant tout un problème de sabotage juif.
    Nico: « Le nouvel Obs parle même du miel de la fachosphère. »
    Le Nouvel Obs représente la judéosphère. Pratiquement tous les médias sont sous contrôle juif, mais certains comme le Nouvel Obs sont plus virulemment juifs que d’autres.
    Nico: « Et après on nous fait des tonnes de pleurniches pour des femmes qui auraient reçu une insulte, une mauvaise remarque sur leur physique, ou un geste inapproprié. »
    Là encore, ça vient des juifs. Le féminisme qui imprègne le gouvernement, les médias, les tribunaux et l’administration vient des juifs, et prétend dénoncer l’oppression des femmes par le pouvoir blanc. Par contre, il est interdit de dénoncer les migrants-violeurs. Il s’agit évidemment d’une propagande faussement féministe qui s’oppose autant aux intérêts des femmes qu’à ceux des hommes.
    Aux USA, le féminisme-bidon des juifs est particulièrement bien implanté dans les universités. À partir de là, il se répand dans l’administration et les médias, y compris dans les médias d’autres pays. La société française semble quand même mieux résister à cette propagande que la société anglaise et américaine.
    Récemment, les activistes féministes ont lancé la campagne « Me Too », qui signifie : « Moi aussi, j’ai été victime de harcèlement sexuel par le système patriarcal oppressif mis en place par l’homme blanc ». Tout un tas d’actrices et de journalistes américaines ont dénoncé le harcèlement sexuel pratiqué par leurs employeurs, et les (((médias))) ont relayé cette campagne, alors que pourtant, ils ne veulent surtout pas qu’on parle des migrants-violeurs de Cologne, ni des proxénètes pakistanais de Telford, ni des Arabes organisateurs de « tournantes » dans les banlieues françaises. Le côté amusant de l’opération Me Too est que ce sont surtout des harceleurs juifs qui se sont fait dénoncer (le premier de la série a été Harvey Weinstein).

    ce que les médias anglais appellent la méthode du « grooming ». Un adulte met la main sur une victime et la conditionne pour qu’elle finisse par se soumettre sexuellement (…) Vicky, 20 ans, a succombé à une overdose en 2008 après avoir été forcée à prendre de la cocaïne et de l’héroïne dès ses 12 ans. (—Le Parisien)

    Le gouvernement et les médias participent au grooming des jeunes adolescentes en les arrosant de propagande anti-raciste, en désacralisant leur vie sexuelle, en les encourageant à la promiscuité sexuelle au nom de la libération féminine, en les encourageant à prendre des pilules contraceptives et à participer à des soirées douteuses pleines de drogue, en encourageant leurs mères à divorcer, etc.
    L’une des méthodes des Pakistanais consiste à se lier à ces filles quand elles sont encore très jeunes, pour les habituer sur plusieurs années, avant de passer aux relations sexuelles contraintes et aux menaces. Mais on comprend mieux comment ça marche quand on sait que ça passe aussi par la consommation de drogue.

    1. Tout à fait d’accord avec ton commentaire.
      D’ailleurs, pour ceux qui sont prêts à faire de longs commentaires : j’ai des postes libres de rédacteurs, en articles ça serait plus visible. Envoyez vos CV…

  3. Nico: « Il faut propager la vérité » / « mais il faut agir dans le monde réel »
    À propos de propager la vérité, on nous dit parfois qu’on perd son temps à prêcher à des convaincus sur les blogs nationalistes d’internet. Mais c’est justement ce public-là qui aurait besoin d’être informé en priorité. Il faudrait lui expliquer que la politique de génocide est délibérée et imposée par le pouvoir juif. La plupart des gens refusent de comprendre ça.

    1. Personnelement je ne suis pas de l’avis de ceux qui pensent cela. Prêcher des convaincus est nécessaire pour qu’ils ne changent pas de routes. Surtout que nous avons aussi des ennemis à l’intérieur de nos mouvements. Ne parlons même pas des modérés !
      Pour propager la vérité il faut bien évidemment faire de la publicité pour Blanche Europe ! Sans rire, je pense lancer une opération de propagande dans quelques jours : trop peu de gens nous suivent, cela devient déprimant. A croire que l’absence prolongée de Blanche a découragé trop de lecteurs de l’ancien site : nous n’avons même pas 1 lecteur sur 10 qui consulte le nouveau site. Et je ne parle pas des nombreux commentateurs que l’on ne revoit pas.

      1. Je pense que c est le nom qui pose probleme les gens ont la memoire courte et de plus quand je tape secours blanche europe sur google cela me ramene sur le site blanche europe et non sur le tient

        1. Le deuxième point est normal, je n’ai pas encore fait « repérer » le site par Google. Pour qu’il soit plus reconnu il faudrait que je fasse une manipulation pour l’enregistrer dans le système de recherche de Google mais je n’ai pas eu le temps de m’en occuper. Si quelqu’un à le temps de faire référencer le site en passant par ce site, avec une adresse bidon créée pour l’occasion : https://www.google.fr/intl/fr/submit_content.html
          Cela m’arrangerait, je suis débordé en ce moment…
          Oui je sais, ce n’est pas très professionnel de ma part mais bon soyons dans un esprit participatif !

  4. Les pédophiles sont vraiment des ordures. Je n’ai aucune pitié pour cette vermine : à gazer sur le champ ! La priorité est de protéger nos enfants contre ces rats. Et pour ça, faudra briser quelques crânes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *