Articles d'actualité Europe France Non classé Problèmes raciaux

Grâce à la Cour de justice de l’UE, les réfugiés nègres « mineurs » pourront rapatrier leur famille

Une extension du regroupement familial. Nous n’attendions que ça, c’est un réel progrès pour les envahisseurs. En plus de se prétendre mineur et de venir s’installer en Europe comme bon leur semble, ils vont pouvoir faire venir toute la petite famille. Quel autre manière de dire que l’Europe est ouverte à tous ? On envoie son gamin en première ligne pour aller en Europe, et ensuite il fait une demande pour que tout le monde puisse venir. Facile et pratique : merci l’UE.

RTBF :

Un mineur non accompagné qui devient majeur au cours de la procédure d’asile dans l’UE conserve son droit au regroupement familial, ressort-il d’un arrêt rendu jeudi par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE).

Une telle demande doit toutefois intervenir dans les trois mois à dater du jour où le mineur concerné s’est vu reconnaître la qualité de réfugié.

3 mois pour faire la demande, on laisse bien le temps à l’envahisseur de faire venir d’autres ennemis sur notre terre. Ceux qui siègent et qui rendent leurs décisions à la CJUE sont des traîtres qui ne méritent que l’exécution.

Ils livrent l’Union Européenne aux mains des sauvages venus nous conquérir et nous remplacer : c’est intolérable de les voir autoriser de telles lois nihilistes. Le regroupement familial est une loi qui ne devrait pas exister, l’étendre est un pas de plus vers notre extermination.

Le fond de l’affaire remonte à 2014, lorsqu’une personne mineure de nationalité érythréenne est arrivée non accompagnée Outre-Moerdijk. Elle a introduit une demande d’asile le 26 février, avant de devenir majeure en juin de la même année.

Le 21 octobre, le secrétaire d’État néerlandais lui a accordé un permis de séjour au titre de l’asile d’une durée de cinq ans. Deux mois plus tard, une organisation néerlandaise a introduit une demande de permis de séjour temporaire pour les parents de la personne concernée (A et S), ainsi que pour ses trois frères mineurs au titre du regroupement familial avec un mineur non accompagné.

Cette demande a été rejetée en 2015 par le secrétaire d’État au motif que, à la date d’introduction de celle-ci, la fille d’A et S était majeure.

Oui vous avez bien lu, même quand un migrant n’est plus mineur, il peut bénéficier du regroupement familial. Déjà que la plupart des « mineurs » sont en réalité majeurs quand ils arrivent sur notre sol… On donne vraiment toutes les chances aux migrants pour venir négrifier notre beau continent.

Dites moi, si elle n’est autorisée que pour 5 ans et qu’elle fait venir toute sa famille (5 personnes en tout). Croyez vous réellement qu’au bout des 5 ans, ils repartiront dans leur pays d’origine ? Tout le monde connaît la réponse : bien sûr que non !

A et S ont contesté ce refus devant la justice néerlandais, en arguant que c’est la date d’entrée dans l’État membre concerné qui est décisive afin de déterminer si une personne peut être qualifiée de « mineur non accompagné » au sens de la directive sur le regroupement familial.
Le secrétaire d’État estimait pour sa part que la date d’introduction de la demande de regroupement familial était la seule déterminante à cet égard.

La CJUE a finalement rejoint l’interprétation d’A et S, tout en précisant qu’une éventuelle demande de regroupement familial doit intervenir dans un délai raisonnable, à savoir en principe trois mois à dater du jour où le mineur concerné s’est vu reconnaître la qualité de réfugié.

Le pire du pire c’est que l’on se voit mettre à l’amende par les nègres eux mêmes. Ils arrivent chez nous, ne sont pas contents de tout ce qu’ils peuvent avoir (il ne faudrait rien leur donner pour qu’ils restent chez eux !), se plaignent et obtiennent gain de cause. Et ensuite, il reste des cocus Blancs qui osent nous expliquer qu’en Europe les migrants ne sont pas assez accueillis ! Vous pouvez tenter de convaincre la personne qui vous expliquera ce mensonge, mais si cela échoue, n’hésitez pas à vous servir d’une pelle et d’aller faire une balade en forêt…

Si nous disposions de citoyens intelligents et racialement conscients, pas un seul nègre ne poserait ses valises en France ou en Europe.

Mais aujourd’hui nous sommes face à un problème conséquent : nous avons une vague d’envahisseurs et une foule de traîtres qui leur ouvrent la porte. Nous devons cibler les deux types de personnes, ils sont tout autant responsables de l’invasion que les allogènes eux même. Nous devons purger nos terres avant de nous faire remplacer définitivement.

0 Replies to “Grâce à la Cour de justice de l’UE, les réfugiés nègres « mineurs » pourront rapatrier leur famille

    1. Oh, putain, les copains, vous m’avez fait plier de rire !
      Nico qui suggère une méthode efficace pour mettre fin aux débats inutiles, AA qui met ça somptueusement en images, c’est encore mieux que les Inconnus ! Vaut mieux qu’on le reste pour l’instant, inconnus, mais vous meriteriez d’être célèbres…
      Vous avez raison, les gars ; il faut creuser la question !
      Voilà enfin une chose que peuvent nous apporter ces bounègres et leurs amis :
      DE L’ENGRAIS !
      Eux qui espèrent rouler des pelles à des PAN ou PAB, ils s’en prendront une bonne, de pelle !!!
      Et ils réussiront enfin à s’intégrer à notre territoire, à se fondre totalement dans notre pays…avec l’aide des asticots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *